Contenu sponsorisé Bannière abonnement 2022 V2

Temps de la Création : un appel œcuménique à la protection de l'environnement

Publié le 07/09/2021

Mardi 7 septembre, le pape François, le patriarche œcuménique de Constantinople Bartholomée Ier et l’archevêque de Canterbury Justin Welby, primat de la Communion anglicane, ont signé une déclaration commune pour la protection de l'environnement, à l’occasion du Temps de la Création et à quelques jours de la COP26 à Glasgow.

C’est une première pour les responsables de trois Églises chrétiennes, catholique romaine, orthodoxe orientale et anglicane. Alors que les chrétiens célèbrent le Temps de la Création, une initiative œcuménique du 1er septembre au 4 octobre, ils ont choisi d’écrire et de signer un texte fort pour la sauvegarde de la Création.

Vivre différemment

Ils appellent à « choisir de vivre différemment ». Conscients de l’urgence de la protection de l’environnement, ils invitent « à s'efforcer d'écouter le cri de la terre et des pauvres, à examiner son comportement et à s’engager à faire des sacrifices significatifs pour le bien de la terre que Dieu nous a donnée ». Cette exhortation n’est pas seulement tournée vers les chrétiens, mais toute personne, quelle que soit sa croyance ou sa vision du monde.

Les trois responsables religieux mettent en garde contre les actions à court-terme et de recherche du profit, en s’appuyant sur des passages du Nouveau Testament (Lc 12, 13-21 et Mt 7, 24-27). « Nous avons maximisé notre propre intérêt au détriment des générations futures », écrivent-ils, avant d’appeler à plusieurs reprises à « se repentir ».

Une profonde injustice et appel à la coopération

Le pape François, l’archevêque Justin Welby et la patriarche Bartholomée Ier soulignent une « profonde injustice » quant à l’impact de la crise climatique : « les personnes qui subissent les conséquences les plus catastrophiques de ces abus sont les plus pauvres de la planète et celles qui ont le moins contribué à les provoquer ».

Crises sanitaires, environnementales, alimentaires, économiques et sociales : « ces crises nous placent devant un choix ». Dans cet appel conjoint, les trois responsables religieux invitent à la « collaboration toujours plus étroite entre toutes les Églises ». Ils exhortent plus largement à chacun, personnes, communautés ou entités civiles, à « cesser de nous disputer les ressources et commencer à collaborer ».

Un message pour les participants à la COP26 à Glasgow

En 2002 déjà, le patriarche de Constantinople Bartholomée Ier et le pape Jean-Paul II ont signé la déclaration de Venise, « pour le bien de tous les êtres humains et pour la protection de la création ». La lettre de cette année 2021 a pour nouveauté la signature de l'archevêque Justin Welby, primat de la Communion anglicane, à quelques mois de la COP26 à Glasgow, au Royaume-Uni.

Cette « conférence des parties » organisée par les Nations Unies a lieu du 1er au 12 novembre. Les trois religieux invitent à prier pour les dirigeants mondiaux avant cet événement. Six ans après l’Accord de Paris sur le climat, ce nouveau sommet doit faire le point sur les avancées et les retards pris vis-à-vis des précédents engagements. Ce sera également le moment pour présenter des plans d’actions pour présenter un plan pour décarboner l’économie mondiale et atteindre la neutralité carbone à horizon 2050.

Le message complet [en anglais]