Contenu sponsorisé Bannière Giving Tuesday 2022

Ce dimanche, mobilisation pour le respect de la vie

Publié le 14/01/2022

Dimanche 16 janvier, le respect de la vie sera au cœur d'une manifestation à Paris. Plusieurs organisations appellent à la Marche pour la Vie alors que la proposition de loi Gaillot visant à renforcer le droit à l’avortement est examinée au Sénat.

Dimanche 16 janvier, la Marche pour la Vie donne rendez-vous dans la capitale avec la Fondation Jérôme Lejeune, la plateforme d'action pro-vie Défense de la vie et l'assocation Les Survivants. Cette mobilisation intervient alors qu'une proposition de loi sur l'avortement sera examinée au Sénat le 19 janvier. La commission des affaires sociales du Sénat a déjà rejeté ce texte en deuxième lecture le 12 décembre 2021.

Reportage à la Marche pour la Vie

 

Que contient cette proposition de loi ?

La proposition de loi défendue par Albane Gaillot (députée non-inscrite, ex LREM) vise à « renforcer le droit à l’avortement ». L'une des mesures phares est l'allongement de 12 à 14 semaines du délai légal d'avortement.

Elle permettrait aussi aux sages-femmes de réaliser des IVG chirurgicales, alors qu'ils sont actuellement réalisés par des médecins. Le texte de loi mettrait fin au délai de réflexion de deux jours, imposé afin de confirmer une demande d’avortement à la suite d'un entretien psychosocial.

 

 

« Cela montre qu'on peut toujours aller plus loin et qu'il n'y a pas de limites », réagit Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune. Il demeure plutôt pessimiste : si le Sénat rejette le texte, l'Assemblée nationale, majoritairement favorable à cette proposition de loi, l'adoptera. « Tôt ou tard, ce texte sera voté, sauf si on arrive à jouer la montre et à faire en sorte que ce projet de texte n'ait pas le temps de se concrétiser pour des raisons de calendrier », explique-t-il.

En faire un enjeu à quelques mois des élections

Pour les organisateurs, cette mobilisation est l'occasion de mettre en avant l'enjeu du respect de la vie à quelques mois des élections présidentielle et législatives. Dans un communiqué, la Marche pour la Vie invite les politiques à « s'engager dès à présent dans une politique en faveur d’une maternité libre et heureuse et faire de la baisse des IVG une priorité de santé publique ». « Ce n’est ni une négation du droit des femmes, ni la défense archaïque d’une morale, c’est reconnaître que de nombreux avortements sont faits sous la contrainte et la pression », écrit-elle.

Vidéos relatives :

06:11
Trois questions à ...
Proposition de loi sur l’avortement
01/12/2021

Mardi 30 novembre, à 21h30, la proposition de loi « renforçant le droit à l’avortement » a été votée in extremis...

05:19
Décryptage
Taux record d’avortements en France : l’analyse de Pascale Morinière
30/09/2020

Jeudi 24 septembre, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), ratta...

Vies de Famille sur l'avortement

05:20
Vies de famille
Avortement : quelle aide avant la décision ? (1/4)
20/05/2015

Une situation matérielle difficile, une grossesse non désirée, une absence de stabilité familiale ou la peur de...

05:43
Vies de famille
Avortement : quelle place pour le père ? (2/4)
27/05/2015

Face à la question de l’avortement, certains hommes se déchargent de leur responsabilité. D’autres peuvent avoir...

07:00
Vies de famille
Avortement : le syndrome post-avortement (3/4)
03/06/2015

En France, il y a chaque année 220.000 avortements. Or, les conséquences d’une interruption de grossesse ne sont...

05:46
Vies de famille
Avortement : quel accompagnement par l’Eglise ? (4/4)
10/06/2015

Face à la question de l’avortement, beaucoup de couples se sentent démunis lorsqu’ils ont une décision à prendre...