Contenu sponsorisé terralto

Quelques petits mots que beaucoup d’enfants en Martinique pourraient prononcer. Ici, le père est bien souvent absent, et ce sont les femmes qui élèvent seules leurs enfants. Chiffre éloquent, l’île compte trois fois plus de familles monoparentales qu’en métropole. En réalité, la Martinique souffre d’une blessure qui remonte au temps de l’esclavage, blessure profonde qui s’est inscrite dans l’inconscient collectif et a amputé de nombreux hommes de leur capacité à se responsabiliser. Mais la vie avec le Christ montre que l’on peut dépasser son histoire. Ainsi la pastorale des hommes initiée par le diocèse, leur permet de retrouver leur place dans la famille et dans l’Église. Le film montre aussi d’autres exemples d’initiatives pastorales comme la journée de réconciliation père-fils, ou les démarches de conversion opérées dans les sessions Cana. En Martinique, une guérison des mémoires est possible et le « père » a encore un avenir dans l’île. Un documentaire diffusé à l’occasion de la Saint-Joseph. UNE PRODUCTION NET FOR GOD 2021 - Réalisée par Hélène Prono, Grégoire Alonso

Doc

Environ 45 films documentaires de 52 minutes sont coproduits chaque année par KTO, qui en diffuse au total 150. Une partie d'entre eux est disponible sur Internet. La chaîne privilégie des documents mettant en valeur une vision chrétienne de l'homme, une lecture des questions de société au regard de la doctrine sociale de l'Église, une (re)découverte du patrimoine culturel chrétien. Les documentaires sont aussi l'occasion de découvrir des grandes figures du christianisme, à travers des portraits ou des récits, et de partir à la rencontre des communautés chrétiennes à travers le monde. Ces films sont régulièrement remarqués dans la presse et sélectionnés dans les festivals.

Visiter la page de l'émission