Les rois mérovingiens et l’Eglise

22/02/2024

Des Mérovingiens, on ne retient souvent que les noms de Clovis, Dagobert ou encore Charles Martel. Quelques souvenirs d’école, hérités de la vision historique de la Troisième République, ont popularisé l’image de « rois fainéants » allongés paresseusement dans des chars traînés par des boeufs. Cette période de l’histoire de France est en réalité mal connue, comme une sorte de lacune, de quasi trou-noir entre la fin de l’Empire romain et l’avènement de la brillante dynastie carolingienne. « Il faut savoir que la période mérovingienne est longue puisqu’elle dure plus de 300 ans. C’est aussi une période marquée par une remarquable stabilité du territoire, au point qu’elle servira plus tard de modèle à une certaine conception unitaire du Royaume Franc et plus tard encore à celle de la France », explique Bruno Dumézil, historien spécialiste du haut Moyen Âge. Cette épisode du magazine Au Risque de l’histoire se penche sur une période méconnue de l’histoire de France et de l’Eglise et s’efforce d’éclairer l’obscurité qui y est trop souvent attachée.

Au risque de l’histoire

Le journaliste Christophe Dickès, et ses invités se penchent sur des moments-clés de l'Histoire de l'Eglise, pour en exposer, de manière aussi claire que précise, les enjeux et les faits.

Visiter la page de l'émission