LA LUTTE CONTRE LES ABUS DANS L'EGLISE,
SANS LANGUE DE BUIS

 

Qu’implique la recherche de la vérité et de la justice ? Les catholiques répondront-ils à l’appel du pape François à s’engager contre les abus dans l’Eglise ? Dans ce contexte de révélations de scandales dans différents pays, Mgr Charles Morerod, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, a répondu aux questions sans détour de chrétiens sur le plateau de KTO exceptionnellement installé à Fribourg. Il fera également part du dispositif adopté par la Conférence des Evêques en Suisse qu’il préside.

 

Envoyez vos réactions et vos témoignages à sanslanguedebuis@ktotv.com, sur les réseaux sociaux avec #SLBuis, ou par le formulaire ci-dessous. 

 

 

Réagissez à l'émission !

➡️ Envoyez-nous un message à cette adresse : 

sanslanguedebuis@ktotv.com

➡️ Réagissez sur les réseaux sociaux avec

#SLBuis

Aller plus loin :

Documentaire
"Mon Père, je vous pardonne"

 

Sans Langue de Buis de mars 2017
La pédophilie, sans Langue de Buis

Emissions précédentes

L'œcuménisme

Sans Langue de Buis du 21 juin 2018

Les jeunes chrétiens, pas attirés par l’œcuménisme ? Puisqu’il n’y a plus de guerre entre chrétiens, le but de l’œcuménisme est-il atteint ? Ne faut-il pas d'abord fortifier sa propre identité avant de se préoccuper des relations avec les autres ? Est-il possible de butiner pour récolter les bonnes idées ou choisir selon ses goûts du moment les charismes d’une Eglise à une autre, d’une communauté à une autre ?

A l'approche de la visite œcuménique du pape en Suisse le 21 juin prochain, KTO a exceptionnellement installé son plateau tout à côté de Genève, à Nyon, sur le bord du Lac Léman. 

Et pour parler d'œcuménisme sans langue de buis, Mgr Alain de Raemy, évêque auxiliaire de Lausanne, Genève et Fribourg dialogue avec des jeunes : Kinga Lakatos, Yves Crettaz, Charlotte Obez, Anne-Lorraine de Malliard, et Amandine Beffa issus de diverses confessions chrétiennes. 

L'Eglise et la sexualité

Sans Langue de Buis du 11 mai 2018

Peut-on être célibataire et heureux ? Y-a-t-il un débat sur les relations sexuelles avant le mariage ? Etre fidèle, ça veut dire quoi exactement ? Comment concilier amour et sexualité dans nos vies ? Le divorce n'est-il pas préférable à un mariage malheureux ? La sexologue Thérèse Hargot donne la réplique à l'évêque auxiliaire de Lyon Emmanuel Gobilliard. Tous deux se sont également entretenus dans le livre "Aime et ce que tu veux, fais le !", écrit en collaboration avec le journaliste Arthur Helin, paru aux éditions Albin Michel.

Le discernement vocationnel

Sans Langue de Buis du 4 mai 2018

Comment l´Eglise accompagne-t-elle aujourd´hui les jeunes générations de catholiques à discerner leur vocation, et à répondre l´appel à devenir prêtre ou religieuse ? Le terme « vocation » n´est pas clair, ont souligné les jeunes participants au pré-synode à Rome au printemps dernier. Beaucoup ne savent pas comment mettre en place un processus de discernement. C’est ce qu’ils ont écrit dans le document final qui nourrit la préparation du Synode des Evêques en octobre prochain sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel. Quelles sont leurs aspirations, leurs rêves mais aussi les obstacles, les réticences, les peurs ? Les propositions de l´Eglise sont-elles adaptées à leurs besoins et leurs questions ? Comment permettre une compréhension simple et claire de la vocation, qui souligne le sens de l´appel et la mission ? Et si tous les chrétiens sont appelés à la sainteté, comment discerner un appel particulier du Seigneur ?

Dans un contexte de baisse des vocations sacerdotales et religieuses en Europe, dialogue sans langue de buis entre Eugénie Paris, responsable de la pastorale étudiante du diocèse de Rouen, Mère Isabelle, Petite Soeur des Pauvres, père Benoit de Menou, responsable de la pastorale des vocations du diocèse de Grenoble-Vienne, Corentin Pezet, étudiant en droit et séminariste pour le diocèse de Cahors, Louis Verdier, routier scout d´Europe et Mgr David Macaire, archevêque de Saint-Pierre et Fort-de-France en Martinique.

