La Vie des Diocèses

Lundi à 21h45

A la rencontre des forces vives de l’Église catholique en France et en Belgique. Chaque semaine, un évêque est reçu par Charles François Brejon  pour remettre en perspective la vie et l’actualité de son diocèse. Comment l’Evangile est-il concrètement annoncé ? Quelles sont les priorités pastorales ? Reportages et interviews nourrissent un échange franc et direct.

La Vie des Diocèses
Les vidéos de l'émission
  • Lundi 26 mars 2018

    Mgr François Kalist - Diocèse de Clermont

    Mgr François Kalist - Diocèse de Clermont
    Avec près de 40.000 étudiants, Clermont est l´une des villes françaises reconnues pour le dynamisme de sa vie étudiante. L´Eglise catholique dans le Puy-de-Dôme cherche donc à renforcer sa présence auprès des jeunes. Les aumôneries y contribuent : espace de coworking, sorties, soirées débats... Encouragées par Mgr François Kalist, archevêque de Clermont, les paroisses aussi veulent adapter leurs propositions. Le nouveau responsable des jeunes du diocèse, Jérémy Alves, a été chargé de les aider dans leurs projets. Mgr François Kalist a aussi lancé une année consacrée aux jeunes et aux vocations. A quelques mois du synode sur les jeunes, qui aura lieu en octobre à Rome, l´archevêque de Clermont souhaite confier les jeunes à Dieu. Avant Pâques, il invite aussi les catholiques à « oser » leur proposer le chemin de la prêtrise ou de la vie religieuse. L´émission La Vie des diocèses propose aussi de découvrir l´expérience d´Yves Bardon. Ce diacre porte le désir de témoigner de l´Evangile dans son milieu professionnel. Il livre ses secrets pour mener cette mission à bien. Le diocèse s´appuie aussi sur tout un réseau de personnes engagées dans les paroisses, par exemple les « mamans-caté » qui donnent le catéchisme aux enfants. Leur bonne volonté est précieuse dans le fonctionnement de l´Eglise mais l´Institut Théologique d´Auvergne ne veut pas s´arrêter en si bon chemin. Des cours leurs sont proposés pour approfondir leur formation.
  • Lundi 19 mars 2018

    Mgr Dominique Lebrun - diocèse de Rouen

    Mgr Dominique Lebrun - diocèse de Rouen
    C´est une fierté pour l´Eglise catholique en Normandie : la rouennaise Eugénie Paris est l´une des sept représentantes de France au pré-synode à Rome. C´est « un très bon choix » confirme à KTO Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen. Du 19 au 24 mars, avec les 300 autres jeunes du monde entier, elle exprimera au pape ses attentes vis-à-vis de l´Eglise. Ce pré-synode est l´un des moments importants de la préparation du Synode des évêques sur les jeunes, la foi et les vocations qui se tiendra à Rome en octobre prochain. L´émission La Vie des Diocèses aborde par ailleurs les relations de l´Eglise catholique avec les élus locaux et les institutions publiques. Dans le diocèse de Rouen qui correspond à une partie de la Seine-Maritime, les maires sont des interlocuteurs dont l´Eglise ne peut se passer. La préfète de Normandie et de Seine-Maritime, Fabienne Buccio, a confié à KTO la nécessité d´adopter de part et d´autre une attitude d´écoute. S´il y a des divergences, Mgr Lebrun évoque une laïcité constructive, notamment sur la question de l´accueil des migrants. L´archevêque de Rouen constate également qu´après l´assassinat du père Jacques Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray, « les lignes ont bougé entre les autorités civiles et religieuses ». Lionel, Jean-Pierre et Marie-Claire sont des « survivants de la rue ». Ils ont poussé la porte de l'aumônerie des gens de la rue et témoignent dans cette émission. C´est aussi l´occasion de découvrir la mission bien particulière de Léon Butez : enterrer les morts de la rue, dont beaucoup sont anonymes. Il s´agit, pour Mgr Lebrun, d´un service « pour la dignité humaine qui touche le coeur de la mission de l´Eglise ».
  • Lundi 12 mars 2018

