Contenu sponsorisé Bannière Giving Tuesday Bannière Giving Tuesday

Les classes populaires existent-elles encore ?

Au cours des siècles de l’histoire de France, le terme "classes populaires" a exprimé des réalités différentes. De la compréhension purement politique dans l’Antiquité, le peuple au XIXème siècle est compris de façon antagoniste par rapport aux dirigeants, puis la conception socialiste de Karl Marx l’a ajusté à la classe ouvrière, les gens modestes, définies comme "classes populaires". La conception du peuple est ainsi devenue à la fois sociale et politique.

Le capitalisme au XXème siècle a introduit de nouveaux enjeux de dénominations et de représentations : les classes populaires sont émiettées, devenues difficiles à identifier. Cet émiettement a aussi des conséquences religieuses très visibles. En quoi les transformations de la société ont changé la situation objective des catégories sociales ? Les classes populaires existent-elles encore ? Comment les définir et les cartographier ?

Stéphane Rozès, consultant en stratégie d’opinion, président de Cap, enseignant à Science-Po et HEC.P, et  Gilles Drouin, prêtre, directeur de l’Institut supérieur de liturgie, en parlent dans une conférence animér par l'historien Louis Manaranche au Collège des Bernardins, dans le cadre de l'observatoire de la modernité.

Où sont les classes populaires ?
Mardi 18 février à 20h40 sur KTO et ktotv.com
Et à retrouver ensuite ici.

Pour aller plus loin : 

13:39
Le Travail dans tous les sens
Industrie : reste-t-il une classe ouvrière ?

En France, les ouvriers sont de moins en moins nombreux. Ils occupent aujourd’hui deux emplois sur 10. Ils sont particulièrement...

53:39
Sans Langue de Buis
L’Eglise et les milieux populaires

Le mouvement des Gilets Jaunes secoue la France depuis quelques semaines. Il est le reflet d’une crise plus profonde,...