Les catholiques dans la société

Sans Langue de Buis du 13 avril 2018

Retour sur la rencontre au Collège des Bernardins avec le Président de la République, et en particulier sur l’engagement des chrétiens dans la société. Sur le plateau : Samuel Grzybowski, fondateur de l’association Coexister, Louis Manaranche, professeur agrégé d’histoire au collège Stanislas à Paris, Marie-Hélène Lafage, vice-présidente des Altercathos,et Emile Duport, porte-parole du mouvement des Survivants dialoguent avec Mgr Eric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris.

Les martyrs d'Algérie

Sans Langue de Buis du 9 mars 2018

Quel est le message des 19 martyrs d´Algérie ? Fin janvier, le pape François les a officiellement reconnu martyrs de la foi. Il a autorisé leur béatification. Mgr Pierre Claverie, ancien évêque d´Oran, les moines de Tibhirine ainsi qu'onze autres religieux et religieuses ont été assassinés entre 1993 et 1996, au cours de cette décennie noire en Algérie, marquée par la violence. Cette prochaine béatification rouvre-t-elle les anciennes blessures ? Du fait du contexte politique et religieux, l´Eglise en Algérie a fait le choix de la discrétion. Comment vivre cette mise en lumière de ceux qui ont donné leur vie par amour ? Pourquoi les béatifier alors qu´ils sont restés dans le pays parfois contre l´avis de leurs proches et de leurs congrégations ? Quelle fécondité spirituelle ? Quelle signification pour la population algérienne à l´immense majorité musulmane ?

KTO vous invite à nourrir le dialogue avec Mgr Jean-Paul Vesco, l'actuel évêque d´Oran, et nos invités en plateau.

La confession

Sans Langue de Buis du 16 février 2018

Bon nombre de catholiques ont déserté la confession. Depuis plusieurs décennies, l´Eglise catholique est confrontée à une crise du sacrement de la réconciliation. Est-ce le mot qui fait peur ? A l´heure où les émissions de téléréalité proposent à leurs candidats de s´ouvrir dans leurs « confessionnaux » cathodiques, que propose l´Eglise catholique pour redonner au sacrement de réconciliation toute sa place dans la vie des fidèles ? « N´ayez pas peur de la confession » rappelle le pape François à la suite de ses prédécesseurs, car « la confession est le sacrement de la tendresse de Dieu, sa manière de nous embrasser ». Comment comprendre aujourd´hui le sens du péché, la contrition, de l´absolution, de la pénitence ? Des propositions trouvent un bon accueil auprès des plus jeunes générations. Pourquoi ? Il y a aussi des initiatives, comme l´application GoConfess, qui invitent à rendre ce sacrement plus accessible.

En ce début de carême, des chrétiens dialoguent sans langue de buis avec Mgr Jean-Pierre Batut, évêque de Blois : sœur Dorota Stark, des Filles de la charité à la Chapelle de la Médaille miraculeuse, le Père Olivier Ruffray, recteur du sanctuaire de Sainte-Thérèse de Lisieux, le Père Guillaume Marot, vicaire à la paroisse de Clermont (Oise), Clémence Le Grelle, responsable du service communication du diocèse de Versailles et Stéphanie Lefebvre, musicothérapeute .

Les Etats généraux de la bioéthique

Sans Langue de Buis du 12 janvier 20018

Avant le débat au Parlement, la réforme des lois de Bioéthique est précédée d´Etats généraux de la bioéthique organisés par le Conseil national consultatif d´éthique jusqu´à avril 2018. Ce processus est censé permettre un large échange entre les citoyens, les associations, les scientifiques, les différentes institutions et organismes de recherches. Parmi les sujets à l´ordre du jour figure l´extension de la Procréation Médicalement Assistée aux célibataires et aux couples de femmes. Le gouvernement a pour objectif de finaliser un projet de loi à l´automne. Et l´examen au Parlement se déroulerait au 1er semestre 2019.


