Contenu sponsorisé Terralto

Mgr Ignace Bessi Dogbo nommé archevêque d'Abidjan en Côte d'Ivoire

Publié le 20/05/2024

Ce lundi 20 mai, le pape François a nommé Mgr Ignace Dogbo, 62 ans, archevêque d'Abidjan, capitale économique de la Côte d'Ivoire. Formé en théologie biblique, il a été évêque de Katiola de 2004 à 2021 puis archevêque de Korhogo. Il a aussi présidé la conférence épiscopale du pays de 2017 à 2023. Il succède au cardinal Jean-Pierre Kutwa, 78 ans, à la tête du diocèse depuis près de deux décennies.

A l'occasion de la première Session générale du Synode pour une Église synodale (octobre 2023), KTO recevait Mgr Ignace Bessi Dogbo pour un entretien exceptionnel. Lui qui a nommé une femme à la coordination du synode dans son diocèse témoignait des réticences mais aussi des enjeux de la transformation des pratiques ecclésiales : une démarche que ce bibliste situe dans la tradition de l'Eglise. Comment faire entrer tout le peuple de Dieu, laïcs, consacrés, prêtres et évêques, dans la synodalité, selon l'appel et la vocation de chacun ? Comment mieux vivre la communion pour mieux servir la mission ? Au lendemain de la publication de la Lettre au peuple de Dieu, il évoquait cette Église qui « doit écouter pour mieux enseigner », mais aussi la question de la paix et celle des migrants, qui auront traversé cette première étape du Synode.

Entretien avec Mgr Ignace Bessi Dogbo Entretien

26/10/2023

Mgr Kutwa, grand artisan de paix dans son pays

À la tête du plus important diocèse de son pays, Mgr Kutwa s’est imposé comme un médiateur important pendant la grave crise qui a vu s’affronter les camps du président sortant Laurent Gbagbo et de son adversaire Alassane Ouattara au début des années 2010. Artisan de paix prêchant inlassablement la réconciliation des Ivoiriens, par-delà leurs origines ethniques ou leurs confessions, il a fait partie des premiers cardinaux créés par le pape François lors du consistoire de 2014.

Critique de la lenteur du processus d’apaisement dans son pays, le cardinal Kutwa n’a pas hésité à intervenir dans la vie politique, regrettant par exemple publiquement la décision d’Alassane Ouattara de briguer un troisième mandat consécutif. Malgré un refroidissement des relations entre le pouvoir ivoirien et l’Église, il a accompagné le président, de confession musulmane, lors d’un déplacement au Vatican en septembre 2022. Cet événement, qui a donné lieu à une rencontre avec le pape François, avait été l’occasion de célébrer la paix retrouvée et de promouvoir une fois de plus à la réconciliation. (Source : Agence I.Media)