Fête de sainte Jeanne d'Arc

101 ans après sa canonisation par le pape Benoît XV, 590 ans après sa mort à Rouen, nous fêtons la sainte Jeanne d'Arc le 30 mai. C'est le jour de l'exécution de la jeune fille d'à peine 19 ans. Explorons la vie de cette martyre à la lumière de l'homélie de Mgr Éric de Moulins-Beaufort donnée en ce 8 mai dernier à la cathédrale Sainte-Croix d'Orléans.

Par cette toute jeune fille, alors que la guerre de Cent Ans s'éternisait, « Dieu intervenait directement dans l'histoire ». Encore très jeune, elle reçoit par les apparitions de sainte Catherine et de sainte Marguerite la difficile mission de prendre la tête de l'armée royale de Charles VII, et de bouter l'envahisseur anglais hors du Royaume de France. Devenue un symbole malgré elle, par la libération d'Orléans, par le sacre du roi à Reims et la victoire dans de nombreuses batailles, dans ce qui fut d'abord « un chemin de gloire en gloire », elle subit ensuite « le chemin de Compiègne à Rouen, qui fut chemin de douleur ».

Le 8 mai dernier, jour de la fête nationale de Jeanne d'Arc et du patriotisme, Monseigneur de Moulins-Beaufort mettait en parallèle la figure de Napoléon, autre grande figure nationale et celle de la pucelle d'Orléans. Alors que le Corse, officier issu d'une famille aisée, subit de nombreux échecs, Dieu choisit une enfant d'un milieu simple pour battre l'occupant anglais : « En Jeanne d'Arc, il n'y a pas d'échec : ce qui est modeste, méprisé dans le monde, ce qui n'est pas, voilà ce que Dieu a choisi pour réduire à rien ce qui est ». Et par son action courte mais décisive, l'épopée de Jeanne d'Arc sonna la fin de la guerre de Cent Ans.

Jeanne d'Arc, modèle pour la jeunesse : « Celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la gardera. »

Sainte Jeanne d'Arc était prête à recevoir sa mission : « Dans le secret de son âme, elle s'était disposée pour que sa vie soit une mission ». Elle était prête à ne « pas avoir de projet à elle, et à se rendre disponible pour une œuvre plus grande qu'elle ».

Elle nous montre que « la vie de chacun ne vaut pas tant par les projets que nous construisons, les aspirations que nous assouvissons, les revendications que nous faisons triompher mais par tout ce que la vie nous conduit à donner et que nous n’avions pas prévu de partager, par tout ce que la vie nous invite à risquer et que nous n’avions pas prévu de mettre en danger, par tout ce à quoi la vie nous oblige à renoncer et que nous aurions voulu garder pour nous. Voilà la leçon de Sainte Jeanne. »

Mais cette figure héroïque n'est pas seule, et en appelle d'autres à son exemple. « En réalité », souligne l'archevêque de Reims, « des Jeanne d'Arc, il y en a eu beaucoup et il y en a encore, ignorées, sauf de quelques-uns et des Anges. »

Revoir l'homélie de Mgr Éric de Moulins-Beaufort du 8 mai dernier.

 

La figure de Jeanne d'Arc
La Foi prise au Mot
Jeanne d’Arc, mystique
13/09/2020

2020 est marquée par un centenaire que la crise sanitaire a failli nous faire manquer : celui de la canonisation...

23:09
Actualités
Jeanne d'Arc : sainte depuis 100 ans !
01/05/2020

Le 1er mai 2020, plus de 3000 jeunes chrétiens de la région Centre Val-de-Loire étaient attendus à Orléans pour...

02:39
Actualités
Jeanne d’Arc au Grand prix catholique de littérature
03/07/2020

Ce mercredi 1er juillet 2020, le Grand prix catholique de littérature, décerné par l’Association des Ecrivains c...

05:33
Académie Catholique de France
Denis Tillinac : Jeanne d’Arc et le Patriotisme français
14/09/2015

Jeanne d’Arc fut brûlée vive en 1431, mais béatifiée et canonisée seulement en 1920, à la sortie de la dramatiqu...

 

Une prière pour sainte Jeanne d'Arc

 

O Dieu, qui avez suscité la Vierge de Domremy, Sainte Jeanne d'Arc, pour la défense de la Foi et de la Patrie, faites, nous vous en supplions, que par son intercession l'Église triomphe des assauts de ses ennemis et jouisse d'une paix durable. Nous vous le demandons par Jésus-Christ Notre-Seigneur. Ainsi soit-il.