Contenu sponsorisé Bannière Boutique en ligne -Noël Bannière Boutique en ligne -Noël

A Vienne, l'Eglise catholique appelle à résister à la violence

Publié le 03/11/2020

L’attaque terroriste qui a frappé le centre historique de Vienne lundi 2 novembre a fait au moins quatre morts et quatorze blessés. L’archevêque de Vienne et le président de la Conférence épiscopale autrichienne appellent à prier et à résister à la violence. 

« Je me rappelle de ce que disait ce journaliste dont la femme avait été tuée au Bataclan : “Notre haine, vous ne l’aurez pas” », a déclaré le cardinal Christoph Schönborn, archevêque de Vienne, dans un entretien à KTO suite à l'attaque terroriste qui a endeuillé la capitale autrichienne.  Pour Mgr Schönborn, ce « “Non” à la haine » fait d'ailleurs écho au « “Oui” à la fraternité » de la récente encyclique du pape François. Pour appuyer son message, l'archevêque a récité une prière en citant Saint-Paul : « Jésus, le prince de la paix, a tué la haine dans sa chair. Jésus, montre-nous donc ce qu'est ta paix ».

 

Mgr Schönborn a invité toutes les églises de la ville à sonner les cloches mardi 3 novembre midi, et à une prière silencieuse pour les victimes de l’attaque. Il a présidé le même jour une veillée de prière en mémoire des victimes en la cathédrale Saint-Etienne de Vienne à 18h. Les différents représentants religieux protestant,  orthodoxe, juif et musulman étaient présents. 

Lundi 2 novembre au soir, un homme lourdement armé a tiré sur des clients attablés aux terrasses des cafés, quelques heures avant le reconfinement anti-Covid qui devait démarrer à minuit. Au moins quatre personnes ont été tuées et quatorze autres blessées. En tout, « six lieux différents » ont été visés par les tirs, selon la police.

« Ça suffit la violence ! », lance le pape

Dans un télégramme à Mgr Schönborn, le pape François a rendu « hommage aux victimes de la miséricorde de Dieu et demand[é] au Seigneur que la violence et la haine cessent, et que la coexistence pacifique dans la société soit encouragée ».

Sur Twitter, le souverain pontife s'est exclamé : « Ça suffit avec la violence ! », deux semaines après l'assassinat de l'enseignant Samuel Paty et quelques jours seulement après l'attaque au couteau qui a fait trois morts dans une église à Nice.  « Seul l'amour éteint la haine », a-t-il ensuite écrit.

Dans son audience générale, le pape a exprimé sa « compassion » pour les victimes et accusé la violence et la haine de chercher à compromettre « la collaboration fraternelle entre les religions ».

 

De son côté, le président de la Conférence épiscopale autrichienne, l'archevêque Franz Lackner, a invité les « croyants » à « condamner cet acte au nom de Dieu, pour s'y opposer intérieurement avec toute la force de l'esprit et de la foi », avant d’ajouter : « Nous ne nous plierons pas à la violence et ne fuirons pas dans la vie quotidienne » (Kathpress).

Selon le ministère de l’Intérieur autrichien Karl Nehammer, l’assassin est un « sympathisant de l’Etat islamique ». Il a été abattu par la police. Il s’agit du premier attentat islamiste de masse à toucher l’Autriche.

01:23
Actualités
Attaque d’une église en Autriche : la réaction de Frère Vicentiu Ghiurca
27/12/2018

Le 27 décembre 2018, une attaque dans une église de Strebersdorf à Vienne, en Autriche, a fait plusieurs blessés, parmi...

26:41
Eglises du Monde
Autriche : à quoi ressemble l’Eglise catholique ?
18/01/2017

Depuis le 4 décembre dernier, l’Autriche a un nouveau président. Il s’agit de l’écologiste indépendant Alexander Van...

Direct de Rome
Fratelli tutti : signature de la nouvelle encyclique du pape en direct d’Assise
03/10/2020

Après Lumen Fidei et Laudato Si’, le pape François signe samedi 3 octobre sa nouvelle encyclique sur le thème de la...