Jean-Christophe Fromantin

09/10/2014

Jean-Christophe Fromantin, maire de Neuilly, député et vice-président de l’UDI, l’Union des démocrates et indépendants, est l’invité de Face aux chrétiens, organisé en partenariat avec La Croix, KTO, RCF et Radio Notre Dame. Le candidat à la présidence de l’UDI est opposé à toute modulation des allocations familiales en fonction des revenus des ménages. "Si on le fait on casse tout le système. Si on ouvre la porte, c’est sans fin. Pourquoi pas pour les transports ? Et l’avenir des retraites passe par la politique familiale." J.C. Fromantin veut en revanche "territorialiser" l’allocation chômage qui pourrait être les modulée selon les régions en fonction du niveau moyen de cette région. "Il faut plus d’équité, ce qui ne veut pas dire plus d’égalité". Lorsque la droite reviendra au pouvoir elle devra, dit Jean-Christophe Fromantin, "retravailler la loi Taubira et remplacer le mariage par une union civile. La seule solution sera d’arrêter l’adoption plénière pour la remplacer par l’adoption simple." Il se réjouit du succès de la Manif pour tous. "Ce mouvement perdure. C’est une interpellation très forte pour faire bouger les ligne. Le mouvement perdure parce qu’il porte des valeurs." Il maintient que l’UDI devra avoir son candidat à l’élection présidentielle, même si cela risque de faire le jeu du Front national. "Si l’UDI n’a pas de candidat, elle n’a pas de lieu d’être. " Il ne veut pas se déterminer en fonction du FN car une partie de ses électeurs pourrait voter pour le candidat UDI. "Beaucoup d’électeurs du Front national ne sont culturellement d’extrême droite". Jean-Christophe Fromantin veut faire des partis politiques des "lieux de médiation" et moins des lieux de pouvoir.

Autres vidéos de l'émission