    Monseigneur Jean Legrez - diocèse d'Albi

    Monseigneur Jean Legrez - diocèse d'Albi
    Dans le Tarn, l´Eglise catholique renforce sa préparation au mariage et l´accompagnement des fiancés. Ainsi, avant d´échanger leur consentement à l´église, les couples sont invités à participer à un temps de formation, accompagnés par un prêtre. Sur un an, huit rencontres sont organisées pour permettre aux couples de mieux réfléchir à leur engagement et au sens du sacrement du mariage, explique Mgr Jean Legrez. Dans l´émission La Vie des Diocèses, l´archevêque donne aussi la perspective de l´évolution des paroisses dans le diocèse d´Albi. Celles-ci font actuellement l´objet d´un grand chantier : de 509, elles passeront au nombre de 21 en mai prochain, au moment de la fête de la Pentecôte ! Face à la désertification du monde rural , Mgr Legrez souhaite que ces 21 nouvelles paroisses deviennent de vrais « pôles missionnaires ». L´objectif : que tout baptisé se sente concerné par le partage autour de lui de la foi en Jésus. Pour ce faire, l´archevêque d´Albi invite les catholiques de son diocèse à la prière : « La place de l´intériorité dans la vie quotidienne est déterminante pour prendre au sérieux l´évangélisation du monde contemporain ».
  • Lundi 5 mars 2018

    Mgr Roland Minnerath - diocèse de Dijon

    Mgr Roland Minnerath - diocèse de Dijon
    Un parcours dans les rues de Dijon a été créé pour partir à la rencontre de sainte Elisabeth de la Trinité dans les lieux qui ont marqués sa vie. Mgr Roland Minnerath, archevêque de Dijon, se félicite de cet itinéraire. C´est pour lui une belle opportunité de faire connaître la vie de cette carmélite canonisée par le Pape François en 2016 et sa vocation de religieuse cloîtrée. KTO s´est aussi rendu dans un établissement scolaire de Dijon, l´école Saint-Pierre, qui propose aux enfants, dès le plus jeune âge, de mieux connaître Dieu et d´approfondir leur foi. L´occasion pour les familles, croyantes ou pas, de vivre cette expérience à leur tour. Mgr Roland Minnerath évoque aussi l´importance de la formation des catéchistes, car eux aussi en ont besoin ! Une équipe volante devrait d´ailleurs bientôt voir le jour. Sa mission : visiter les « mamans et papas caté » sur tout le territoire pour soutenir leur engagement.
  • Lundi 26 février 2018

    Mgr Yves Le Saux - diocèse du Mans

    Mgr Yves Le Saux - diocèse du Mans
    Quelle Eglise catholique voulons-nous pour demain dans la Sarthe ? C´est, dans les grandes lignes, la réflexion du diocèse du Mans cette année. Un synode a été ouvert le 28 janvier dernier, jour de la Saint-Julien, saint patron du diocèse, autour du thème : « Quelles communautés paroissiales pour aujourd´hui ? ». Des groupes se réuniront toute l´année pour y réfléchir. Mgr Yves Le Saux estime la démarche nécessaire aujourd´hui : « Nous sommes dans un monde qui s´est profondément transformé ces dernières décennies et qui n´est plus chrétien, même s´il en garde parfois les apparences ». L´évêque du Mans invite les catholiques à méditer cette image du saint Pape Jean XXIII qui comparait l´église à « une fontaine au milieu du village » où les hommes viennent s´abreuver. Le lancement du synode a réuni plusieurs centaines de personnes qui ont traversé les rues du Mans en présence d´une délégation du diocèse allemand de Paderborn. Le jumelage entre les deux diocèses date du 9e siècle, ce qui en fait le plus vieux du monde ! Mais plus qu´un jumelage, c´est un « pacte d´éternelle fraternité » qui est vécu, selon Mgr Yves Le Saux. L´évêque du Mans se félicite de ce profond enracinement dans l´amitié et la foi. Autre sujet de joie pour les catholiques de la Sarthe : le nombre constant - une cinquantaine chaque année - de catéchumènes, ces adultes qui se préparent au baptême. Mgr Le Saux constate qu´ils « bousculent nos communautés catholiques » et les challengent dans leur ardeur à annoncer l´Evangile dans la société. L´appel décisif des catéchumènes s´est déroulé le samedi 17 février dernier, et cheminent pendant le Carême pour recevoir le baptême lors de la fête de Pâques.
  • Lundi 19 février 2018

