Contenu sponsorisé bannière careme 2024 bannière careme 2024

Ordinations épiscopales et messe d'accueil en direct ce week-end

Publié le 10/09/2023

KTO vous propose trois grands RDV ce week-end. Deux ordinations épiscopales ce samedi : Mgr Vetö, est ordonné évêque auxiliaire de Reims à 10h30. À 17h30, Mgr de Cagny est ordonné évêque d'Évreux. Et ce dimanche à 15h30, Mgr Batut, est accueilli comme évêque auxiliaire de Toulouse. Des directs à vivre en partenariat avec les diocèses d'Évreux, Reims et Toulouse.

Mgr de Cagny, ordonné évêque d'Évreux - Samedi 9 septembre à 10h30

Mgr Olivier de Cagny, recteur du Séminaire de Paris depuis quatre ans, a été nommé évêque d'Évreux le 2 juin dernier par le Pape, en remplacement de Mgr Christian Nourrichard, qui a fêté ses 75 ans en mai dernier. Âgé de 62 ans, sa mission était d'accompagner une soixantaine de séminaristes vers le chemin de l'ordination. Une mission qui le remplit de joie, lui qui déclarait : « Je vois des séminaristes cheminer, progresser, acquérir des connaissances et un savoir être, et puis peu à peu se donner totalement au Christ et à l’Église ». Au sujet de la mission de l'évêque, il en a une vision bien précise, puisqu'il la conçoit comme étant celle d'un « artisan de paix ». Cette paix, il souhaite l'inscrire « entre nous, avec le monde et avec Dieu ». 

Ce désir de transmettre la paix, ainsi que sa vocation, c'est dans sa jeunesse qu'il les puise, lui qui a évolué « dans un environnement chrétien solide, joyeux et simple ». C'est le 27 juin 1992 qu'il est ordonné prêtre, pour l'archidiocèse de Paris. Il devient ensuite très vite formateur au Séminaire de Paris où, pendant dix ans, il se met au service des vocations. Il est ensuite, pendant six ans, aumônier de deux collèges catholiques. 

Mgr de Cagny a accueilli sa nomination comme un appel à un don total au service des autres : « Maintenant, tu livres toute ta vie, toute ta vie est donnée pour ce ministère », s'est-il dit, lui qui avait déjà consacré sa vie « à tout donner comme diacre, puis prêtre ». Un engagement qu'il a également mis en œuvre lors de sa mission en tant que chapelain de Notre-Dame -du-Saint-Sacrement, dans le XVIe arrondissement de Paris. De cette expérience, il en retient son apprentissage de l'adoration eucharistique perpétuelle. « Les sœurs servantes du Très-Saint-Sacrement m’ont beaucoup aidé à me recentrer sur l’Eucharistie », rapportait-il à KTO. Sa devise épiscopale, « Témoigner de l’évangile de la grâce de Dieu » (Lc 24,15), illustre cette idée de transmission qu'il souhaite continuer d'inculquer, et qui a été son moteur depuis le début de sa vie d'évêque.


 

Mgr Étienne Vetö, ordonné évêque auxiliaire de Reims - Samedi 9 septembre à 17h30

À sa nomination, Mgr Vetö s'est dit « surpris » et « impressionné » par la mission que lui a confié le Pape. À KTO, il avait partagé sa joie de « revenir à la pastorale ». Sa devise épiscopale, « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu » (Deutéronome, 5), le guide dans sa mission.  « C'est la prière que tout juif récite plusieurs fois par jour, Jésus, Marie, les disciples, certainement la priaient plusieurs fois par jour », explique-t-il. Il renchérit : « L'amour est au coeur de toute notre vie chrétienne, l'amour pour Dieu et pour le prochain ». 

Concernant son futur rôle d'évêque auxiliaire et d'assistance de Mgr Moulins-Beaufort dans sa tâche, il déclarait : « Le rôle d'un pasteur n'est pas d'abord des institutions, des projets, mais des rencontres avec des personnes ! » Il annonçait sa joie et sa hâte de rencontrer les fidèles du diocèse de Reims, qui compte pas loin de 570 000 habitants. Dans cette ville qui a vu le couronnement de Clovis, Mgr de Moulins-Beaufort avait lancé en septembre 2019 En route pour la mission, un projet diocésain qui a pour but de rejoindre les périphéries, créer de nouveaux espaces missionnaires et impliquer les communautés religieuses locales. 


 

Messe d'accueil de Mgr Batut dans le diocèse de Toulouse - Dimanche 10 septembre à 15h30

Mgr Jean-Pierre Batut a été nommé, le 26 juin dernier, évêque auxiliaire de Toulouse par le pape François. Il y assistera l'archevêque, Mgr Guy de Kerimel. Mgr Batut était jusqu'à présent évêque de Blois depuis 2014. En juin 2023, le Saint-Père avait accepté sa démission de sa charge dans le Loir-et-Cher. 

Depuis son ordination en 1984, il a exercé plusieurs missions dans l'enseignement : entre 1989 et 1992, il a enseigné la théologie au Séminaire Saint-Sulpice, et a été directeur du 1er cycle du Séminaire de Paris. Il a ensuite transmis son savoir, de 1992 à 2005, au Studium Notre-Dame, avant d'enseigner à la faculté Notre-Dame de 2005 à 2008. Il est, depuis 2016, membre de la commission doctrinale des évêques de France. 

Mgr Batut confiait à KTO les raisons qui l'avaient poussé à démissionner de son poste d'évêque de Blois. « J'ai décidé d'être déchargé de ma charge, parce que j'ai quelques petits problèmes de santé et que la charge devenait extrêmement lourde. J'ai demandé un nouveau ministère, puisque je suis au service de l'Eglise, aussi longtemps que mes forces me le permettront, mais un ministère où je ne serai plus en première ligne ». Sa nouvelle mission d'évêque auxiliaire de Toulouse lui permettra donc de continuer à exercer sa mission auprès des fidèles du diocèse, tout en le déchargeant de mandats jugés trop éreintants. 

Sa devise épiscopale, « Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? », illustre sa foi inébranlable en Dieu, foi qu'il transmettra aux fidèles du diocèse de Toulouse.