La Vie des Diocèses

Lundi à 21h45

A la rencontre des forces vives de l’Église catholique en France et en Belgique. Chaque semaine, un évêque est reçu par Charles François Brejon  pour remettre en perspective la vie et l’actualité de son diocèse. Comment l’Evangile est-il concrètement annoncé ? Quelles sont les priorités pastorales ? Reportages et interviews nourrissent un échange franc et direct.

La Vie des Diocèses

Mgr Alain Planet - Diocèse de Carcassonne et Narbonne / La Vie des Diocèses

Il y a un an, les attentats terroristes de Carcassonne et Trèbes secouaient le département de l´Aude et le pays tout entier. Dans « La Vie des Diocèses », Mgr Alain Planet souligne le rôle que l´Eglise catholique a voulu prendre dans cet « après », notamment pour « préserver l´unité entre les communautés catholiques et musulmanes ». Alors qu´il a commencé des visites pastorales en ce début d´année 2019, l´évêque de Carcassonne et Narbonne exprime sa profonde tristesse devant les dégâts causés par les inondations de l´automne dernier, mais rend grâce pour les élans de solidarité que le drame a fait naître. La rédaction de KTO est aussi partie à la rencontre de jeunes viticulteurs qui veulent faire découvrir leur terroir tout en parlant de leur foi chrétienne. Ils ont créé un « apéro di´vin » qui réunit régulièrement de plus en plus de personnes. La paroisse Notre-Dame des Monts de la Haute Vallée, elle, n´a plus de curé depuis la rentrée de septembre. Focus sur une équipe de femmes laïques qui se mobilise pour faire vivre la foi dans les 75 villages de ce territoire.

Diffusé le 18/03/2019 / Durée : 26 minutes Nous écrire
Les prochains "La Vie des Diocèses" sur KTO
  • 19/03/2019 06:31 : Mgr Alain Planet - Diocèse de Carcassonne et Narbonne
  • 19/03/2019 11:50 : Mgr Alain Planet - Diocèse de Carcassonne et Narbonne
  • 19/03/2019 23:15 : Mgr Alain Planet - Diocèse de Carcassonne et Narbonne
Les vidéos de l'émission
  • Lundi 11 mars 2019

    Mgr Lode Aerts - Diocèse de Bruges

    Mgr Lode Aerts - Diocèse de Bruges
    Pour répondre à la sécularisation croissante de son territoire, le diocèse de Bruges, dans la Région flamande de la Belgique, veut un retour aux origines de la foi chrétienne. L´initiative « le premier jour » permet aux familles, toutes générations confondues, de « vivre une expérience nouvelle », selon Mgr Lode Aerts par une catéchèse où l´on porte une attention particulière à l´atmosphère familiale et chaleureuse pour découvrir (ou redécouvrir) qui est Jésus. Dans ce même souci de formation, l´Eglise catholique brugeoise a également ouvert récemment une « Académie théologique » dans une ancienne abbaye de la région. Conçue sur le modèle des Bernardins à Paris, cette académie propose des cours ouverts au grand public tout en ayant pour objectif de devenir un espace de dialogue entre l´Eglise et la société. Situé dans une région économique prospère, le diocèse de Bruges veut aussi garder une attention aux plus pauvres. Des chrétiens se rassemblent pour aider les SDF et les migrants dans une ambiance fraternelle, notamment en leur préparant des repas. Dans une société de plus en plus éloignée de la foi et de l´anthropologie chrétienne, Mgr Lode Aerts exhorte les fidèles à « un franc-parler prophétique mais humble ».
  • Lundi 4 mars 2019

