Contenu sponsorisé Bannière Enquête Nov 2020 Bannière Enquête Nov 2020

Entretien exclusif avec Mgr Celestino Migliore, nonce apostolique en France

 

Nommé nonce apostolique en France en janvier 2020 (voir ci-dessous), Mgr Celestino Migliore est arrivé à Paris début mars, juste avant le confinement. A l'occasion de la fête des Saints Pierre et Paul ce 29 juin, il a accordé à KTO un entretien exclusif.

Interviewé par Philippine de Saint Pierre, le diplomate expérimenté se confie sur son parcours, de sa vocation sacerdotale née dans le Piémont à l’ONU, en passant par la Secrétairerie d’Etat. Il livre aussi son premier regard sur la France, sur la laïcité et le travail auquel il s’est attelé sans tarder : la préparation de la nomination des évêques.

Arrivée de Mgr Migliore à Paris

 

Un diplomate de grande expérience

Le pape François a nommé samedi 11 janvier 2020 Mgr Celestino Migliore nonce apostolique en France. Il dispose d’une solide expérience au sein de la diplomatie pontificale. Originaire du Piémont, en Italie, Mgr Celestino Migliore a été ordonné prêtre en 1977, à 25 ans. Après des études en droit canonique à l’Université pontificale du Latran, il intègre les services diplomatiques du Saint-Siège en 1980.

Il travaille à la délégation apostolique en Angola, puis à l’Organisation des Etats Américains, qui regroupe la plupart des pays du continent américain. En 1992, il est nommé par Jean-Paul II Observateur permanent du Saint-Siège auprès du Conseil de l'Europe, à Strasbourg.

En 1995, il est rappelé au Vatican pour prendre la responsabilité de Sous-secrétaire de la Section pour les relations avec les Etats de la Secrétairerie d’Etat du Saint-Siège. La relation des pays asiatiques qui n’ont pas de relations diplomatiques avec le Saint-Siège lui est également confiée.

En 2002, il est nommé archevêque. Mgr Migliore devient Observateur permanent du Saint-Siège auprès de l’ONU à New-York. En 2010, le pape Benoit XVI le nomme nonce apostolique en Pologne. Et en 2016, le pape François le nomme à la nonciature apostolique de Moscou, auprès de la Fédération Russe. En 2017, il reçoit également la charge de la nonciature apostolique en Ouzbékistan. Sa nomination à Paris intervient peu de temps après l’acceptation par le pape de la démission du nonce précédent, Mgr Ventura.

Dans un communiqué, la conférence des évêques de France a indiqué qu’elle recevait avec gratitude l’annonce de la nomination de Mgr Migliore, et l’assurait de la prière de toute l’Eglise de France pour sa haute mission.

Le nonce apostolique est un évêque envoyé permanent par le pape auprès d’une Eglise locale. C’est aussi un diplomate du Saint-Siège accrédité comme ambassadeur du pape auprès de la France. Il est de droit le Doyen du corps diplomatique. Lors de sa rencontre avec les nonces au Vatican le 13 juin dernier, le pape François décrivait le nonce tout à la fois comme un « homme de Dieu » qui suit Dieu en tout et pour tout, annonciateur de la Bonne Nouvelle, et un « homme du pape » qui agit pour le compte du Successeur de Pierre auprès de l’Eglise et des gouvernements.