Contenu sponsorisé Nouveaux Programmes 2020-2021

CEF : un siècle d'histoire

En France, la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat, en 1905, met fin au régime concordataire instauré par Napoléon en 1813. Dès lors, les responsables catholiques doivent trouver une nouvelle forme d'organisation.

 La création de l’Assemblée des cardinaux et des archevêques (ACA), en 1919, inaugure de prudents efforts de coordination hiérarchique qui s’intensifient dans la décennie 1950. Le concile Vatican II accélère le processus et provoque la mise en place, en 1964, de la Conférence épiscopale française dont le poids ne cesse de s’accroître dans les années suivantes.

Le centenaire de la création de l’ACA, en 2019, est l’occasion de revenir sur cette dimension essentielle du catholicisme français contemporain à partir de l’étude de fonds d’archives peu ou pas exploités.

KTO vous propose de (re)voir certaines conférences enregistrées dans le cadre du colloque "De l’Assemblée des cardinaux et archevêques à la Conférence des évêques de France, un siècle d’histoire", organisé par le Centre national des archives de l’Église de France (CNAEF) en mars 2019 par la Maison des évêques à Paris. Une approche historique, qui n'ignore pas non plus les perspectives théologiques, politiques et sociologiques.

Le premier épisode de cette série de trois conférences se penche sur la période 1919-1964. Elle est donnée par Christian Sorrel, professeur d'histoire contemporaine à l'Université Lyon II.

 

Mieux comprendre la relation entre les évêques de France et la société d'une part, et l'autorité pontificale d'autre part, avec Jean-François Chiron, professeur de théologie dogmatique à l'UCL. "Des conférences de Vatican II au pape François", tel est le sujet de cette seconde conférence.

 

Comment les responsables catholiques de l'Eglise en France ont-ils vécu les troubles du XXème siècle ? Dans ce dernier épisode, Frédéric Le Moigne, maître de conférence en Histoire contemporaine au CRBC, livre son analyse sur l'assemblée des cardinaux et des archevêques au rythme de ses générations, de 1919 à 1964.