Contenu sponsorisé terralto

L’édit de Nantes et sa révocation

27/04/2023

La France de la seconde moitié du XVIe siècle est marquée par une série de huit guerres civiles opposant les catholiques d’un côté, les protestants de l’autre. Cette période, dite des « Guerres de Religion », marqués par l’épisode sanglant du massacre de la Saint-Barthélemy se conclura par la promulgation d’un édit de tolérance, le fameux édit de Nantes, en avril 1598. Promulgué par le roi Henri IV, cet édit assurait protection, droits civils et religieux ainsi que politiques aux chrétiens protestants, instaurant de fait une forme de « dualisme religieux », dans une période où la religion d’un pays était déterminée par celle du Prince. Sa révocation en octobre 1685 décidée par Louis XIV, avec la signature de l’édit de Fontainebleau, ouvre une nouvelle période de trouble lourde de conséquences. Que s’est-il passé entre les deux édits ? L’abolition de l’édit de Nantes, répondait-elle réellement à la menace d’un parti protestant à la fin du XVIIe siècle ? Dans quelle mesure peut-on imputer au roi la responsabilité des conséquences liées à cette révocation ? L’édit de Fontainebleau, peut-il être perçu comme une erreur, voir une faute politique et morale ? Christophe Dickès reçoit Jean-Christian Petitfils et Julien Léonard.

Au risque de l’histoire

Le journaliste Christophe Dickès, et ses invités se penchent sur des moments-clés de l'Histoire de l'Eglise, pour en exposer, de manière aussi claire que précise, les enjeux et les faits.

Visiter la page de l'émission