    Mgr Jean-Paul Jaeger - Diocèse d'Arras

    Mgr Jean-Paul Jaeger - Diocèse d'Arras
    Le Pas-de-Calais, connait des disparités géographiques, sociologiques et économiques très importantes entre ses zones rurales, son littoral et ses anciens bassins miniers. Un territoire de contrastes que Mgr Jean-Paul Jaeger a sillonné pendant plus de 20 ans. A l´aube de ses 75 ans - âge de la retraite pour les prêtres et les évêques -, l´évêque d´Arras montre dans cette émission tout son amour pour ce diocèse et fait part des défis rencontrés. Les vocations, par exemple, ont chuté drastiquement ces dernières décennies. Mais Mgr Jaeger veut garder intact son espérance qu´il puise notamment dans les ordinations récentes. Reportage avec le jeune père Florentin Dequidt, ordonné à Arras en juin dernier. Les catéchistes sont elles aussi à pied d´oeuvre pour transmettre la foi chrétienne. C´est le cas par exemple au relais Sainte-Catherine, à Longuenesse, une petite ville en limite du parc naturel régional des caps et marais d'Opale. Mgr Jaeger les appelle à « entretenir une relation vivante avec Jésus-Christ » car il ne s´agit pas uniquement de « donner un cours de caté » mais de partager avec les enfants cette vie authentique en Dieu. Pour favoriser cette dimension de proximité locale, et plus globalement de proximité avec l´Eglise catholique, un label « église ouverte » a par ailleurs été créé. Le projet s´est étendu à une quarantaine d´églises dans le Pas-de-Calais. Plus qu´une initiative patrimoniale, c´est pour l´évêque d´Arras « un outil missionnaire ».
  • Lundi 25 février 2019

    Mgr Maroun Nasser Gemayel - Eparchie Notre-Dame du Liban

    Mgr Maroun Nasser Gemayel - Eparchie Notre-Dame du Liban
    Le 9 février dernier, les 80.000 catholiques maronites de France, très majoritairement d´origine libanaise, ont fêté la Saint-Maroun : un prêtre ermite ayant vécu à la fin du 4? et au début du 5? siècle en Syrie. Pour cette communauté, c´est une grande fête, occasion de retrouver les racines de l´identité maronite « qu´il faut connaître et préserver », surtout quand on vit en Occident, exhorte Mgr Maroun-Nasser Gemayel. L´évêque de l´éparchie de Notre-Dame du Liban de Paris des Maronites de France se réjouit du nombre de paroisses maronites qui se créent petit à petit en France. Elles sont aujourd´hui « une dizaine, qui permettent un ancrage territorial fondamental pour notre communauté ». Mais il se désole par ailleurs du peu de vocations consacrées ou à la prêtrise chez les jeunes générations issues de l´immigration. Mgr Gemayel lance ainsi un appel aux jeunes à cultiver une vie de foi ancrée dans la prière et les sacrements et à « rester à l´écoute ». Dans le Val d´Oise, c´est tout l´objectif du groupe des « Chevaliers de Marie ». Dans cette émission retour également sur le grand projet des prochaines années pour les Maronites en France : à Saint-Pé-de-Bigorre, dans les Hautes-Pyrénées, à quelques kilomètres de Lourdes, l´éparchie a racheté le terrain et le bâtiment d´un ancien séminaire fermé depuis une trentaine d´années. Aujourd´hui presque en ruine, le site est pourtant destiné à devenir un point névralgique de toute la communauté en France.
  • Lundi 18 février 2019

