Séisme en Haïti : l'Église se mobilise

Publié le 17/08/2021

Le 14 août, un séisme a frappé l'île des Caraïbes, faisant plus de 2 100 morts, 12 000 blessés et 330 disparus. Sur place, les secours se mobilisent et l'Église demeure active pour la population.

Il était 8h30 ce matin du samedi 14 août quand un séisme de magnitude 7,2 sur l'échelle de Richter a frappé Haïti. Le bilan est lourd, plus de 2 100 morts, 12 000 blessés et 330 disparus, selon un décompte des services de protection civile. L'épicentre se trouve au sud-ouest de l'île, à 160 kilomètres de la capitale Port-au-Prince. Les Cayes, troisième ville du pays, et la ville de Jérémie, qui compte plus de 200 000 habitants, sont particulièrement touchées.

« Des gens commencent à penser que nous sommes en train de payer pour les choses que nous avons faites », confie le père Jean-Hervé François, directeur de Caritas Haïti, dans un entretien accordé à KTO. « Non, nous sommes victimes d’une catastrophe naturelle », interjette-t-il. Le père Steevenson Montinard, missionnaire pour la Société des prêtres de Saint-Jacques à Baradères, département des Nippes, constate également le désarroi de la population.

Le père Jean-Hervé François assure : « [Le peuple haïtien a les moyens de nous relever. » Selon lui, « l’Église est une des rares institutions en Haïti qui a une couverture nationale. Les curés des paroisses mobilisent les fidèles pour développer la solidarité. »

Des religieux et des fidèles touchés

Près de 70% des églises sont détruites dans ces régions du sud-ouest du pays, rapporte le père Jean-Hervé François, de Caritas Haïti. Les fortes secousses ont entraîné l'écroulement de bâtiments, comme dans la commune des Anglais, située à l'ouest de l'île des Caraïbes. L'église de l'Immaculée Conception s'est effondrée, alors que des fidèles y étaient rassemblés pour célébrer des baptêmes. Selon le prêtre, cité par RFI, au moins 17 personnes sont décédées.

Aux Cayes, l'évêché s'est effondré. L'évêque, le cardinal Chibly Langlois, a été blessé, mais ses jours ne sont pas en danger. Le diocèse a recensé la mort de deux prêtres, rapporte VaticanNews.

Une semaine de prière annoncée et des appels aux dons

L'archevêché de Port-au-Prince a appelé à une semaine de prière du 18 au 24 août, afin « d'implorer la miséricorde de Dieu pour les victimes ». L'archevêché appelle les paroisses à récolter des dons à l'intention des victimes.

Le président de la Conférence des évêques de France a écrit une lettre à Mgr Launay Saturné, son homologue de la conférence épiscopale haïtienne. Il y écrit : « Une fois de plus, votre pays est menacé par la violence de la nature, alors que celle des hommes continue ses ravages. De tout cœur, je vous assure de la prière et de la compassion des catholiques de France. »

 

 

Onze ans après le séisme de 2010, qui avait fait près de 300 000 morts, le pays traverse de grandes difficultés économiques et sécuritaires. En avril, l'enlèvement de sept religieux et trois laïcs catholiques avait suscité l'émoi. Le 7 juillet, le président Jovenel Moïse a été assassiné dans sa résidence privée. Cet événement a plongé les « Haïtiens sous le choc », expliquait Mgr Launay Saturné à KTO.

Vidéos relatives :
03:18
Actualités
Haïti sous le choc après l’assassinat du président Jovenel Moïse
08/07/2021

Au nom de tous les évêques d’Haïti, le président de la Conférence épiscopale haïtienne, Mgr Launay Saturné, cond...

27:00
Eglises du Monde
Haïti, l’espérance au milieu du chaos
09/09/2021

Haïti a été à nouveau meurtri cet été. Avec, le 14 août, un séisme qui a ravagé le sud-ouest du pays, faisant pl...

04:46
Actualités
Haïti : les six derniers otages libérés
30/04/2021

Après 19 jours de captivité, tous les otages sont désormais libres et en bonne santé. Dix personnes, dont sept r...

27:00
Eglises du Monde
Haïti: des enlèvements quotidiens
29/04/2021

Eclairage sur Haïti après l’enlèvement le 11 avril dernier de 10 personnes, dont 7 religieux. Alors que le pays...

25:28
Un Coeur qui écoute
Frère Franklin Armand : Révolutionnaire paisible au service de Dieu
22/06/2018

Non, la misère n’est pas une fatalité. Non, la misère n’a pas été voulue par Dieu pour ses enfants haïtiens. For...