Contenu sponsorisé bannière careme 2024 bannière careme 2024

Retrouvez la conférence de presse de retour de RDC et du Soudan du Sud

Publié le 07/02/2023

Le pape François s'est rendu en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud du 31 janvier au 5 février. Retrouvez l'ensemble des directs de ce pèlerinage de paix et de réconciliation ainsi que les flashs de nos envoyés spéciaux. Dans l'avion de retour, le pape François accompagné de Justin Welby et Iain Greenshields a tenu une conférence de presse. A retrouver en intégralité et en français très prochainement ci-dessous.

Par ce pèlerinage de paix et de réconciliation en République démocratique du Congo et du Soudan du Sud, le pape François a souhaité exprimer sa proximité auprès des populations marquées par des années de souffrances, du fait de multiples crises : conflits armés, pauvreté, dérèglement climatique... En juin dernier, le pape François avait été contraint de reporter ce voyage. Il avait alors appelé la population des deux pays « à ne pas se laisser voler l'espérance ».

La conférence de presse

de retour de RDC et du Soudan du Sud

Le reportage de nos envoyés spéciaux

Le Pape au Soudan du Sud : quel bilan ?

Un pèlerinage œcuménique au Soudan du Sud

Ce pèlerinage de paix et de réconciliation s'est poursuivi au Soudan du Sud. Avec pour devise « Je prie pour que tous soient un » (Jn 17), cette visite a revêtu une dimension œcuménique inédite avec Justin Welby, l’archevêque de Canterbury, primat de l’Église d’Angleterre et le révérend Iain Greenshields, modérateur de l’assemblée générale de l’Église d’Écosse. Ensemble ils ont porté un message de paix et d’unité autant auprès des responsables du pays que des déplacés internes à cause de la guerre.

En 2019, déjà, le pape François avait rencontré certains des vice-présidents au Vatican, où il avait embrassé leurs pieds, les invitant par ce geste fort au pardon, à l'humilité et à un accord de paix.

► Vendredi 3 février

« Courage » à la RDC, « assez de sang » au Soudan du Sud !

Le Pape a quitté la RDC, après 4 jours intenses à Kinshasa. On gardera en mémoire ses mots fermes face aux dirigeants, les récits des victimes de violences, mais aussi la joie de tout un peuple, les 2 millions de fidèles à la messe et l'engagement des jeunes à refuser la corruption. C'est un autre voyage qui a commencé au Soudan du Sud, où le Pape est accompagné par le Primat d'Angleterre et le Modérateur de l'Église d'Écosse. Dans un premier discours sans concession devant des autorités qui sont aussi des chefs de guerre, le Pape a martelé: « il est temps de dire assez, assez de sang versé ». Pendant 48h, les projecteurs seront braqués sur le peuple martyr de ce pays. Le récit complet de nos envoyés spéciaux Philippine de Saint Pierre et Alic Bonneton.

Cérémonie de bienvenue du pape François à Juba au Soudan du Sud

Le pape François est arrivé à Juba, capitale du Soudan du Sud, après avoir passé quatre jours en RDC. Il entame un pélerinage œcuménique inédit, aux côtés du Primat de l'Eglise d'Angleterre Justin Welby et du modérateur de l'Église d'Écosse Iain Greenshields.

Après l'arrivée du pape François, ils se sont entretenus avec le président Salva Kiir puis les vice-présidents pendant près d'une heure et demie.

Rencontre du Pape avec les autorités, la société civile et le corps diplomatique du Soudan du Sud

Après un discours du président Salva Kiir, François, Justin Welby et Iain Grrenshields se sont exprimés. Le pape François a appelé : « Il est temps de passer des paroles aux actes ! », cinq ans après l'accord de paix signé à la suite de la guerre civile. « Assez de sang versé, assez de conflits, assez de violences et d’accusations réciproques sur ceux qui les commettent, assez d’abandonner le peuple assoiffé de paix », a-t-il asséné. Au Soudan du Sud déchiré par des affrontements ethniques, le Pape a demandé « d'accueillir les autres comme des frères, y compris en sachant faire des concessions », « une attitude essentielle pour les processus de paix ».

Le primat de l'Église d'Angleterre Justin Welby a interpellé les autorités du Soudan du Sud :« Vous avez promis plus ! », rappelant la retraite de prière et de dialogue réalisée en 2019 au Vatican. « Nous avons besoin de cette paix et de gens qui mettent leur foi en pratique », s'est exprimé Iain Greenshields, le Modérateur de l'Église d'Écosse.

Le discours en intégralité

 

► Samedi 4 février

Le chrétien doit choisir son camp : la paix!

