En 451, lors de l’intrusion d’Attila en Gaule, Geneviève fait prier les femmes parisiennes afin que la ville soit épargnée. Cet épisode est l’un des fondements de la réputation thaumaturgique de Geneviève qui devient progressivement la sainte protectrice de Paris, et ses reliques, son palladium. Lors du siège de la ville par les Normands en 886, la châsse-reliquaire de Geneviève est placée sur la partie orientale de la cité. En 1130, ses reliques sont utilisées pour arrêter l’épidémie du mal des Ardents. Un mystère composé vers 1420 célèbre les Miracles madame sainte Geneviève (ms 1131 de la Bibliothèque Sainte-Geneviève). Jusqu’au XVIIIe siècle, sa châsse est régulièrement portée en procession pour faire cesser des épidémies et des inondations. Conférence sur « Geneviève, protectrice de Paris face aux envahisseurs et aux calamités », par Edina Bozoky, dans le cadre du Colloque . Enregistré le 4 novembre 2021 au Collège des Bernardins (Paris).

Hors-Série

Conférences, colloques, tables rondes, entretiens... Toutes les émissions ponctuelles de KTO sur des questions de société.

Visiter la page de l'émission

Autres vidéos de l'émission