Contenu sponsorisé Terralto

Père Marie-Joseph Lagrange

02/06/2024

Aujourd’hui, La Foi Prise au mot présente la vie et le parcours du fondateur de l’École biblique et archéologique française de Jérusalem. Le père dominicain Marie-Joseph Lagrange (1855-1838) montre très tôt un goût pour l’archéologie et pour l’histoire, et bientôt pour les langues bibliques et pour l’étude des textes. Vite repéré par ses supérieurs, il est envoyé en 1890 à Jérusalem pour y fonder une école d’Écriture sainte. Passant presque toute sa vie dans la Ville sainte, non seulement il va développer cette école mais aussi rédiger un certain nombre de commentaires bibliques dans un contexte intellectuel difficile, marqué par la méfiance de l’autorité ecclésiastique pour les sciences historiques. Qui fut le Père Lagrange ? Quels furent les combats qui l’opposèrent à certaines tendances très conservatrices du catholicisme ? Et pourquoi certains songent aujourd’hui à le canoniser ? "Ce que l’on craint avec l’approche du père Lagrange, c’est la remise en question des textes sur lesquels s’appuient les dogmes et par conséquent la fragilisation desdits dogmes. D’où la forte suspicion et les interdictions qu’il a subies", explique Martin Dumont, historien du catholicisme à Sorbonne Université. "Malgré sa position et l’hostilité qu’il a pu subir, le Père Lagrange tient à la rectitude dogmatique et a toujours exprimé son désir d’obéir à Rome. De fait, il ne s’est jamais opposé aux décisions de Rome, même celles que l’on jugerait aberrante avec le recul d’aujourd’hui", avance, de son côté, le Père Jean-Michel de Tarragon, dominicain.

La Foi prise au Mot

Dans un style simple et direct, des spécialistes, universitaires ou prêtres, dialoguent avec Régis Burnet, bibliste, en apportant des réponses aux questions que nous pouvons nous poser sur la foi, la liturgie, de grandes figures chrétiennes.

Visiter la page de l'émission

Autres vidéos de l'émission