Contenu sponsorisé Bannière don générique Bannière don générique

Le Christianisme, promesse d’un humanisme pour la globalisation ?

10/06/2014

L’Eglise est-elle en mesure de proposer un nouvel humanisme et un discours qui répondent aux angoisses et aux grands enjeux du monde contemporain ? Lors de sa leçon inaugurale, Andrea Riccardi avait justifié le choix du thème de sa Chaire « La globalisation, une question spirituelle ? » par la nécessité de s’interroger sur les formes que prend et les problèmes que soulève le fait de vivre en chrétien dans un monde qui a changé. A côté d’une globalisation ultra libérale et sécularisée, il existe un autre type de globalisation qui, loin de menacer les religions et les nations, est une opportunité pour elles, la globalisation des forces de l’esprit. Le concile Vatican II a préparé l’Eglise catholique à la mondialisation : il faut le prendre non comme une simple « mise à jour » pour l’Eglise mais comme un événement prophétique pour le monde. Avec la participation de : Mgr Reinhard Marx, Archevêque de Munich et Freising, président de la Conférence épiscopale allemande, membre de la commission de réforme de la Curie Romaine, coordinateur du Conseil pour l’économie ; Andrea Riccardi, président de la Chaire des Bernardins, fondateur de la Communauté de Sant’Egidio, ancien ministre de la Coopération internationale et de l’Intégration dans le gouvernement Mario Monti ; Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, ancien président de la Conférence des évêques de France.