Pierre Diarra, sur le plateau d'Eglises du MondeA Bamako, capitale du Mali, la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) paraphait l'accord de paix baptisé « Accord d'Alger » en juin 2015. Une victoire pour un Mali en guerre contre des groupes terroristes et rebelles depuis la fin 2012.

Mais que devient ce pays d'Afrique de l’ouest, alors que son actualité est régulièrement émaillée de violences contre les Peuls, ou d'attentats ?  Par exemple celui du 18 janvier 2017, à Gao, contre une base gardée par des Casques Bleus et revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique, a fait 80 morts.

De retour de Bamako, Pierre Diarra, Malien, ancien rédacteur en chef de la revue Mission de l'Église et aujourd’hui responsable de la formation missionnaire aux OPM, répond aux questions de Stéphanie Dupasquier.

Il nous livre son témoignage sur le processus de réconciliation qui se poursuit, sur le retour des populations du nord qui avaient migré vers le sud à cause de conflit (même si la situation dans le nord demeure bien fragile), et sur les revendications radicales de certains musulmans qui n’ont pas été reprises par la population locale. Il raconte enfin comment les chrétiens (environ 4% de la population) œuvrent en faveur de la paix.

Eglises du Monde Mali à voir ce mercredi 22 février 2017 à 21h45, et à revoir ensuite sur cette page.