Contenu sponsorisé Bannière grande enquête 20 ans Bannière grande enquête 20 ans

Jean-Christophe Cambadélis

25/11/2016

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, est l’invité de "Face aux chrétiens" jeudi 24 novembre 2016. Inquiet d’une éventuelle absence de la gauche au second tour de l’élection présidentielle, Jean-Christophe Cambadélis s’interroge, en cas de désignation de François Fillon, sur l’issue du second tour de la présidentielle : " Face au Front national, les bataillons de gauche ne vont pas se déplacer pour voter Fillon, ce que je ferai à titre personnel. Et ceux de droite ne vont pas voter pour un éventuel candidat de gauche". Dans cette perspective, l’élargissement de la primaire de gauche lui apparait indispensable. Craignant, avec François Fillon, " une agression bille en tête contre notre modèle social", le premier secrétaire du PS attend la déclaration de candidature de François Hollande. Mais "il ne peut pas être candidat pour être candidat, ou simplement parce qu’il est président sortant." Il lui faudra " remailler le tissu social, s’adresser aux huit millions d’exclus". Jean-Christophe Cambadélis estime que le récent texte des évêques " est en plein dans le mille" lorsqu’il appelle à la refondation de la politique. Compte tenu de l’évolution du contexte national, le premier secrétaire du PS estime qu’il faut " dépasser le parti et tout remettre à plat". Avec le mouvement associatif, certains syndicats, et des écologistes, " il faut construire autre chose".

Autres vidéos de l'émission