Contenu sponsorisé Bannière Don par SMS Bannière Don par SMS

Mgr Georges Pontier

06/11/2015

Interrogé dans le cadre de l’émission « Face aux chrétiens » en partenariat avec La Croix, KTO, Radio Notre-Dame et RCF, Monseigneur Georges Pontier, président de la conférence des évêques de France, a retenu plusieurs messages du récent synode sur la famille et de l’annonce de l’année de la miséricorde. Evoquant l’attitude du prêtre devant des familles en difficulté, que ce soit des divorcés remariés, des personnes homosexuelles, Mgr Pontier, résume : « Le prêtre doit être un pasteur plutôt qu’un administrateur » Pour lui, ce synode n’est qu’un début. « Il s’agit bien d’une conversion des mentalités et cela prend du temps. » Mgr Pontier attend beaucoup de l’exhortation apostolique du Pape. « Il est libre, il ne sera pas esclave de notre texte. » Le président de la Conférence des évêques de France trouve que le Pape François est sorti renforcé de ce synode et que les remous qui secouent actuellement la Curie « ne sont pas un obstacle à l’annonce de l’Evangile, bien au contraire. Pour qualifier la méthode du Pape François, il retient cette notion de temps. « Chez le Pape François le temps est quelque chose d’important. D’une part, cela permet de laisser mûrir et d’autre part de travailler en groupe. Sa méthode est de stimuler l’échange et la prise de parole, cela a permis de nous sortir des postures figées.» Le président de la Conférence des évêques a précisé que l’Eglise de France serait aux avant-postes pour accueillir des réfugiés. 3 La première contribution des chrétiens c’est l’accueil, l’accueil, l’accueil. Ensuite il y aura un travail de conversion des mentalités par de l’information objective car les peurs viennent de ce que l’on ne connaît pas. » Enfin Mgr Pontier a fait savoir que la Conférence des évêques ne prévoyait pas de publier un document à destination des catholiques à l’occasion des prochaines élections régionales.

Autres vidéos de l'émission