Contenu sponsorisé Dons IFI 2024

Le pape François adresse un message à la jeunesse : « Joyeux dans l’espérance »

Publié le 15/11/2023

A l’occasion de la 38e Journée mondiale de la jeunesse qui aura lieu le 26 novembre prochain, le Pape s’est adressé aux jeunes dans un message publié le 14 novembre. Il y invite les jeunes à vivre dans l’espérance, malgré les drames et les doutes.

« Vous, les jeunes, vous êtes la joyeuse espérance d'une Église et d'une humanité toujours en marche. Je voudrais vous prendre par la main et parcourir avec vous le chemin de l'espérance. » Dans une lettre adressée aux jeunes ce 14 novembre, le pape François les encourage à être des témoins de l’espérance.

Conscient des difficultés à garder espoir dans un monde où les drames se succèdent, le Pape a poussé la jeunesse à incarner cette espérance : « nous pouvons faire partie de la réponse de Dieu. Créés par Lui à son image et à sa ressemblance, nous pouvons être une expression de son amour qui fait naître la joie et l'espérance même là où cela semble impossible. »

Le Pape prend pour exemple les sacrifices des « témoins de l’espérance » : les saints Maximilien Kolbe, Joséphine Bakhita ou encore de la bienheureuse famille Ulma.

« Partager une parole d’espérance chaque jour » sur les réseaux sociaux

Pour faire face aux doutes et à la peur, le pape François a invité les jeunes à nourrir leur espérance par la prière et par leurs choix quotidiens, notamment sur les réseaux sociaux. « Je vous invite donc à choisir un style de vie fondé sur l'espérance. Je vous donne un exemple : sur les réseaux sociaux, il semble plus facile de partager les mauvaises nouvelles que les nouvelles d'espérance. Je vous fais donc une proposition concrète : essayez de partager une parole d’espérance chaque jour. Devenez des semeurs d'espérance dans la vie de vos amis et de tous ceux qui vous entourent. » Une manière d’agir concrètement pour être des « pèlerins de l’espérance ».

Le Pape en a profité pour citer le poète français Charles Péguy, qui évoquait l’espérance, la foi et la charité comme trois sœurs marchant ensemble :
« La petite espérance s’avance entre ses deux grandes sœurs et on ne prend pas seulement garde à elle.
[…]
C’est elle, cette petite qui entraîne tout.
Car la Foi ne voit que ce qui est.
Et elle, elle voit ce qui sera.
La Charité n’aime que ce qui est.
Et elle, elle aime ce qui sera. »
(Le porche du mystère de la deuxième vertu, Gallimard, 1986)

 

Après Lisbonne, Rome et Séoul

Dans son message, le pape argentin est également revenu sur le JMJ de Lisbonne : « Que notre rencontre à Lisbonne a été belle ! Une véritable expérience de transfiguration, une explosion de lumière et de joie ! » Il en a profité pour rappeler les prochains grands rendez-vous de la jeunesse : le Jubilé des jeunes à Rome en 2025, et les prochaines JMJ à Séoul en 2027.

En attendant, François encourage les jeunes à méditer cette année sur l’expression de l’apôtre Paul « Joyeux, dans l’espérance », et l’année prochaine sur celle du prophète Isaïe « Ceux qui mettent leur espérance dans le Seigneur […] marchent sans se fatiguer ».

« Ne vous laissez pas contaminer par l'indifférence et l'individualisme, a conclu le Pape. Restez ouverts, comme des canaux à travers lesquels l'espérance de Jésus peut s’écouler et se répandre dans les milieux où vous vivez. »