Comment les catholiques peuvent-ils participer à ce débat ? Quelles sont les positions de l´Eglise ? Sont-elles audibles aujourd´hui ? Le dialogue peut-il avoir un impact sur le débat législatif ? Mgr Pierre d´Ornellas, responsable du groupe de travail « Bioéthique » de la conférence épiscopale et archevêque de Rennes, dialogue sans langue de buis avec des catholiques : Christian Flavigny, pédopsychiatre, Blanche Streb, directrice de la formation et de la recherche chez Alliance Vita  Joséphine Mathonat Fondatrice d´Esperanza, Erwan Le Morhedec, avocat, blogueur et essayiste.

La foi chrétienne dans l'espace public

Sans Langue de Buis du 8 décembre 2017

Les crèches, les crucifix dans les cimetières ou encore la croix qui surmonte la statue de Jean-Paul II à Ploërmel… Les signes visibles de la foi chrétienne dans l’espace public suscitent la polémique, dans les médias, et parfois jusque devant les tribunaux.

Ces signes chrétiens sont-ils réellement en contradiction à la laïcité ? Ces contestations sont-elles une remise en question de notre identité culturelle? Est-ce un rejet de la foi ou de ce que les chrétiens apportent dans la société ? Et que dire de Noël s’il est dépouillé de son sens chrétien et livré au tout commercial, comme l’illustre l’effacement de la croix sur la mitre de saint Nicolas en Belgique ? Des chrétiens engagés en débattent sans langue de buis, avec Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise.

Les chrétiens d'orient dans l'épreuve

Sans Langue de Buis du 10 novembre 2017

À l’occasion de son passage en France, l’archevêque chaldéen de Kirkouk, Mgr Yousif Thomas Mirkis, vient sur le plateau de KTO pour rendre compte des dernières nouvelles, les craintes et les espérances de ces milliers de chrétiens qui jusqu’à présent ont fait le choix de rester dans leur pays. À Kirkouk, Mgr Mirkis a déployé beaucoup d’énergie ces dernières années pour permettre à des centaines d’étudiants de poursuivre leurs études malgré les conflits, mais aussi pour les encourager concrètement à ne pas s’exiler. « Tant de personnes sont persécutées à cause de leur foi, forcées de fuir leurs maisons, leurs lieux de culte, leur terre, leurs proches ! » a rappelé le pape François à propos des chrétiens d’Orient. Début octobre, le Saint-Père a réaffirmé que la guerre mondiale « par morceaux » affectait les chrétiens d’Orient, persécutés. Cette guerre les pousse à une diaspora toujours plus importante. « Cela fait surgir tant de questions, tant de pourquoi ?» concède le pape.

Sans langue de buis, Mgr Mirkis dialoguera avec des chrétiens d’Orient présents sur le plateau, et des personnes engagées à leurs côtés.

Les funérailles

Sans Langue de Buis du 20 octobre 2017

Les funérailles demeurent en France un moment fort de rencontre de l'Eglise avec les familles, les proches, et une population qui pousse rarement la porte de l'église. En quoi peuvent-elles être un moment d'annonce de l'évangile ? Prêtres, laïcs : comment les paroisses s'organisent-elles ? Comment réagir face aux nombreuses sollicitations qui peuvent parfois submerger les prêtres ?
Si le deuil était autrefois rythmé par les rites sociaux et religieux, jusqu'au cœur des familles, la mort est aujourd'hui largement occultée ; on se tient à distance du corps des défunts. D'ailleurs, que penser de la crémation ? A ce propos, il est opportun de regarder ce qu'en dit la Congréagtion pour la Doctrine de la Foi.

Un dialogue pastoral avec Mgr Rivière, évêque d'Autun, Chalon et Mâcon, animé par Etienne Loraillère. 

Les migrants

Sans Langue de Buis du 22 septembre 2017

Le 15 août dernier, le pape François signait sa lettre pour la 104e Journée mondiale du migrant et du réfugié – journée qui a lieu chaque année en janvier. Une signature le jour de l’Assomption, commentait-il, parce que Marie «a fait elle même l’expérience de la dureté de l’exil». C’est dire combien le sort des migrants lui importe; c’est en appeler principalement à l’Évangile, dans un domaine qui polarise les politiques publiques en Europe.

