Important incendie à la Cathédrale de Nantes

En communion de prière avec tous les Nantais

Ce samedi 18 juillet, un important incendie s’est déclaré à la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes. Les sapeurs-pompiers ont été alertés à 7h44 et ont déployé un dispositif lourd, alors que les flammes étaient visibles à travers la rosace de la façade, entre les deux tours en pierre blanche.

Il aura fallu plus de deux heures aux pompiers pour circonscrire le feu. En milieu de matinée, le diocèse de Nantes a indiqué que les flammes ont complètement détruit le grand orgue du 17ème siècle ainsi que des vitraux du 16ème siècle épargnés par l’incendie de 1972. Le chœur ainsi que l’orgue de chœur ont aussi été touchés. La maire de Nantes a annoncé l'ouverture d'une enquête, confiée au service régional de police judiciaire. Le procureur de la République de Nantes a pour sa port indiqué que "trois départs de feu" ont été observés à l'intérieur de la cathédrale, ce qui le conduit à privilégier la piste criminelle.


Emotions sur les réseaux sociaux

Un peu plus d’un an après l’incendie qui a gravement affecté Notre-Dame de Paris, les images de l’incendie de la cathédrale de Nantes ont rapidement suscité l’émoi sur les réseaux sociaux.

 

Une cathédrale, l'âme d'une ville

Depuis le départ de Mgr James pour Bordeaux, le diocèse de Nantes attend son prochain évêque. C'est le père François Renaud, en tant qu'administrateur diocésain, qui accompagne le diocèse durant cette vacance. Il a pu pénétrer dans la cathédrale avec les pomipiers, puis a fait part des pertes inestimables causées par l'incendie.

Le président de la Conférence des évêques de France, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, a rappelé combien une cathédrale "exprime l'âme d'une ville". "Que la foi, l'espérance et la charité qui y sont signifiées nous fassent vivre toujours davantage !" a-t-il invité dans un tweet. L'archevêque de Paris a également réagi sur Twitter.

Pour découvrir l'Eglise catholique à Nantes :

24:51
La Vie des Diocèses
Mgr Jean-Paul James - Diocèse de Nantes

Cette semaine nous recevons Mgr Jean-Paul James qui vient parler de l’actualité de l’Eglise en Loire-Atlantique. Notre...

08:43
Reportage
L’accueil des migrants : une intégration à construire ensemble

« La réponse au défi posé par les migrations contemporaines peut se résumer en quatre verbes : accueillir, protéger,...

28:04
A la Source
Profanation à Nantes, Padre Cup et actu de la semaine

Au programme, la profanation de la cathédrale de Nantes, la Turquie, les JMJ de Rio et ces prêtres qui font monter l’adrénaline...

05:09
Reportage
50 ans de volontariat avec la DCC !

Pour ses 50 ans d’existence, la Délégation Catholique pour la Coopération (DCC), ONG catholique de développement, envoie...

27:26
La Vie des Diocèses
Diocèse de Nantes - Mgr Jean-Paul James

En plein centre-ville de Nantes, deux religieuses de la fraternité bénédictine apostolique se sont installées il y a...

Nantes, une ville marquée par les incendies

Les Nantais ont en mémoire l’incendie de leur cathédrale le 28 janvier 1972. En plein chantier de restauration, les toitures d’ardoises et la charpente du monument avaient été complètement détruites. La cathédrale ne fut rendue au culte qu’en mai 1985. La cathédrale de Nantes est un joyaux d’architecture gothique. Elle a été construite sur 4 siècles et demi, de 1434 à 1891 avec l’achèvement du transept nord et le chevet. Ses voûtes de 37,5 mètres sont plus hautes que celles de Notre-Dame de Paris.

La ville a aussi été marquée plus récemment en 2015 par l’incendie de la basilique Saint-Donatien qui avait détruit l’ensemble de la charpente ; une charpente désormais reconstruite après un chantier de très grande ampleur.

Nos reportages à Nantes

"Il n’en reste rien": l’émotion de l’organiste de la cathédrale de Nantes

Après l’incendie qui a entièrement détruit le grand orgue de la cathédrale de Nantes samedi matin, Michel Boursier, l’organiste raconte quelle a été sa stupeur face aux images du désastre. Il souhaite une fermeture la plus courte possible de l’édifice et que les services liturgiques puissent reprendre à quelques mètres de là à la chapelle de l’Immaculée.

