Contenu sponsorisé Bannière offre abonnement 2022

Le Vatican reporte le voyage du Pape en RDC et Soudan du Sud

Publié le 25/05/2022

Vendredi 10 juin 2022, le Vatican a annoncé le report du voyage du pape François en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud pour raison de santé. Ce voyage apostolique devait se tenir du 2 au 7 juillet prochain.

 

À l'annonce du report de la visite apostolique en République démocratique du Congo, le cardinal Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa, a déclaré : « Ça a été un choc ! D'abord pour moi-même, mais je pensais surtout à mon peuple, un peuple qui souffre ! »

Ce voyage aurait été la cinquième visite apostolique du Pape en Afrique. Il était en préparation depuis plusieurs mois, mais les situations sanitaire et sécuritaire ne le permettaient pas. À plusieurs reprises, le Saint-Père a affiché son soutien aux populations des deux pays, touchés par la guerre. En 2017, une veillée pour la paix au Soudan du Sud et en RDC avait par exemple été organisée en la basilique Saint-Pierre face à la situation conflictuelle. Le Pape souhaitait répondre à l'invitation des Chefs d'État et des Conférences épiscopales respectives de ces deux pays.

 

 

La République démocratique du Congo, un pays éprouvé par les violences et les crises humanitaires

Le pape François devait se rendre à Kinshasa, la capitale, et à Goma. Jean-Paul II s'y était rendu par deux fois en 1980 et en 1985. « L'importance d'une telle visite est évidente dans la mesure où le Pape vient raffermir dans la foi les fidèles catholiques en RDC et raviver l'espérance du peuple congolais qui a besoin de la paix, de la sécurité et du bien-être », écrit Mgr Marcel Utembi Tapa, archevêque de Kisangani et président de la Conférence épiscopale nationale du Congo.

Cette visite apostolique avait pour thème « Tous réconciliés en Jésus Christ ».

 

 

Il y a un an, en avril 2021, le cardinal congolais Fridolin Ambongo Besungu et la Conférence épiscopale de la République démocratique du Congo lançaient une alerte sur les violences et les massacres permanents à l’est du pays. La population, mais aussi les ecclésiastiques étaient ciblés par des assassinats et des enlèvements incessants.

Le 22 mai 2021, c’est l’éruption du volcan Nyamuragira qui a déclenché une nouvelle crise humanitaire à l’est du pays. Le pape François souhaitait apporter joie et espoir à un pays où plus de 90% de la population est chrétienne.

Le Soudan du Sud, jeune État traversé par des conflits

En décembre dernier, Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les Relations avec les États, s'est rendu au Soudan du Sud. À Juba, capitale du pays, il y a rencontré le président Salva Kiir, des responsables religieux et les collaborateurs de l'archevêque anglican de Canterbery Justin Welby, raconte Vatican News.

Ce désir de rencontrer la population sud-soudanaise avec le primat de l'Église anglicane a été évoqué à plusieurs reprises. Ces dernières années, le pape François a appelé à plusieurs reprises à prier pour le Soudan du Sud. En 2019, le pape François et Mgr Welby avaient organisé au Vatican une retraite spirituelle avec des représentants du pays. Lors de la bénédiction Urbi et Orbi du jour de Noël 2021, le pape François avait prié : « Prince de la Paix, (...) soulage la souffrance des nombreux frères et sœurs qui souffrent des conflits internes au Soudan et au Sud-Soudan ».

Le Soudan du Sud est devenu indépendant en 2011, reconnu par l'Organisation des Nations Unies. Mais en 2013, une guerre civile éclate, menant à des déplacements de population et une crise humanitaire.

Joséphine Bakhita, première sainte soudanaise

Chaque 8 février, l'Église célèbre sainte Bakhita. Née en 1869 au Soudan, Joséphine Bakhita n’a que 9 ans quand elle est enlevée par des trafiquants d’êtres humains. Elle y subit toutes les horreurs et les souffrances de l'esclavage. Achetée par le consul d'Italie, elle fait ensuite l'expérience de la vie religieuse. Débute alors un cheminement qui aboutira à sa rencontre avec Dieu, elle rejoint alors le noviciat des Sœurs de la Charité.

Canonisée par Jean-Paul II en 2000, Joséphine Bakhita est la première sainte soudanaise. C’est logiquement le jour de sa fête qu’est fixée la Journée mondiale de prière et de réflexion sur la traite des êtres humains.

27:41
Eglises du Monde
RDC, un an après l’élection présidentielle
08/01/2020

Cette semaine, Eglises du Monde vous emmène au centre de l’Afrique, en République Démocratique du Congo. Cet imm...

Vidéos relatives :
03:23
MESSAGES D'EVEQUES
Cardinal Ambongo : "Dieu n’abandonne jamais son peuple !"
09/04/2020

La pandémie frappe durement le Congo Kinshasa. Le Cardinal encourage ses fidèles à respecter le confinement. Il...

26:01
Synode des évêques pour l'Amazonie
Cardinal Ambongo : pour une Eglise vraiment universelle
17/10/2019

La mission, l’inculturation, la préservation de la "maison commune" : autant de problématiques abordées lors du...

25:18
Synode 2018 : les entretiens
Synode 2018 : Entretien avec Mgr Ambongo, archevêque coadjuteur de Kinshasa (RDC)
18/10/2018

Mgr Ambongo, archevêque coadjuteur de Kinshasa (RDC) revient sur la situation de son pays où l’Église prend une...

06:16
Actualités
Vivre le consistoire avec le cardinal Ambongo Besungu
05/10/2019

Samedi 5 octobre 2019 à Rome ont été créés 10 nouveaux Cardinaux de l’Eglise. Parmi eux, S.E. Fridolin Ambongo,...

25:48
Eglises du Monde
RDC: une Eglise engagée pour la démocratie
19/12/2018

La tension monte en RDC, à la veille des élections présidentielles. Des violences ont émaillé la campagne. Derni...