    Mgr Laurent Ulrich - Diocèse de Lille

    Mgr Laurent Ulrich - Diocèse de Lille
    Avec quelques 115 000 étudiants - dont 30.000 pour l´Université catholique -, Lille est la troisième ville étudiante de France. La pastorale des jeunes propose quelques initiatives originales : un bar solidaire, des messes à la bougie... Mais ce qui détonne le plus, c´est que les jeunes créent eux-mêmes leur pastorale étudiante. « Un fruit du synode des diocèses de Lille, Arras et Cambrai », qui s´est conclu en 2015, selon Mgr Laurent Ulrich. L´archevêque de Lille veut aussi croire en cette « révolution du service » à laquelle le Pape François invite les jeunes. « L´opération thermos » en est un bon exemple : des jeunes - chrétiens ou non - partent à la rencontre des personnes de la rue pour leur servir un peu de soupe. Une bonne occasion pour les séminaristes du diocèse de témoigner de leur foi et de leur vocation en cette « année de l´appel » lancée par le diocèse. Le diocèse de Lille est aussi ancré dans une tradition sociale portée notamment par la pastorale ouvrière. L´Eglise catholique dans le Nord s´est ainsi positionnée auprès des habitants du quartier du Pile à Roubaix, expropriés à cause de travaux de réhabilitation dont ils subissent les conséquences, en ouvrant des espaces de parole qui ressemblent « aux ronds-points des gilets jaunes », selon Mgr Ulrich. Dans La Vie des Diocèses, retour aussi sur la dimension missionnaire prise par la cathédrale Notre-Dame de la Treille, dans le vieux-Lille. L´occasion pour l´archevêque de Lille d´adresser un hommage ému au père Arnauld Chillon, ancien recteur de la Cathédrale de Lille, décédé des suites d´un cancer et dont la personnalité avait profondément marqué les habitants du quartier.
  • Lundi 11 février 2019

    Mgr Hervé Gosselin - diocèse d'Angoulême

    Mgr Hervé Gosselin - diocèse d'Angoulême
    Il y a encore deux semaines, les jeunes du monde entier était réunis au Panama pour les Journées Mondiales de la Jeunesse. Le diocèse d´Angoulême s´est associé à l´événement en organisant ses propres JMJ, avec toute la province de Poitiers. Les jeunes ont évangélisé dans les rues pendant le festival international de la BD pour « sortir du canapé », comme le dit Mgr Hervé Gosselin à la suite du Pape François. Dans la mission, les paroisses charentaises, tous comme les services diocésains, sont aussi mis à contribution et au défi de proposer des choses nouvelles sans faire... de « réchauffé » ! Focus sur la pastorale familiale qui veut plus s´adapter aux rythmes des familles. En ces temps de grand froid, la paroisse de Gond-Pontouvre a aussi mis à disposition un presbytère pour les sans-abris et les personnes migrantes. L´occasion pour les paroissiens de collaborer avec les services publics. L´évêque d´Angoulême se félicite que cette attention aux plus pauvres fasse aussi grandir l´amour au sein de la communauté.
  • Lundi 4 février 2019

    Mgr Pierre-Yves Michel - diocèse de Valence

    Mgr Pierre-Yves Michel - diocèse de Valence
    Le diocèse de Valence encourage fortement la « conversion pastorale et missionnaire », chère au Pape François. La paroisse Saint-Emilien, à Valence, par exemple, a renouvelé sa proposition pour le catéchisme des enfants. Le caté « caté plus » propose aux enfants des après-midis complets alliant messe, louange, formation chrétienne, lecture de la Parole de Dieu, et jeux. Les parents des enfants y sont impliqués. Quelque soient les activités proposées, Mgr Pierre-Yves Michel exhorte ainsi les paroisses à (re)devenir des communautés attractives pour les familles. Même si la majorité de la population se concentre le long de la Vallée du Rhône, la Drôme est essentiellement rurale. Jusqu´à 20% des ménages y vivent en dessous du seuil de pauvreté. L´attention aux plus pauvres est donc une des priorités de l´Eglise catholique locale. L´évêque de Valence souhaite que les plus démunis soient placés au coeur de l´Eglise. Mgr Michel aborde aussi les liens qui existent entre le monastère d´Aiguebelle et le monastère de Tibhirine, dont les sept moines martyrs ont été récemment béatifiés en Algérie. Deux d´entre eux venaient de la Drôme et sont aujourd´hui un exemple dans le dialogue et la relation avec les musulmans.
  • Lundi 28 janvier 2019

