Contenu sponsorisé terralto

Charlemagne était-il un saint ?

21/09/2023

Charlemagne est un personnage historique bien connu de l’histoire de France et plus largement de l’histoire de l’Europe. On le décrit souvent comme de grande taille, stature à l’image de l’étendue de son empire embrassant l’essentiel de l’Europe occidentale. Il est également, dit-on, le fondateur de l’école et est à l’origine d’une profonde réforme religieuse de l’Eglise d’occident. « Charles organise tout le clergé à l’exception du pape ! C’est même lui qui modifie le credo », explique Jean Heuclin, médiéviste, sur le plateau de KTO. Plus qu’une simple figure politique marquante ou qu’un personnage important de notre histoire, Charlemagne est également au coeur de nombreuses légendes, comme la fameuse « Chanson de Roland ». Figure quasi-mythologique, peu savent que le grand Empereur a également été canonisé par l’anti-pape Pascal III en 1165. Bien que le troisième concile du Latran ait révoqué toutes les décisions de Pascal III, le culte de « saint Charlemagne » s’est rapidement développé en Europe et persiste encore aujourd’hui dans certaines Eglises. Pour quelles raisons cet Empereur a-t-il été proclamé saint ? Comment l’Empire de Charlemagne a-t-il pu à ce point marquer les esprits, lui qui a été divisé dès la mort de son fondateur pour disparaître moins de 150 ans après sa création ? « Le mythe de Charlemagne a été tellement important qu’on a eu besoin de le sanctifier », affirme Bruno Dumézil, Professeur d’Histoire médiévale à Sorbonne Université.

Au risque de l’histoire

Le journaliste Christophe Dickès, et ses invités se penchent sur des moments-clés de l'Histoire de l'Eglise, pour en exposer, de manière aussi claire que précise, les enjeux et les faits.

Visiter la page de l'émission