    Mgr Marc Stenger - diocèse de Troyes

    Mgr Marc Stenger - diocèse de Troyes
    Comment rejoindre les jeunes qui ne fréquentent pas les bancs des églises ? Pour y répondre, l´Eglise catholique dans l´Aube a imaginé des « veilleurs jeunes ». En milieu rural comme en ville, ces veilleurs ont pour mission de créer ou d´entretenir le lien entre la paroisse et les jeunes générations. Monique et Roy ont 50 ans d´écart, mais ils ont été investis de cette même mission à Polisot et à Troyes. KTO les a rencontré. Cette proposition est née du synode diocésain qui, en 2013, a mobilisé les catholiques de l´Aube sur l´avenir des communautés. L´engagement solidaire est une autre priorité pastorale encouragée par ce synode. Depuis, de multiples projets ont vu le jour. A Aix-en-Othe par exemple, des terrains en friche ont été remis en culture sous la forme de jardins partagés, à l´usage des personnes en situation de précarité. Dans l´émission La Vie des Diocèses, Mgr Marc Stenger rappelle par ailleurs que le diocèse de Troyes cherche à adapter au mieux l´annonce de l´Evangile au terrain. Dans un quartier en périphérie de Troyes à forte population africaine, la paroisse Saint-Bruno a reçu l´aide de religieuses Burkinabés arrivées à la rentrée.
  • Lundi 12 février 2018

    Mgr Thierry Brac de la Perrière - diocèse de Nevers

    Mgr Thierry Brac de la Perrière - diocèse de Nevers
    Le diocèse de Nevers tente de faire face à la baisse des vocations. Mgr Thierry Brac de la Perrière salue le dévouement des prêtres à la retraite qui se mettent au service « jusqu´au bout », mais reconnaît que cela ne suffit pas. Il a ainsi fait appel à des prêtres de l´étranger, des fidei donum venus d´Afrique et d´Inde et rend grâce pour « ces cadeaux », même s´il admet « quelques frottements » dus aux différences culturelles, qui sont, selon lui, autant d´occasions de conversion. Pour oeuvrer à la naissance des vocations sur le territoire, Mgr Brac de la Perrière a inauguré une année mariale et des vocations qui aboutira à la consécration du diocèse à Marie. Sur le territoire de la Nièvre, la sauvegarde des églises est devenue une priorité, comme à Diennes-Aubigny où la commune a réalisé d´importants travaux. Si Mgr Brac de Perrière déplore que certaines églises deviennent « des vestiges du passé », il se félicite de la vitalité des communautés chrétiennes qui rayonnent, animées par la « Parole de Dieu, la prière et le service ». L´équipe paroisses et missions formée cette année a réalisé un audit de toutes les paroisses pour relancer « la joie de la mission ».
  • Lundi 5 février 2018

