Contenu sponsorisé Bannière atelier des lumières Bannière atelier des lumières

Artiste truculent du paysage culturel français depuis plus de 50 ans, Daniel Prévost a presque tout fait : amuseur pour la radio et la télé avec Jean-Christophe Averty, Daniel Gélin, mais aussi des sketches pour la célèbre émission "La caméra invisible". Chroniqueur emblématique du « Petit Rapporteur » de Jacques Martin, on se souvient d’un reportage inoubliable sur le village de Montcuq. Depuis ses débuts avec Jean Yanne et son rôle remarqué dans "Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil" (1972), il obtient le César du meilleur second rôle dans « Le Dîner de cons ». Figure emblématique du cinéma français, il se raconte dans « Autobiographie de moi par moi » (Cherche-Midi). Il revient sur les rencontres qui ont jalonné sa vie -« J’aime les gens et j’ai beaucoup d’empathie pour eux »- et revient sur ses origines algériennes avec ce père qu’il n’a pas connu. Face à une Marie Brette imperturbable, ce trublion ne rate aucune occasion de blaguer tout en revenant sur ses succès et ses passages à vide.

Lumière intérieure

La journaliste Marie Brette reçoit en plateau une personnalité et nous donne à voir sa lumière intérieure. Journalistes, chroniqueurs, auteurs, artistes, sportifs livrent leur regard sur le monde, sur la vie, leur ressort intérieur, leur raison de se lever le matin.

Visiter la page de l'émission