Contenu sponsorisé Bannière Œuvre d'orient 12/2022 Bannière Œuvre d'orient 12/2022

Abus : Le cardinal Ricard reconnait avoir commis des actes graves

Publié le 07/11/2022

Le cardinal Jean-Pierre Ricard a révélé par communiqué ce lundi s’être « conduit de façon répréhensible avec une jeune fille de 14 ans » il y a 35 ans, alors qu’il était curé de paroisse. Au total, 10 évêques français sont ou ont été mis en cause pour des actes d'abus ou non-dénonciation d'abus, a expliqué le président de la Conférence des évêques de France.

Alors que l’Eglise est secouée depuis plusieurs semaines par l’affaire Santier, Mgr Éric de Moulins-Beaufort a souhaité tenir une conférence de presse à Lourdes sur la lutte contre les abus. Le président de la Conférence des évêques de France a lu un communiqué du cardinal Ricard où celui-ci avoue avoir eu une « conduite répréhensible » il y a 35 ans à l’encontre d’une jeune fille de 14 ans alors qu’il était curé, à Marseille. Le cardinal précise « lui avoir demandé pardon » pour les conséquences graves et durables que son comportement a pu causer dans sa vie, et lui renouvelant cette demande de pardon. L'ancien archevêque de Bordeaux annonce se mettre à la disposition de la justice.

Le communiqué du cardinal Ricard

L’Église de France dans la tourmente des abus

Ces révélations interviennent au cœur d’une assemblée plénière d'automne des évêques de France déjà bouleversée par plusieurs affaires. Les révélations sur les sanctions et la mauvaise gestion de l'affaire Santier ont suscité l'indignation de nombreux fidèles qui ont appelé à manifester leur colère sur les réseaux sociaux et dans leurs diocèse. Durant cette assemblée, le diocèse de Bayeux a aussi annoncé le retrait de son vicaire général en raison de faits « contraires à ses engagements ecclésiastiques »

Abus dans l’épiscopat : 11 affaires devant la justice

D'une situation particulière, le travail de vérité s'est élargi à la nécessité de rendre public le nombre d'évêques français mis en cause dans des procédures passées ou présentes. La CEF indique que sont concernés un évêque décédé et dix évêques « hors fonction » : huit actuellement mis en cause pour abus (dont Mgr Santier et le cardinal Ricard) et deux mis en cause pour non-dénonciation (un condamné en 2018, un relaxé en 2020).

Mgr Ricard, archevêque émérite de Bordeaux depuis 2019

Mgr Ricard est né le 25 septembre 1944. Il étudie la philosophie au Grand séminaire de Marseille, avant d’étudier à Paris au Séminaire universitaire des Carmes (1964) et à l’Institut catholique de Paris. Il effectue une année de coopération à Bamako au Mali.

Ordonné prêtre à 24 ans, le 5 octobre 1968, il est vicaire puis curé dans différentes paroisses de Marseille entre 1970 et 1989. En parallèle, il est, de 1975 à 1981, chargé de l’enseignement religieux et de la formation des prêtres et des laïcs. Après avoir été vicaire épiscopal de la zone Marseille-Sud, il est nommé vicaire général du diocèse de Marseille, fonction qu’il occupe de 1988 à 1993.

C’est le 17 avril 1993 qu’il reçoit sa première nomination épiscopale. Consacré évêque le 6 juin 1993, il devient évêque-auxiliaire de Grenoble de 1993 à 1996. Il est ensuite nommé évêque-coadjuteur de Mgr Louis Boffet, évêque de Montpellier de 1996 à 2001, puis archevêque de Bordeaux et Bazas de 2001 à 2019. Mgr Ricard est créé cardinal le 24 mars 2006.

Le pape François accepte la démission pour raison d’âge de Mgr Ricard (75 ans), le 1er octobre 2019. Il se met au service du diocèse de Digne.

Responsabilités

Le cardinal Ricard a exercé plusieurs missions dans l’Église. Au sein de la Conférence des évêques de France, dont il assure la présidence de 2001 à 2007, il est membre de différents comités et commissions comme le Comité épiscopal des migrants (1990-1993), la Commission épiscopale des ministères ordonnés (CEMIOR), évêque accompagnateur du comité national du diaconat (1994-1996), Commission épiscopale pour l'Unité des chrétiens (1996-1997), membre du Conseil permanent en 1997, membre du Comité épiscopal pour l'information et la communication, membre du Comité épiscopal de la Mission de France.

Au Vatican, Mgr Ricard est intègre la commission pontificale Ecclesia Dei le 15 juillet 2002. Nommé cardinal par le pape Benoît XVI, le 24 mars 2006, il devient membre du Conseil pontifical pour la culture le 17 janvier 2009, du Dicastère pour la Promotion de l’Unité des Chrétiens le 21 janvier 2010, puis du Dicastère pour la Doctrine de la Foi et membre du Dicastère pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements le 6 juillet 2010 et enfin du Conseil cardinalice pour les questions administratives et économiques du Saint-Siège le 22 octobre 2011. De 2014 à 2020, il est nommé membre du Conseil pour l’économie par le pape François.

 

Biographie


Naissance le 25 septembre 1944

5 octobre 1968 : Ordination sacerdotale, diocèse de Marseille
1970-1978 : Vicaire dans la paroisse Sainte-Émilie de Vialoar à Marseille
1975-1981 : Chargé de l’enseignement religieux et de la formation des prêtres et des laïcs et responsable du Centre de culture religieuse du Mistral.
1975-1985 : Délégué épiscopal auprès des séminaristes
1986-1993 : Théologien régional au service de la pastorale
1981-1988 : Curé de la paroisse Sainte-Marguerite
1984-1988 : Vicaire épiscopal de la zone Marseille-Sud. Délégué adjoint à l’œcuménisme
1986-1993 : Théologien régional au service de la pastorale
1988-1991 : Secrétaire général du synode diocésain de Marseille
1988-1993 : Vicaire général du Cardinal Robert Coffy, archevêque de Marseille
17 avril 1993 : Nomination épiscopale, diocèse de Grenoble par le pape Jean-Paul II
6 juin 1993 : Consécration épiscopale
1993-1996 : Évêque auxiliaire de Grenoble
4 juillet 1996 : Nomination épiscopale, diocèse de Montpellier
1996-2001 : Évêque-coadjuteur de Montpellier
21 décembre 2001 : Nomination épiscopale, diocèse de Bordeaux
2001-2019 : Archevêque de Bordeaux et Bazas
2001-2007 : Président de la Conférence des évêques de France (réélu en 2004)
29 juin 2002 : Honoré du pallium
24 mars 2006 : Création comme cardinal