Au deuxième jour de leur pèlerinage pour la paix, le Pape François, le Primat anglican Justin Welby et le modérateur de l'Église presbytérienne d'Écosse Iain Greenshields ont rencontré des déplacés de l'intérieur, dans un Soudan du Sud qui connaît la pire crise humanitaire d'Afrique. Ils ont ensuite prié ensemble, avec 50.000 fidèles de toutes les dénominations de ce pays à 90% chrétien. Une unité qui renforce la pression sur les dirigeants pour reprendre les pourparlers de paix. Explications, témoignages et moments clés dans ce reportage de nos envoyés spéciaux Philippine de Saint Pierre et Alic Bonneton.

Rencontre du pape François avec le corps religieux au Soudan du Sud

Le pape François a rencontré les évêques, les prêtres, les diacres, les personnes consacrées et les séminaristes en la cathédrale Sainte-Thérèse de Juba. « Notre premier devoir est d'être une Église qui se tient au milieu de la vie souffrante du peuple et se salit les mains pour les gens », a dit le Pape aux religieux et religieuses du Soudan du Sud, invitant l'Eglise catholique à deux attitudes : la docilité et l'intercession. Il a rendu hommage aux prêtres, aux religieux et aux religieuses tués dans le pays « offrant leur existence pour la cause de l'Évangile ».

Lire le discours en intégralité

 Rencontre du pape François avec des personnes déplacées internes du Soudan du Sud

Avec quatre millions de personnes déplacées et deux tiers de la population affectés par l'insécurité alimentaire, le Soudan du Sud vit une tragédie humanitaire. Le Pape, le Primat de l'Église d'Angleterre et le Modérateur de l'Église d'Écosse ont rencontré des personnes déplacées, venant de différents camps du pays. Conjointement, ils les ont bénis, après la demande de bénédiction de Rebecca, une jeune fille, pour que tous les enfants puissent « grandir dans la paix et l'amour ».

« Je renouvelle de toutes mes forces l'appel le plus pressant à mettre fin à tout conflit », a souligné le pape François.

Lire le discours en intégralité

Prière œcuménique avec le pape François au Soudan du Sud

Sur la grande esplanade John Garang, 50 000 personnes se sont réunies pour une prière œcuménique pour la paix. « Le sang du Christ nous unit, quelles que soient nos différences. Ma sœur et mon frère ne sont jamais, jamais, jamais mes ennemis », a insité Justin Welby, le Primat anglican. « Celui qui se dit chrétien doit choisir son camp. Celui qui suit le Christ choisit la paix, toujours », a souligné le Pape. Il a rappelé l'héritage œcuménique du pays, dont « l’appartenance chrétienne a été, et est encore, facteur d’unité ». Le pape François, avec l'archevêque de Canterbury et le Modérateur de l'Église d'Écosse, s'est engagé envers les Sud-Soudanais : « Nous serons toujours proches de vous ! »

Lire le discours en intégralité

Le chrétien doit choisir son camp : la paix !

Au deuxième jour de leur pèlerinage pour la paix, le Pape François, le Primat anglican Justin Welby et le modérateur de l'Église presbytérienne d'Écosse Iain Greenshields ont rencontré des déplacés de l'intérieur, dans un Soudan du Sud qui connaît la pire crise humanitaire d'Afrique. Ils ont ensuite prié ensemble, avec 50.000 fidèles de toutes les dénominations de ce pays à 90% chrétien. Une unité qui renforce la pression sur les dirigeants pour reprendre les pourparlers de paix. Explications, témoignages et moments clés dans ce reportage de nos envoyés spéciaux Philippine de Saint Pierre et Alic Bonneton.

► Dimanche 5 février

Messe du pape François au Soudan du Sud

100 000 fidèles venus de tout le pays sont rassemblés à Juba pour la messe avec le Pape. L'Evangile du jour portait sur « vous êtes le sel de terre, vous êtes la lumière du monde ». Dans son homélie, le pape François a déclaré : « Déposons les armes de la haine et de la vengeance pour embrasser la prière et la charité ; apprenons à mettre sur les blessures le sel du pardon, qui brûle mais guérit ». « Qu’il n’arrive pas que notre lumière s’éteigne, que l’oxygène de la charité disparaisse de notre vie, que les œuvres du mal enlèvent de l’air pur à notre témoignage. Cette terre, très belle et meurtrie, a besoin de la lumière que chacun de vous possède, ou mieux, de la lumière que chacun de vous est ! », a-t-il ajouté.

Avant de quitter le pays, le pape s'est engagé, avec l'archevêque de Canterbury et le modérateur de l'Église d'Écosse, à faire tout son possible pour la paix : « Vous êtes dans nos cœurs, ne perdez jamais l'espérance ! »

 

Une visite historique en RDC

Ce mardi 31 janvier, le pape François est attendu à Kinshasa, en République démocratique du Congo pour une visite apostolique de quatre jours. Ce cinquième voyage du pape François en Afrique a pour devise "Tous réconciliés en Jésus Christ".

