Dire non à la PMA : Quels renoncements ? (2/4)

28/02/2018

Malgré un faible taux de réussite - entre 20 et 30% selon les statistiques -, la PMA peut cependant être perçue par les couples comme « la » solution pour concevoir un enfant. Pourtant, certains couples ayant des difficultés à avoir un enfant naturellement, décident de ne pas faire de PMA. S’en suit alors un chemin d’acceptation et de deuil : deuil de l’enfant espéré, d’une vie de famille « normale », d’une grossesse, de la paternité... Comment vivre cette période et quels renoncements pour les couples ? Analyse et points de repères dans Vies de famille.