    Mgr Georges Colomb - diocèse de La Rochelle et Saintes

    Mgr Georges Colomb - diocèse de La Rochelle et Saintes
    A La Rochelle, l´Eglise catholique vient d´inaugurer « Holy Spot », une maison entièrement consacrée aux jeunes. L´évêque de La Rochelle et Saintes souhaite qu´elle devienne un lieu de vie et de formation, pour aider les jeunes à devenir « des disciples » pour attirer d´autres jeunes qui ne connaissent pas la foi chrétienne. Ces jeunes ont symboliquement porté une barque tout autour du port de La Rochelle pour annoncer la nouvelle. Dans cette émission, Mgr Georges Colomb évoque par ailleurs la Mission de la mer auprès des personnes dont la profession est liée à des conditions de vie difficiles. Il souligne aussi la pastorale de l´accompagnement des élus chrétiens. Une aumônerie vient d´ouvrir pour les soutenir dans leur mission « au service du bien commun ».
  • Lundi 29 janvier 2018

    Mgr Hervé Giraud - diocèse de Sens et Auxerre

    Mgr Hervé Giraud - diocèse de Sens et Auxerre
    Depuis son arrivée dans l´Yonne, Mgr Hervé Giraud sillonne le territoire de son diocèse en multipliant les visites sur le terrain. Il y rencontre tous les acteurs de la vie locale, des maires, des agriculteurs, des entrepreneurs, les chrétiens comme les non-chrétiens. Pour favoriser la rencontre avec les habitants, sur ce territoire aux 400 clochers, le diocèse a recruté sept secrétaires de paroisse. Leur mission : libérer les prêtres des tâches trop administratives car « il n´est pas bon que les prêtres délaissent leur ministère ». Soucieux de favoriser l´annonce de la foi dans un langage simple et compréhensible de tous, l´archevêque de Sens et Auxerre prend aussi pour exemple la poétesse du 20ème siècle Marie Noël, dont il a lancé la cause de béatification peu avant Noël : « Elle a mis des mots sur nos maux : nos angoisses, nos doutes, nos difficultés, nos solitudes », elle qui a été « reconnue par les non-croyants avant les croyants », publiant même des contes de Noël dans les Lettres françaises du communiste Louis Aragon. Mgr Giraud exhorte en ce sens les communautés catholiques à plus de fraternité, « le premier nom propre de l´Eglise », reprenant ainsi l´Evangile : « C´est à l´amour que vous aurez les uns pour les autres que l´on vous reconnaîtra comme disciples de Jésus ».
  • Lundi 22 janvier 2018

    Mgr Guy de Kerimel - diocèse de Grenoble-Vienne

    Mgr Guy de Kerimel - diocèse de Grenoble-Vienne
    Le diocèse de Grenoble est réputé pour le dynamisme de son aumônerie étudiante Isèreanybody. La proposition entend rejoindre depuis 2009 les 70 000 étudiants que compte le département, les plus dynamiques en ce qui concerne l'Enseignement supérieur. Dans l'émission La Vie des Diocèses, l'évêque de Grenoble vient présenter la nouvelle démarche intitulée « Ephata », lancée pour préparer le Synode sur les jeunes qui se tiendra à Rome en octobre prochain. Et Mgr de Kerimel se félicite du mouvement qui s´opère aujourd´hui dans le diocèse. Les jeunes "bousculent l´Eglise" et "ne veulent plus qu´on les laisse à part". En pleine semaine de prière pour l´unité des chrétiens, Mgr Guy de Kerimel invite à saisir l'occasion commune de témoigner de Jésus-Christ dans un monde sécularisé. Le centre oecuménique Saint-Marc, construit il y a 50 ans pour les Jeux Olympiques d´hiver de 1968, en est un exemple historique. Mais cela "bouge en profondeur, au niveau institutionnel comme aussi chez les jeunes". Ils n´ont pas besoin des plus âgés "pour prier et louer régulièrement avec des chrétiens évangéliques". L'Eglise catholique en Isère s'engage enfin dans l'accueil des réfugiés. "Je ne peux pas vivre tranquille si je sais mon frère en détresse" témoigne Mgr de Kerimel sur KTO. Le diocèse a ainsi mis en place de nombreuses structures d´accueil. Cet élan est relayé par les paroisses, les communautés et des familles, héritières de la tradition d´engagement social grenobloise depuis la Révolution industrielle.