Contenu sponsorisé Bannière Œuvre d'orient 12/2022 Bannière Œuvre d'orient 12/2022

Anniversaire des 80 ans de la lettre de Mgr Saliège

Publié le 19/11/2022

Il y a 80 ans, Mgr Saliège, archevêque de Toulouse, faisait lire dans toutes les églises du diocèse une lettre dénonçant les déportations des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui, les communautés juives et catholiques font mémoire de cet acte de courage qui a marqué l’histoire. KTO retransmet en direct de Toulouse ce dimanche 20 novembre la messe et la cérémonie d'hommage.

La lettre de Mgr Saliège sur « la personne humaine » est toujours d'actualité. Chrétiens et juifs veulent poursuivre ce chemin de fraternité que portait Mgr Saliège. Dimanche 20 novembre, KTO s'associe aux commémorations et restransmet la messe à 10h30 depuis la cathédrale de Toulouse et la cérémonie d'hommage à 15h00 depuis le square Saliège de Toulouse.

Suivez les moments forts de la journée anniversaire des 80 ans de la lettre de Mgr Saliège

Dimanche 20 novembre : une journée mémorielle

Personnalités présentes

Ce dimanche 20 novembre est une journée mémorielle pour les communautés juives et chrétiennes de Toulouse. Cette journée se déroulera en présence d’autorités religieuses et politiques. Seront notamment présents : Mgr Guy de Kerimel, archevêque de Toulouse, le P. Hyacinthe Destivelle, émissaire du Cardinal Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens et de la Commission pour les relations religieuses avec le judaïsme, les évêques de la Province ecclésiastiques de Toulouse, M. Haïm Korsia, Grand rabbin de France, et M. Jacques Fredj, Directeur du Mémorial de la Shoah. Plusieurs délégations assisteront également aux commémorations : une délégation de Gap et Saint-Flour (les précédents diocèses du Cardinal Saliège), des écoles catholiques (particulièrement celles qui ont appartenu au réseau Saliège), des scouts, le comité interconfessionnel, des représentants du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France), de Yad Vashem, du Mémorial de la Shoah, de l’ONAC, du Souvenir Français, des écoles catholiques et juives et de l’Amitié judéo-chrétienne.

Déroulement de la journée du 20 novembre

Lors de la messe à la cathédrale Saint-Étienne de Toulouse, une plaque comprenant la lettre de Mgr Saliège sera dévoilée. À 13h45, un temps de mémoire est organisé à la synagogue Palaprat, suivi d’un départ à la cathédrale. À 15h00, la cérémonie d’hommage se déroulera au square Saliège à Toulouse en présence des autorités. Des chants, la récitation du Kaddish (prière des morts) et de l’El male rahamim (hommage aux victimes de la Shoah) accompagneront la commémoration. Enfin, un concert judéo-chrétien aura lieu à 17h dans la cathédrale de Toulouse avec la participation d’une chorale juive et d’une chorale catholique.

Une année anniversaire et plusieurs temps forts

Cette journée du 20 novembre s’inscrit dans une année de commémoration ponctuée de plusieurs moments forts.
En août 2022, en mémoire du 23 août 1942, une vidéo dans laquelle la lettre de Mgr Saliège était lue par des scouts juifs et catholique de Toulouse ainsi que Mgr de Kerimel a été diffusée. À la demande du Grand Rabbin de France, Mgr Haïm Korsia et de Mgr Éric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France, la lettre de Mgr Saliège a été lue dans toutes les synagogues et les paroisses de France.

Le vendredi 18 novembre, le CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) et l’Association Cultuelle Israélite de Toulouse ont ouvert largement le shabbat à tous ceux qui souhaitent participer à ce « shabbat spécial Saliège ». Une occasion de vivre un temps de partage et de prière avec la communauté juive.

Jeudi 24 novembre, une Journée d’étude est organisée par le Mémorial de la Shoah et l’Institut Catholique de Toulouse. Au programme, des études croisées portant sur le parcours des laïcs et des clercs catholiques dans la Résistance, l’influence de la Résistance face aux déportations pendant la Guerre et la place de l'Institut Catholique de Toulouse sans ce réseau. Plusieurs spécialistes et personnalités émérites de la Seconde Guerre mondiale interviendront lors de ce colloque.

L'intégralité de la lettre de Mgr Jules-Géraux Saliège

« Mes très chers Frères,
Il y a une morale chrétienne, il y a une morale humaine qui impose des devoirs et reconnaît des droits. Ces devoirs et ces droits, tiennent à la nature de l’homme. Ils viennent de Dieu. On peut les violer. Il n’est au pouvoir d’aucun mortel de les supprimer.
Que des enfants, des femmes, des hommes, des pères et des mères soient traités comme un vil troupeau, que les membres d’une même famille soient séparés les uns des autres et embarqués pour une destination inconnue, il était réservé à notre temps de voir ce triste spectacle.
Pourquoi le droit d’asile dans nos églises n’existe‐t‐il plus ?
Pourquoi sommes‐nous des vaincus ?
Seigneur ayez pitié de nous.
Notre‐Dame, priez pour la France.
Dans notre diocèse, des scènes d’épouvante ont eu lieu dans les camps de Noé et de Récébédou. Les Juifs sont des hommes, les Juives sont des femmes. Les étrangers sont des hommes, les étrangères sont des femmes. Tout n’est pas permis contre eux, contre ces hommes, contre ces femmes, contre ces pères et mères de famille. Ils font partie du genre humain. Ils sont nos Frères comme tant d’autres. Un chrétien ne peut l’oublier.
France, patrie bien aimée France qui porte dans la conscience de tous tes enfants la tradition du respect de la personne humaine. France chevaleresque et généreuse, je n’en doute pas, tu n’es pas responsable de ces horreurs.
Recevez mes chers Frères, l’assurance de mon respectueux dévouement. »
Jules‐Géraud Saliège, Archevêque de Toulouse 13 août 1942
A lire dimanche prochain, sans commentaire

 

Vu sur le web :

Une lettre et une action déployée par le « réseau Saliège »

La lettre sur la personne humaine écrite par Mgr Saliège le 23 août 1942 n’est pas un acte isolé. Elle est le reflet de l’action beaucoup plus large menée par l’Église en Haute Garonne, appellée « le réseau Saliège ». Mgr Saliège contribue à mettre en place des réseaux de résistance et d’entraide dont l’Institut catholique de Toulouse est un maillon incontournable. Le réseau Saliège compte plusieurs figures engagées, qui ont reçu le titre de Justes des Nations : Sr Denise Bergon, religieuse au couvent Notre-Dame de Massip à Capdenac, le père jésuite Roger Braun et l’abbé René de Naurois.

L'Église et la Seconde Guerre mondiale

05:46
Focus
80 ans de la Conférence de Wannsee : ensemble nous nous souvenons
25/01/2022

Il y a 80 ans, se tenait la Conférence de Wannsee qui restera dans l’histoire comme celle de la planification de...

01:30:00
Direct
Commémoration au Mémorial de la Shoah à Paris
20/01/2022

À l’occasion du 80ème anniversaire de la conférence de Wannsee, qui a planifié « la solution finale du problème...

08:07
Reportage
« À la grâce de Dieu », les Églises et la Shoah
23/06/2022

Le Mémorial de la Shoah à Paris présente son exposition « À la grâce de Dieu », Les Églises et la Shoah ». 80 an...

53:00
Au risque de l'histoire
L’Eglise sous Vichy
30/06/2022

Un des clichés les plus répandus sur l’Eglise en France aurait été son inaction, voire sa compromission, pendant...