Hervé Mariton

04/09/2014

Hervé Mariton, candidat à la présidence de l’UMP, député de la Drôme, est l’invité de "Face aux chrétiens" jeudi 4 septembre 2014. Interrogé sur la suspension de la vente du Mistral, il estime que "La décision de F. Hollande n’a aucune conséquence opérationnelle et abîme la relation avec la Russie de façon inutile". Bon connaisseur de ce pays, H. Mariton affirme que V. Poutine "n’a aucune intention territoriale sur l’Est de l’Ukraine". À ses yeux, même si "l’intervention russe doit être condamnée", la Russie, "qui est en Europe, n’est pas un ennemi et doit être traitée en amie." Concernant la situation politique en France H. Mariton estime qu’en cas de dissolution l’opposition doit lier les élections législatives et le sort du président de la République : "Qu’il s’en aille ." Il pense que M. Valls obtiendra la confiance des députés le 16 septembre prochain. Se disant "libre vis-à-vis de l’ancien président de la République" dont il n’a "jamais été un courtisan", H. Mariton pense que celui-ci ne doit pas passer par la case du parti". Notamment en raison de l’affaire Bygmalion, à propos de laquelle il y a des questions à poser à l’UMP, sur le financement de la campagne présidentielle. "Sa candidature à la présidence de l’UMP abîmerait gravement nos perspectives présidentielles"

Autres vidéos de l'émission