Ces paroles du pape, après de nombreux gestes, provoquent des réactions nombreuses et contradictoires, y compris parmi les catholiques, déjà très partagés sur ces questions compliquées. Voilà pourquoi KTO doit ouvrir un espace de débat, et permettre d’interpeller leurs évêques. C’est tout le programme de l’émission Sans langue de buis qui entame avec ce sujet, sa deuxième saison.

Les jeunes et la pagaille dans l'Eglise

Sans Langue de Buis du 23 juin 2017.

Mettez la pagaille ! Le Pape François ne cesse de le répéter aux jeunes. Mais concrètement, quelle place les jeunes ont-ils réellement dans l’Eglise ? Un questionnaire mis en ligne par le Vatican invite tous les jeunes à travers le monde à prendre la parole, et de nombreux groupes répondent actuellement à la consultation pour préparer le Synode sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel à Rome en octobre 2018.

Pour apporter sa contribution, KTO invite des jeunes à prendre la parole : étudiants, responsables d’aumôneries, jeunes professionnels. Et ça décoiffe ! Avec leur franc-parler, ils dialoguent avec Mgr Emmanuel Gobilliard, évêque auxiliaire de Lyon, sur ce qu’ils veulent apporter à l’Eglise et ce qu’ils en espèrent, leurs joies mais aussi les résistances auxquelles ils se heurtent.

Un échange pastoral sans langue de buis, qui permet de découvrir la vitalité de la foi des jeunes catholiques en France, déterminés à faire bouger l’Eglise et sur qui repose l’évangélisation de toute une génération.

Les vocations sacerdotales

Sans Langue de Buis du 12 mai 2017.

Comment naît le désir de devenir prêtres aujourd’hui chez les jeunes générations ? Quelle responsabilité l’Eglise porte-t-elle dans l’éveil des vocations sacerdotales et le discernement ? Dans un contexte de crise de la foi en France, et de baisse régulière du nombre d’ordinations, les évêques mais aussi les prêtres, les familles et l’ensemble des communautés chrétiennes, doivent-ils changer leur regard et leur pratique sur les vocations et l’appel ?

Des séminaristes, des responsables de séminaires et des fidèles laïcs échangent avec Mgr Jean-Philippe Nault, évêque de Digne, Riez et Sisteron. Un dialogue pastoral qui assume les tensions de ces dernières années, sans oublier la joie de voir l’engagement des nouveaux prêtres.

La vie spirituelle des prêtres, sans langue de buis

Sans Langue de Buis du 7 avril 2017.

L’Eglise s’interroge-t-elle suffisamment sur la vie spirituelle de ses prêtres ? Si elle peut sembler paradoxale, la question n’est pas si saugrenue devant le défi de nourrir la vie spirituelle des autres, la réalité de nos modes de vie, et la solitude parfois… Pas plus qu’un autre, le prêtre n’est protégé du risque de noyer sa vie dans les tracasseries du quotidien.

Des prêtres, mais aussi des fidèles laïcs, échangent avec Mgr Eric Aumônier, évêque de Versailles. Un dialogue pastoral sur un sujet rarement abordé, et pourtant crucial pour la vitalité spirituelle de l’Eglise catholique.

 

La pédophilie

Sans Langue de Buis du 3 mars 2017.

Comment lutter davantage contre la pédophilie et les abus sexuels ? L’Eglise et les évêques ont-ils agit comme ils le devaient face à ces actes horribles qui détruisent souvent la vie d’enfants et d’adultes ? Les scandales de pédophilie de ces derniers mois n’ont laissé personne indifférent. Comment les prêtres, les fidèles, vivent-ils ces affaires sous forte pression médiatique ?

L’affaire Preynat à Lyon, l’élément déclencheur, a poussé l’Eglise catholique en France à prendre de nouvelles directives extrêmement fermes. Cela a conduit aussi à la mise en place de cellules d'écoute dans les diocèses pour que les victimes puissent se manifester et être accueillies. La plupart signalent des cas anciens. Certaines interrogent la manière dont les situations ont été gérées dans les diocèses.

