Vivez le carême sur KTO

Vivez le carême sur KTO : retrouvez notre programmation spéciale, avec la série spéciale carême de de La Foi prise au Mot, consacrée cette année à la personne de Jésus, et les conférences de carême, à retrouver chaque dimanche en direct de Saint-Germain-L'Auxerrois.
 

La Foi prise au Mot : un carême avec Jésus

Pour le Carême, KTO vous propose une programmation spéciale avec notamment la série de La Foi prise au mot "Un carême avec Jésus", avec soeur Claire-Marie Monnet, qui interviendra tout au long de cette série. « Pourquoi regarder ces sept émissions et y consacrer 7 h de sa vie ? Parce qu’on croit tout savoir de Jésus, n’avoir plus rien à découvrir. Il ne faut pas avoir peur de (re)poser les questions, d’essayer de comprendre, de se laisser dérouter et peut-être convertir ! », explique-t-elle au KTO Mag. Et parce que vivre vraiment le Carême, c’est s’approcher de Dieu, par Jésus qui en est le visage.

Soeur claire marie monnet

Mini-Bio: soeur Claire Marie Monnet

Entrée dans la vie religieuse à vingt ans chez les dominicaines, elle est docteur en droit et en théologie. Elle fait partie des responsables de Domuni-Universitas, l'université en ligne des dominicains. Elle est également avocate et responsable européenne Justice, paix et environnement pour l’ordre des dominicains.

 

La série "Un carême avec Jésus" de l'émission La Foi prise au mot est à retrouver chaque dimanche pendant le carême à 20h40 sur KTO et ktotv.com :

Les conférences de Carême

Durant le carême, KTO diffuse en direct tous les dimanche les conférences de carême, en direct de Saint-Germain-l'Auxerrois, à Paris. La tradition des conférences de carême remonte au milieu du XIXème siècle, à l'initiative de Fréderic Ozanam et de Mgr de Quélen, alors archevêque de Paris. Données dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, elles sont, depuis l'incendie de la cathédrale en avril 2019, données depuis l'église Saint-Germain-l'Auxerrois. En 2020, c'est le père Guillaume de Menthière qui est le prédicateur de ces conférences.

pere menthiere

Mini-Bio: père Guillaume de Menthière

Ordonné prêtre en 1991, le père Guillaume de Menthière a été curé à Paris (Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle, Notre-Dame-de-l'Assomption-de-Passy). Théologien, il est professeur à l'école cathédrale de Paris, et au collège des Bernardins.

Dimanche 1er mars à 16h30

conference de careme

L’Église d’Abraham : Antique, convoquée, trinitaire

A l’heure où certains voudraient faire de la foi une expérience subjective et de la religion une affaire totalement privée, l’Église fait fatalement difficulté. Elle rappelle que le projet de Dieu est essentiellement communautaire. La Bible n’est pas ce miroir de l’âme où des narcisses peuvent se complaire, mais le livre de l’Alliance de Dieu avec son peuple. Et ce peuple, préparé en Israël, c’est l’Église, communion de personnes dans l’amour, à l’image du Dieu Trinité. Le dessein divin n’est pas de créer une poussière d’individus farouchement retranchés dans leur quant à soi, mais de rassembler la famille de ses enfants. Pour ce faire il a appelé notre père Abraham en qui sont bénis tous les clans de la terre. L’Église est cet appel que Dieu adresse à l’humanité. Mais elle est aussi le rassemblement qui en résulte. Comme l’étymologie de son nom l’indique, l’Ekklesia, est inséparablement convocation et congrégation. Elle est l’Église qui sanctifie mais aussi l’Église des sanctifiés par un saint appel (1 Co 1,2).

