Contenu sponsorisé Bannière Collège des Bernardins Bannière Collège des Bernardins

La Congrégation pour la Doctrine de la Foi rappelle l’impossibilité de bénir les unions de personnes de même sexe

Publié le 15/03/2021

La Congrégation pour la Doctrine de la Foi a répondu de façon négative à un dubium, une question posée pour savoir si « l’Église dispose du pouvoir de bénir des unions des personnes de même sexe ».

Cette question apparaît dans un contexte où des milieux ecclésiaux ont porté une réflexion ou des propositions de bénédiction lors d'une union entre personnes de même sexe. Selon la CDF, « la bénédiction d’unions homosexuelles ne peut être considérée comme licite ». Le document a été présenté au pape François le 22 février et a été rendu public ce lundi 15 mars 2021.

La note explicative précise que « pour être cohérent avec la nature des sacramentaux », cette interdiction vaut pour les relations « qui impliquent une pratique sexuelle hors mariage (c’est-à-dire hors de l'union indissoluble d’un homme et d’une femme ouverte en soi à la transmission de la vie) », dont « les unions entre personnes du même sexe ».

Dans cette note explicative, la CDF rappelle le sens des sacrementaux auxquels appartiennent les bénédictions. De fait, « la bénédiction des unions homosexuelles ne peut être considérée comme licite, car elle constituerait en quelque sorte une imitation ou un renvoi analogique à la bénédiction nuptiale invoquée sur l’homme et la femme qui s’unissent dans le sacrement de mariage ».

Le cardinal Luis Ladaria Ferrer, préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, ne souhaite pas que cette note crée de « discrimination injuste », mais tient à « rappeler la vérité du rite liturgique et ce qui correspond profondément à l’essence des sacramentaux, tels que l’Église le comprend ».

La Congrégation pour la Doctrine de la Foi rappelle que « la communauté chrétienne et les Pasteurs sont appelés à accueillir avec respect et délicatesse les personnes à tendance homosexuelle ». Elle invite aussi les personnes à tendance homosexuelles à reconnaître la « proximité sincère de l'Eglise qui prie pour eux, les accompagne et partage leur cheminment de foi chrétienne ».

D'ailleurs, les bénédictions individuelles aux personnes homosexuelles ne sont pas exclues pour tous ceux et celles qui « manifestent le désir de vivre en fidélité aux desseins révélés de Dieu ».

« Dieu lui-même ne cesse de bénir chacun de ses enfants en pèlerinage dans ce monde » puisque Dieu « nous prend comme nous sommes, mais ne nous laisse jamais comme nous sommes », comme le formulait le pape François lors de l’Audience générale du 2 décembre 2020.

 

Crédit photo : Jim McIntosh

Vidéos relatives :

« Qui suis-je pour juger ? »

Extrait de la conférence de presse du pape François, de retour des JMJ de Rio, en 2013.

 

« L’Église non seulement doit demander pardon à cette personne qui est gay qu’elle a offensée »

Extrait de la conférence de presse du pape François, de retour d'Arménie, en 2016.

58:23
Sans Langue de Buis
l’Eglise et la sexualité
11/05/2018

Peut-on être célibataire et heureux ? Y-a-t-il un débat sur les relations sexuelles avant le mariage ? Etre fidèle,...