Sur le plateau de KTO, des chrétiens concernés par la pédophilie et la lutte contre les abus sexuels dialoguent sans langue de buis avec Mgr Olivier Leborgne, évêque d'Amiens : Véronique (membre de la cellule d'écoute du diocèse d'Orléans et ancienne victime), le Dr Walter Albardier (psychiatre, médecin coordinateur au TGI de Paris), le Père Alexandre Gérault (secrétaire du conseil presbytéral du diocèse de Rouen, curé de la paroisse Saint-Paul du Mesnil - Plateau de Boos), et avec la participation par téléphone de François Devaux (président de l'association lyonnaise La Parole Libérée).

 

L'engagement des chrétiens en politique

Sans Langue de Buis du 10 février 2017.

Dans le contexte électoral actuel, l´identité religieuse affirmée par des candidats dont François Fillon a suscité de nombreux commentaires critiques. Que révèlent-ils ? Quelle place pour les catholiques dans la vie politique ?

Sur le plateau de KTO, des catholiques engagés débattent avec le Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris. La laïcité muselle-t-elle l'expression publique de ses convictions ? Comment dépasser la posture ou le rôle de donneur de leçon, souvent inaudible ? L'articulation de la foi et de l'action politique au quotidien signifie-t-elle soumission de l'une à l'autre ? Pourquoi l'Eglise encourage-t-elle les catholiques à s'engager en politique ? Quels sont les enjeux et les champs d'action prioritaires ?...

 

L'avortement, sans langue de buis

Sans Langue de Buis du 6 janvier 2017.

La campagne présidentielle, mais aussi le vote du délit d'entrave numérique à l'IVG, a replacé l'avortement au centre des débats en France. Près de 220 000 interruptions volontaires de grossesses sont pratiquées chaque années, soit un avortement pour trois naissances. Que dit l'Eglise catholique à propos de l'IVG ? Comment réagir quand les catholiques sont dénigrés ou ridiculisés pour leur défense des enfants à naître ? Pourquoi le Pape François a t-il souhaité faciliter le pardon pour l'avortement ? Quelles paroles pour les femmes en détresses ? Mgr Guy de Kérimel, évêque de Grenoble-Vienne, répond en direct aux questions de plusieurs chrétiens engagés, sans langue de buis. Pour aller plus loin...

Nos racines chrétiennes, sans langue de buis

Sans Langue de Buis du 2 décembre 2016

Face à la perte des repères, face aussi à l´islam politique et son bras armé qu´est le terrorisme, la question de l´identité refait surface avec son lot d´angoisses et de crispations. Les politiques l´ont bien senti. La problématique des racines chrétiennes de notre pays refait surface, sans pour autant freiner le travail des idéologues qui voudraient nous couper de ces racines au nom de la modernité, de la nouveauté.Qu´est-ce qu´un évêque a-t-il à répondre sur la question de l´héritage chrétien ? Faut-il renouer avec ces racines chrétiennes, et comment ? Dans l´émission mensuelle Sans Langue de Buis, Etienne Loraillère reçoit Mgr Pierre d´Ornellas, archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo.

 Face au terrorisme, sans langue de buis

Sans Langue de Buis du 4 novembre 2016

Dans un contexte marqué par la menace terroriste et un an après les attaques de Daesh à Paris, Mgr Dominique Lebrun est l´invité de l´émission Sans langue de Buis. L´archevêque de Rouen répond aux questions des chrétiens en plateau, de proches de victimes d´attentat, de chrétiens engagés dans l´éducation ou encore dans le dialogue interreligieux, notamment avec l´islam. Comment faire face au terrorisme et gérer la peur ? Est-il possible de pardonner ? Quels enjeux pour les chrétiens et la société ? Sans Langue de Buis, Mgr Lebrun reviendra également sur la portée du martyre du Père Jacques Hamel, assassiné dans l´église Saint-Etienne-du-Rouvray en août dernier.

 Amoris Laetitia, sans langue de buis

Sans Langue de Buis du 14 octobre 2016

Le Cardinal canadien Marc Ouellet répond aux questions autour de l´exhortation apostolique Amoris Laetitia du pape François. Ce texte publié après les deux synodes sur la famille de 2014 et 2015 a suscité des controverses au sein de l´Eglise catholique. Sur le plateau de KTO, le préfet de la Congrégation pour les Evêques (Vatican) dialogue sans langue de buis avec des couples et des prêtres engagés dans la préparation au mariage à partir d´expériences concrètes.