Dimanche 8 mars à 16h30

conference de careme

L’Église de Pierre : Une, structurée, indéfectible

À y bien regarder, à quoi Jésus s’est-il principalement attaché lors des trente années de son passage sur la terre ? À façonner une communauté chargée de le continuer. À structurer d’une manière bien précise le corps de ses disciples. La révélation qu’il porte, il ne l’a pas confiée à un livre mais à l’Église. La conduite du Seigneur nous déconcerte. En ces temps démocratiques, nous n’acceptons guère le Magistère dont il a doté son peuple. A une époque d’égalitarisme nous avons du mal à comprendre qu’il ait confié à certains et pas à d’autres des ministères bien spécifiques. Notre souci d’efficacité se heurte au choix qu’il fit d’apôtres malhabiles. Notre principe de précaution ne s’accorde pas avec l’élection de Pierre, le renégat, pour paître le troupeau. Et pourtant c’est bien sur ce petit patron pêcheur, vacillant sur les eaux du lac, que le Christ va bâtir son Église. Il continue de la faire vivre par un double moyen : par la hiérarchie qu’il institue et par l’Esprit qu’il communique. Ainsi se révèle le merveilleux paradoxe de l’Église : la permanence de son institution et la souplesse de sa vie, l’infaillibilité de sa structure et l’imprévisibilité de son aventure, la pérennité de son organisation et la vitalité de son cœur.

Dimanche 15 mars à 16h30

conference de careme

L’Église de Marie : Sainte, joyeuse, maternelle

L’unique et indivise Église rassemble, outre les chrétiens militants sur cette terre, les âmes du purgatoire et les saints du ciel. En son membre le plus éminent, la Vierge Marie, elle réalise déjà ce qu’elle est appelée à être : la Toute Sainte. Certes elle compte dans ses rangs des pécheurs. Elle n’est pas la secte des purs. Elle ne craint pas de se souiller en allant rechercher ce qui était perdu. Elle dispose pour ses membres pécheurs de toutes les grâces nécessaires à leur retour à la vie. Comblée de grâce pour notre sanctification, elle veut l’être aussi par notre sainteté. La sainte Église travaille à devenir l’Église des saints. Comme la Vierge Marie elle est la servante du Seigneur. Dans la joie de croire elle chante le Magnificat. Elle traverse les épreuves, femme forte et courageuse, en étant debout dans l’espérance comme la Vierge au Calvaire. En contemplant la Mère de Jésus, l’Église apprend ce qu’est sa propre maternité. Elle engendre, porte, fait grandir les enfants du Bon Dieu, de sorte que nul ne peut avoir Dieu pour Père, s’il n’a l’Église pour mère.

Dimanche 22 mars à 16h30

conference de careme

L’Église de Paul: Apostolique, eucharistique, missionnaire

L’Église de l’an 2020 est-elle celle que Jésus a instituée ? Elle a changé d’aspect au cours des âges, bien évidemment, mais reste-t-elle le même être ? Dès l’origine ne lui a-t-on pas substitué un organisme dont le Christ n’aurait même pas eu l’idée mais dont Paul serait l’initiateur ? La thèse selon laquelle saint Paul aurait fondé une Église en lieu et place du Royaume dont Jésus annonçait l’imminence continue de polluer les esprits. Pourtant Saul de Tarse ne fait que transmettre ce qu’il a lui-même reçu. Le Seigneur de gloire s’est révélé à lui comme indissociable du moindre de ses disciples. L’Église est le corps du Christ. L’Eucharistie est célébrée pour que les chrétiens ne forment qu’un seul Corps et soient remplis d’un unique Esprit. Désormais, chez le foudroyé du chemin de Damas, l’obsession quotidienne de toutes les Églises ira de pair avec l’amour irradiant de Jésus. L’Apôtre sera l’agent et de cette mondialisation de l’Evangile qui se poursuit dans tous les siècles par la mission. Dépassant le mur de clandestinité qu’une certaine laïcité voudrait leur imposer, les baptisés annoncent hardiment le Christ. Ils sont l’Église apostolique, l’Église envoyée, l’Église en sortie.

