Contenu sponsorisé Bannière Fondation Jérôme Lejeune novembre 2022 Bannière Fondation Jérôme Lejeune novembre 2022

Dans l’Est de la France, trois petits mammifères d’aspect sympathique connaissent des destins et des statuts contrastés. Indésirable, le premier y est pourtant installé : il s’agit du raton laveur, l’américain rendu célèbre par David Crockett. Qualifié d’espèce exotique envahissante, il s’est notamment répandu en France à partir des bases de l’OTAN. En partant, les soldats américains ont abandonné dans la nature des spécimens qu’ils élevaient comme animaux de compagnie. Depuis, prolifère le « bandit masqué », nom donné au raton à cause de l’étrange ligne noire qui barre son museau. Peu farouche, l’animal est facile à admirer. Des riverains ont pris l’habitude de le nourrir, mais il est vecteur de maladies : gale, leptospirose, maladie de Carré et même rage. Le raton est un méso-carnivore, c’est à dire qu’il se nourrit majoritairement de viande. Destructeur de couvées, il peut ravager les poulaillers dont il escalade sans vergogne les clôtures. Bref, il fait chez nous comme chez lui, sans craindre de prédateur !

Bonnes nouvelles d’écologie humaine

Comme le souligne le pape François dans sa seconde encyclique Laudato si’, l’écologie humaine doit être au cœur de nos priorités. Chaque semaine Tugdual Derville met en lumière, au travers d’un événement, d’une expérience, d’un témoignage, des initiatives humaines qui participent à améliorer le monde dans lequel nous vivons et montre ainsi qu’il est possible à chacun d’entre nous d’être acteur de cette transition écologique.

Visiter la page de l'émission

Autres vidéos de l'émission