La RDC est le plus grand pays catholique d'Afrique subsaharienne et plus grand pays francophone au monde. Ces dernières années, l'instabilité politique et les années de guerre civile ont conduit à une crise protéiforme : économique, sécuritaire et sociale. La République démocratique du Congo est le cinquième pays le plus pauvre au monde selon la Banque Mondiale.

Le pape François a à cœur de rencontrer la population pour transmettre un message d'espérance, de paix et de réconciliation.

► Mardi 31 janvier

Le Pape dans un Congo oublié

Le pape François est arrivé en RDC pour 4 jours, accueilli par une foule en liesse de plusieurs centaines de milliers de personnes au bord des routes. Dans son premier discours devant les autorités au Palais de la Nation, le pape a fustigé le colonialisme économique qui conduit à exploiter le continent. Il a aussi invité les Congolais à lutter contre le tribalisme, la corruption, et l'exploitation des enfants. C'est un pays en grande détresse et qui se sent oublié du monde, que vient visiter François, comme le confie le cardinal Ambongo, archevêque de Kinshasa. Reportage des envoyés spéciaux de KTO à Kinshasa, Philippine de Saint Pierre et Alic Bonneton.

Accueil officiel du pape François à Kinshasa, en République démocratique du Congo

Ce mardi, le pape François est arrivé à l'aéroport de Kinshasa où il a été accueilli par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge. Parti depuis Rome, le pape François a invité, alors que l'avion survolé le Sahara, à prier : « Ayons une petite pensée, en silence, une prière pour toutes les personnes qui, à la recherche d'un peu de bien-être, d'un peu de liberté, l'ont traversé et ne l'ont pas réussi. Tant de personnes souffrantes qui arrivent à la Méditerranée et après avoir traversé le désert sont enfermés dans des camps et y souffrent. Prions pour tous ces gens. »

Cérémonie de bienvenue du pape François au Palais de la Nation à Kinshasa

Arrivé à Kinshasa, le pape François a pu découvrir la ferveur de toute une population massée sur les routes qui le menaient de l'aéroport au Palais de la Nation, la résidence du président de la République, Félix Tshisekedi. Après avoir écouté l'hymne de la République démocratique du Congo « Debout Congolais », il s'est entretenu avec le président en privé.

Rencontre du pape François avec les autorités, la société civile et le corps diplomatique en RDC

Lors de cette rencontre, le pape François a prononcé son premier discours sur le sol congolais. Il a martelé des mots forts contre le « colonialisme économique » qui s'est déchaîné en RDC : « Retirez vos mains de la République démocratique du Congo, retirez vos mains de l'Afrique ! Cessez d’étouffer l’Afrique : elle n’est pas une mine à exploiter ni une terre à dévaliser », invitant les Congolais à jouer leur rôle.

Lire le discours du pape François en intégralité

► Mercredi 1er février

Le cri du Pape pour la paix et la justice

Le pape François a célébré la messe avec près de deux millions de fidèles en liesse à Kinshasa. Dans ce pays divisé, il a invité les chrétiens à demander la grâce d'une « amnistie du cœur ». L'après-midi, rencontrant des victimes de la guerre qui sévit à l'Est du pays, le Pape a lancé un appel à la conscience de « ceux qui tirent les ficelles » : « Prêtez l'oreille à la voix de Dieu », « Faites taire les armes ! », « Ça suffit ! ». Récit et témoignages avec nos envoyés spéciaux Philippine de Saint Pierre et Alic Bonneton.

Messe du pape François à l'aéroport de Ndolo en République démocratique du Congo

A Kinshasa, l'aéroport de Ndolo a été transformé en cathédrale géante : près de deux millions de fidèles s'y sont rassemblés ce mercredi matin, certains y ont même dormi afin d'assister à la célébration présidée par le pape François.

Dans son homélie sur la paix, le pape François est revenu sur trois mots : pardon, communauté et mission. « Dans un monde découragé par la violence et la guerre, les chrétiens doivent faire comme Jésus. Il a répété, avec insistance, aux disciples : La paix soit avec vous ! »

En fin de célébration, le Pape leur a adressé ce message : « Ne vous découragez jamais ! Jésus croit en vous et ne vous laisse jamais seuls. Gardez la joie que vous avez aujourd'hui et ne la laissez pas s'éteindre. »

Lire l'homélie du pape François

Rencontre du pape François avec les victimes de l'Est de la RDC

Le pape François a rencontré des victimes des violences qui meurtrissent l'Est de République démocratique du Congo. Avec émotion, des jeunes et des femmes congolais de l'Est du pays, ont déposé devant la croix du Christ les couteaux et machettes identiques à ceux qui ont tué des membres de leur famille. Dans leur témoignage, ils racontent les masacres, les viols et les mutilations.