Dimanche 29 mars à 16h30

conference de careme

L’Église de Geneviève Catholique, prophétique, endurante

La vie religieuse et consacrée est signe du Royaume de Dieu dont l’Église est déjà mystérieusement la présence et la prophétie en ce monde. En mourant sur la croix, Jésus, Nouvel Adam, a fait naître de son côté ouvert la Nouvelle Eve, l’Église, sa bien-aimée Épouse. Celle-ci est la femme forte qui vient à bout de toutes les menés du dragon diabolique. Comme Geneviève, consacrée au Seigneur, résista à la fois à l’extérieur des remparts contre les hordes d’Attila et à l’intérieur de Lutèce contre les trahisons des parisiens, l’Église doit de nos jours lutter sur tous les fronts. Elle est cette Cité sainte, harcelée sans cesse du dehors par ses ennemis mais menacée plus encore par l’effroyable péché de ses propres membres. Elle est cette solide ménagère à qui lessive, coup de balai, vidange ne font pas peur. Elle sait quelle purification est sans cesse nécessaire dans ses rangs. Elle continue d’autre part à voir en ceux qui la combattent non des barbares à anéantir, mais des âmes à convertir. Pas plus que son Seigneur elle ne fait acception de personne. Elle n’est pas sectaire. Elle est viscéralement catholique, c’est-à-dire universelle. Sacrement de l’unité du genre humain, elle voit en tout homme ce frère pour qui Jésus est mort.

Dimanche 5 avril à 16h30

conference de careme

L’Église de François: Pauvre, œcuménique, fraternelle

L’Église au cours des siècles demeure le petit reste, ce petit troupeau que le Seigneur agrège et envoie avec des moyens pauvres pour une mission démesurée. La situation de pénurie qu’elle subit n’est pas pour elle une mauvaise passe temporaire à surmonter mais plutôt sa condition d’existence et comme son élément et son lot. Or l’Église pauvre doit devenir aussi l’Église des pauvres et pour ce faire elle est appelé à être toujours mieux la famille des sans-familles. C’est dire combien elle doit être fraternelle ! Qu’il est bon pour des frères de vivre ensemble et d’être unis dans la grande famille des chrétiens !

Hélas ! Comme beaucoup de familles humaines, l’Église connaît des blessures que les efforts œcuméniques s’évertuent à guérir. Avec François d’Assise nous recevons la mission de réparer la Maison du Seigneur. L’époux de Dame pauvreté s’est acquitté de cette tâche par le dénuement et le choix résolu de l’obéissance aux pasteurs légitimes. C’est ainsi que sous la conduite de notre pape François nous appelons de nos vœux une Église qui soit comme un hôpital de campagne, une oasis bienfaisante de miséricorde.

ET AUSSI : 

06:14
Vies de famille
Prier : L’apprentissage en famille (2/2)

La prière familiale est un moment précieux qui marque une pause dans des journées parfois chargées. Un défi et un lieu...

02:57
Pourquoi, Padre ?
Ep#22 - Quelle place pour le jeûne dans la vie chrétienne ?

« Bonjour Père, pourquoi ... ? » Cette semaine, le père Gaultier de Chaillé répond en 3 mn à la question de Jean Constant,...

03:37
Le caté en 3 minutes
C’est quoi la confession ?

Un dessin animé qui met les enseignements de l’Eglise à la portée de tous, à suivre tous les samedis à 20H35 sur KTO....

 

 

LES CONFÉRENCES DE CARÊME DE 2019 :

44:27
Conférence de Carême
La Mission et l’Eglise, facultatives ?

Sixième conférence de carême sur le thème "La mission et l’Église, facultatives ?" par le père Guillaume de Menthière....

01:04:53
Conférence de Carême
Le Seigneur, gloire enfuie ?

Cinquième conférence de carême sur le thème "Le Seigneur, gloire enfuie ?" par le père Guillaume de Menthière. Attablés...

43:12
Conférence de Carême
L’Eucharistie, mystère total ?

Quatrième conférence de carême sur le thème "L’Eucharistie, mystère total ?" par le père Guillaume de Menthière. Les...

01:03:53
Conférence de Carême
Les Écritures, indéchiffrables ?

Troisième conférence de carême sur le thème "Les Écritures, indéchiffrables ?" par le père Guillaume de Menthière. Jésus,...

42:26
Conférence de Carême
La résurrection, improbable ?

Deuxième conférence de carême sur le thème "La Résurrection, improbable ?" par le père Guillaume de Menthière. Comment...

43:20
Conférence de Carême
La mort, passagère ?

Première conférence de carême sur le thème "La mort, passagère ?" par le père Guillaume de Menthière. Commençons donc...