Contenu sponsorisé Bannière mois missionnaire Bannière mois missionnaire

Projet de loi "principes républicains" : quelle place de la religion dans la république ?

Publié le 03/02/2021

Depuis le 1er février, l'Assemblée nationale examine le projet de loi « confortant le respect des principes de la République ». Auparavant appelé loi contre les « séparatismes », le texte inquiète les différents responsables religieux.

Le projet de loi « confortant le respect des principes de la République »

Le projet de loi contient à ce stade une cinquantaine d'articles qui rappellent la neutralité des services publics et la laïcité en France, et veulent lutter contre l'apologie du terrorisme, la haine en ligne, l'instruction à domicile détournée par des familles radicalisées ou encore placer sous contrôle les associations (cultuelles et subventionnées).

Dans l'exposé des motifs, le texte manifeste la volonté du gouvernement actuel de faire barrage à « un entrisme communautariste, insidieux mais puissant, [qui] gangrène lentement les fondements de notre société dans certains territoires. Cet entrisme est pour l’essentiel d’inspiration islamiste. »

De nombreuses oppositions du côté des cultes

« Ce qui nous gêne, c’est qu’on a le sentiment que les croyants sont des citoyens dont il faudrait se méfier. C'est contraire à ce qui nous avez été annoncé au mois d’octobre », a déclaré le président de la Conférence des évêques de France (CEF), qui dénonce des « mesures répressives ».

 

 

Devant la Commission des Lois au Sénat ce mercredi 3 février, il a marqué notamment son opposition à l'article 27 qui oblige les associations cultuelles à s’enregistrer auprès de la préfecture. Cette démarche d'autorisation nécessaire pour organiser le culte devra être renouvelée tous les cinq ans. Cette mesure pourrait ainsi affecter la centaine d’associations diocésaines qui existent en France.

Mgr Éric de Moulins-Beaufort a également mis en cause diverses mesures qui introduisent suspicion et contrôle envers toutes les associations, sans pour autant susciter un changement de climat vis-à-vis des principes républicains. Lesdits principes ne sont d'ailleurs pas détaillés dans le texte.

Cette loi est-elle nécessaire ? C'est la question que pose le cardinal Pietro Parolin. Dans un récent entretien exclusif à KTO, le Secrétaire d'État du Saint-Siège est sorti de l'habituelle réserve diplomatique que le Vatican s'applique envers les processus législatifs des différents pays. Son propos en est d'autant plus fort. Le numéro 2 du Saint-Siège reconnaît « le problème de l’islam radical » en France et le bien-fondé de trouver une réponse. Mais « le fait d’y répondre par une loi (...) risque de mettre en cause des équilibres qui se sont mis en place au cours du siècle, quasiment depuis 1905, depuis la loi de séparation. Et il risque aussi de toucher toutes les religions ». 

Au sein de l'Église catholique en France, la remise en cause des équilibres de la loi de 1905 suscite aussi une inquiétude qu'exprime Mgr Bruno Valentin sur Twitter : « C'est parce que la loi actuellement en discussion nous fait passer d'une laïcité de liberté à une laïcité du soupçon, quoi qu'en disent ses promoteurs, qu'elle doit nous inquiéter. »

Parmi les nombreuses réactions sur KTO, le père Cédric Burgun, vice-doyen de la Faculté de droit canonique de l'Institut Catholique de Paris, invite à la réflexion concernant le glissement qu'opère ce projet de loi. Dans sa chronique, il souligne que « le régime associatif risque d’être soumis à l’acceptation d’un pacte républicain. Or, on peut regretter que le principe de laïcité devienne de plus en plus une valeur de la République plus qu’un principe légal, législatif, de stricte séparation entre l’Etat et les religions. »

 

Plus de vidéos sur le projet de loi
« confortant le respect des principes de la République » :
54:02
Deo et Débats
Deo et débats du 28 janvier 2021
28/01/2021

Philippine de Saint Pierre et ses invités confrontent leurs points de vue sur l’actualité politique, culturelle...

55:05
En débat
La lutte contre l’islamisme, En débat
13/11/2020

Cinq ans après les attentats du 13 novembre 2015, qui ont causé la mort de 131 personnes et fait plus de 350 ble...

03:35
L'oeil de...
Projet de loi contre le séparatisme : attention danger
07/01/2021

On ne touche pas aux équilibres de l’Histoire sans concertation et sans trembler. Une concertation approfondie s...

06:17
Décryptage
Séparatisme : le projet de loi confortant le respect des principes de la République
06/01/2021

Lundi 4 janvier 2021, les représentants des cultes étaient auditionnés par les députés dans le cadre du projet d...

A voir aussi :
34:17
Entretien
Entretien exclusif avec le Cardinal Parolin, secrétaire d’état du Saint-Siège
29/01/2021

Réforme de la curie, scandales au Vatican, islam, Chine, mais aussi l’action internationale de l’Église, le rôle...

Direct
Déclaration de la CEF contre l’antisémitisme et l’antijudaïsme
01/02/2021

Ce lundi 1er février, le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France signe une déclaration contre l...

10:00
Dominicains TV
Adrien Candiard : Comprendre l’Islam (2/5)
09/09/2019

Deuxième séquence de la série avec Adrien Candiard autour de l'Islam. Il aborde dans cette séquence la question...

55:46
Audience générale
"Ne pas avoir peur de la différence mais de l’absence de fraternité"
03/04/2019

Lors de l’audience générale tenue Place Saint Pierre ce mercredi 3 avril 2019, le Pape est revenu sur son récent...

41:26
La Foi prise au Mot
Le blasphème
25/10/2020

Alors que l’actualité a remis en mémoire les attentats en France contre le journal Charlie Hebdo, la Foi prise a...