Dans son discours, le pape François a « condamné les violences armées, les massacres, les viols, la destruction et l’occupation en République démocratique du Congo ». Ému, il a témoigné de sa proximité : « Vos larmes sont mes larmes, votre souffrance est ma souffrance ». Il a proposé deux « non » et deux « oui » pour agir pour promouvoir la paix : « non à la violence », « non à la résignation », « oui à la réconciliation », « oui à l'espérance ».

Le discours en intégralité

Rencontre du pape François avec des représentants d'œuvres caritatives en RDC

Après avoir rencontré des victimes, le pape François a échangé des représentants et des bénéficiaires d'organisations caritatives du Congo pour mettre en avant le travail ardent de ceux qui sont engagés auprès des personnes les plus pauvres et vulnérables. « Je suis venu ici animé par le désir de donner de la voix à ceux qui n'en ont pas », a déclaré le pape François, les encourageant à poursuivre leur mission. Dans son discours, il a également indiqué des critères à suivre pour « faire de la charité » : exemplarité, prévoyance et connexion.

Le discours en intégralité

► Jeudi 2 février

La ferveur des jeunes et des consacrés en RDC

Pour son troisième jour en RDC, le pape a vécu un grand moment de communion avec 65.000 jeunes congolais galvanisés, à qui il a demandé de s'engager contre la corruption. Ensuite, en ce 2 février, il a rencontré les consacrés à la cathédrale Notre-Dame. La vie religieuse, très déployée au Congo, témoigne de la présence du Christ auprès de tous. Mais le pape a tout de même rappelé quelques principes de la vie spirituelle pour surmonter les tentations. Témoignages et images fortes de la journée avec nos envoyés spéciaux Philippine de Saint Pierre et Alic Bonneton.

Rencontre avec les jeunes et les catéchistes

Dans le Stade des Martyrs à Kinshasa, le pape François a rencontré des jeunes et des catéchistes congolais. Près de deux tiers de la population de République démocratique du Congo a moins de 25 ans. Le pape François a pu écouter les témoignages d'un catéchiste et d'un jeune, leur racontant les défis auxquels ils font face. Devant une foule chauffée à blanc, le pape François a offert aux jeunes cinq ingrédients pour l'avenir, à l'image des cinq doigts de la main : la prière, la communauté, l'honnêteté, le pardon et le service.

Lire le discours en intégralité

Rencontre de prière du pape François avec le corps religieux de République démocratique du Congo

À la cathédrale Notre-Dame du Congo, le Pape a rencontré les consacrés de RDC pour un temps de prière, en la fête de la Vie Consacrée. Prêtres, diacres, religieux et religieuses, séminaristes lui ont partagé leurs défis, dans un contexte de guerre et la « crise d’identité chrétienne catholique », causée par « la prolifération des églises pentecôtistes ».

Le pape François les a avertis contre trois tentations qui les empêchent de vivre leur vocation : la médiocrité spirituelle, le confort mondain et la superficialité.

Discours à lire en intégralité

► Vendredi 3 février

 Rencontre du pape François avec les évêques de République démocratique du Congo

Au siège de la Conférence des évêques de République démocratique du Congo (Cenco), le pape François a rencontré avec les évêques. Mgr Marcel Utembi Tapa, le président de la Cenco a saisi l’occasion de la rencontre avec le pape François pour lui présenter une « supplique » pour la canonisation des deux bienheureux martyrs congolais, Marie-Clémentine Anuarite Nengapeta et Isidore Bakanja.

Le Pape a invité les évêques de RDC « à continuer à faire entendre leur voix prophétique » pour éveiller les consciences. Mais, il ne s'agit pas d'une « action politique », a-t-il précisé. Il a insisté : « Nous sommes des pasteurs et des serviteurs du peuple, pas des hommes d'affaires ! »

Le discours en intégralité

Des films documentaires

52:00
Documentaire
Isidore Bakanja - Une âme en paix
04/07/2022

En janvier 2023, le pape François se rendait en visite pastorale dans La République Démocratique du Congo, le de...

27:33
Doc
Soeur Angelique - le sourire de Dieu
05/07/2022

Alors que le pape est en visite pastorale en République Démocratique du Congo, ce film donne la parole à une per...

51:09
Documentaire
Retour au Soudan du Sud
30/12/2017

Du 3 février au 5 février, le pape François accompagné de l’archevêque de Canterbury et du modérateur de l’assem...

Commandez dès aujourd'hui notre Coffret DVD sur le voyage du Pape François en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud :

Boutique en ligne