Incendie de la cathédrale de Nantes, le père Renaud déplore la perte d’un lieu de communion

Suite à l’incendie de la cathédrale de Nantes ce samedi matin, le père François Renaud, l’administrateur diocésain, confie son attachement personnel à ce lieu de culte. Il déplore la perte d’un lieu de communion pour les catholiques et appelle le peuple de Dieu en Loire-Atlantique à signifier sa communion même privé de sa cathédrale.

Après l’incendie de leur cathédrale, les prières des fidèles catholiques nantais

Au lendemain de l’incendie qui a ravagé une partie la cathédrale de Nantes, la messe dominicale de la paroisse Saint-Jean-Paul-II revêt une tonalité toute particulière. Les fidèles très émus ont porté dans leurs prières ceux qui prennent soin de l’édifice au quotidien.

Après l'incendie, le recteur de la cathédrale de Nantes se confie

Suite à l’incendie qui a ravagé la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes vers 7h45, ce samedi matin, le recteur de la cathédrale, le père Champenois livre ses premières impressions. Après celui de 1972, c’est une nouvelle épreuve pour ce symbole de la ville de Nantes. "Nous perdons une partie du patrimoine religieux du diocèse de Nantes" a-t-il déclaré.

Communiqué du diocèse de Nantes : Tristesse et Espérance

[EN INTEGRALITE]

Ce matin vers 7h30 les pompiers sont intervenus à la Cathédrale de Nantes sur un incendie qui touchait le grand orgue et la verrière du 15ème siècle, deux éléments préservés lors du grand incendie de 1972. Tous deux sont détruits. Les stalles du chœur et l’orgue de chœur sont aussi détruits en partie.

Après l’incendie de notre cathédrale en 1972 et celui de la basilique Saint Donatien en 2015, ce drame plonge à nouveau les chrétiens de Loire Atlantique dans une grande tristesse.

Pour eux, la cathédrale, chef d’œuvre architectural, est surtout l’église mère du diocèse – elle tire son nom de la cathèdre, siège de l’évêque. Elle est le lieu des rassemblements où se vivent les évènements importants de son histoire. En janvier dernier, une foule nombreuse était venue saluer Mgr Jean Paul James avant son départ pour l’archevêché de Bordeaux. Pendant le confinement, par les célébrations de la semaine sainte diffusées en direct, elle a continué d’être le cœur de la vie du diocèse.

S’unir dans la prière

Le Père François Renaud, administrateur diocésain et le père Hubert Champenois, recteur de la cathédrale, appellent les catholiques du diocèse à s’unir dans la prière. Ils saluent l’engagement des pompiers, des policiers et de la société civile pour son aide.

Ils sont très touchés par le soutien des pouvoirs publics et par les témoignages d’amitié des représentants des autres Eglises chrétiennes et des autres religions. Au-delà de la communauté catholique, ils remercient la foule des nantais qui manifestent leur amitié en ces heures douloureuses.

Nous ne sommes pas abattus

Nous ne sommes pas abattus ; « qui pourra nous séparer de l’amour du Christ ? la détresse ? l’angoisse ? la persécution ? la faim ? le dénuement ? le danger ? le glaive ? (…) en tout cela nous sommes les grands vainqueurs grâce à celui qui nous a aimés »

Source : site du diocèse de Nantes

Appel aux catholiques à s'unir dans la prière (CEF)


La Conférence des évêques de France appelle tous les catholiques à s'unir dans une prière de soutien aux catholiques du diocèse de Nantes.

Dans un communiqué publié en milieu de journée, la CEF apporte "son soutien et sa prière aux fidèles diocésains de Nantes". Après l'incendie de Notre-Dame de Paris en avril 2019 et celui de cette même cathédrale de Nantes en 1972, "c'est non seulement une part du patrimoine religieux qui est détruit mais aussi un symbole de la foi catholique qui est entamé, blessant le cœur de toutes celles et tous ceux pour qui ces édifices sont des lieux de prière, des refuges spirituels, des repères pour leur foi".

La CEF indique par ailleurs que depuis Bruxelles, le Président de la République Emmanuel Macron, s'est entretenu avec le Président de la Conférence des évêques de France, Mgr Eric de Moulins-Beaufort. Il lui a exprimé "sa compassion". Le chef de l'Etat a aussi souligné "le lien qui unit la communauté nationale à la communauté catholique devant ce nouveau drame". Mgr Eric de Moulins-Beaufort a indiqué pour sa part que cela  "rendait plus urgent la mise en oeuvre du plan de sécurité" des cathédrales. Ce plan d'action a fait l'objet d'un travail lors de la dernière instance de dialogue entre le gouvernement et l'Eglise Catholique à l’Hôtel de Matignon le 9 mars dernier.
 

(Source : site de la CEF)