Contenu sponsorisé Bannière grande enquête 20 ans Bannière grande enquête 20 ans

Mathilde Panot

08/06/2018

La députée La France Insoumise Mathilde Panot est l’invitée de Face aux chrétien jeudi 7 juin. Elle revient notamment sur la montée des populismes en Europe, l’emploi et les manques de moyens dans l’éducation. Mathilde Panot dénonce une "Union qui dit qu’elle protège" alors qu’elle a fait des peuples du sud "les cobayes de l’austérité". "La seule manière de contrer la montée des extrêmes droites est d’avoir une ligne claire, anti-austérité, une Europe démocratique qui fasse de l’harmonisation sociale et fiscale". Interrogée sur les économies à faire dans les dépenses publiques, Mathilde Panot estime qu’il faut revenir sur le CICE. A titre d’exemple, la députée prend le cas de Carrefour : "Un foyer imposable a donné en moyenne 44EUR à Carrefour. Et cela a été directement dans la poche des actionnaires, avec 2500 à 10 000 suppressions d’emploi qu’on est en train de faire." Dans les années 80, "70% des bénéfices allaient aux salariés et 30% aux actionnaires", aujourd’hui c’est l’inverse dénonce la députée. Mathilde Panot revient sur la politique éducative. "Tout le monde est d’accord avec les CP dédoublés, mais à condition qu’on mette les moyens pour que ça ne supprime pas les dispositifs ’plus de maîtres que de classe’." La députée du Val-de-Marne prend l’exemple de sa circonscription ou une vingtaine d’élèves handicapés sont en attente d’un auxiliaire de vie scolaire ou évoque les classes de maternelles avec 32 enfants. "les CP dédoublés, c’est bien, mais cela devient un objet de communication" affirme-t-elle.

Autres vidéos de l'émission