    Mgr Matthieu Rougé - diocèse de Nanterre

    Mgr Matthieu Rougé - diocèse de Nanterre
    Cette semaine, KTO plonge dans la vie de l´Eglise catholique de son diocèse, les Hauts-de-Seine ! Mgr Matthieu Rougé revient sur sa récente nomination. L´ancien secrétaire particulier du Cardinal Lustiger et curé de la paroisse Saint-Ferdinand - Sainte-Thérèse-de-l´Enfant-Jésus, à Paris, exprime sa joie de revenir dans son diocèse de naissance. Le nouvel évêque de Nanterre évoque aussi ses découvertes et ses priorités, notamment au service des plus pauvres, alors que les Hauts-de-Seine sont le deuxième département le plus riche de France. Reportage à Clichy-la-Garenne où une bagagerie vient d´ouvrir pour les femmes sans domicile fixe. Mgr Rougé rappelle que saint Vincent de Paul y fut curé. La vie de l´Eglise catholique dans le 92 est aussi marquée par la forte présence des foyers d´accueil. Certaines familles décident de prendre entre trois et cinq ans pour servir dans une paroisse. La Vie des Diocèses a rencontré celui de Montrouge, parmi les 28 que compte le territoire. Nous parlerons enfin du groupe de pop-louange Hopen. Ces quatre frères ont élu résidence dans le diocèse et lancé à Boulogne un projet autour de la chapelle Saint-Pierre. Ils organisent des soirées de louange et proposent des formations à l´évangélisation par la musique pour les jeunes.
  • Lundi 21 janvier 2019

    Mgr Sylvain Bataille - diocèse de Saint-Etienne

    Mgr Sylvain Bataille - diocèse de Saint-Etienne
    L´anniversaire des 50 ans de sa création aura lieu en 2021 mais le diocèse Saint-Etienne est déjà entré de plein pied dans ce Jubilé. Les fidèles catholiques de cette partie de la Loire - correspondant à deux arrondissements du département, Saint-Étienne et Montbrison - sont invités à s´engager plus profondément dans l´annonce de l´Evangile, dans l´attention aux plus pauvres et dans une vie de foi plus ancrée dans la prière pour faire émerger une Eglise « plus ardente ». En ce sens, Mgr Sylvain Bataille se réjouit notamment des diaconies paroissiales : un service qui aide l´ensemble des membres d´une paroisse à être attentif aux plus pauvres et qui permet aux personnes en précarité de s´engager à leur tour. Mais l´évêque de Saint-Etienne rappelle que « nos plus beaux projets ne porteront des fruits que s´ils sont reçus, portés et vécus dans la prière. L´adoration et la prière personnelle de chacun constituent le socle de notre mission. » A Saint-Etienne, par exemple, des chrétiens se relaient jour et nuit dans une chapelle d´adoration continue, donnant une heure de leur temps ou plus chaque semaine. D´autres se retrouvent dans des petites fraternités locales pour partager autour de la Parole de Dieu et réfléchir à de nouveaux moyens d´action pour annoncer l´Evangile dans leur vie quotidienne. Au menu de cette émission également : les affaires d´ordre sexuel qui touchent le diocèse de Saint-Etienne, avec notamment la condamnation récente de Régis Peyrard, un ancien prêtre ayant commis des abus sexuels sur des enfants.
  • Lundi 14 janvier 2019

    Mgr Laurent Percerou - diocèse de Moulins

    Mgr Laurent Percerou - diocèse de Moulins
    Dans l´Allier, un territoire de 340.000 habitants essentiellement rural, de nombreux services disparaissent dans les villages et le sentiment d´abandon grandit. Face à cette situation, l´Eglise catholique veut rester au plus proche de la population. Les trois prêtres de la paroisse de Notre-Dame de l´Alliance, au sud-est du département, visitent ponctuellement leurs 38 clochers dans de petites missions d´évangélisation et de soutien aux communautés locales, notamment aux personnes âgées seules ou dans le besoin. Reportage dans le village de Saint-Clément. Au programme également de La Vie des Diocèses : l´église prieurale de Souvigny, une fille de l´abbaye de Cluny, qui revit depuis quelques mois grâce à la communauté religieuse des Oblates du Coeur de Jésus qui s´y est installée. Elles accueillent les visiteurs, répondent à leurs questions et assure ainsi le rayonnement du sanctuaire. Mgr Laurent Percerou, évêque de Moulins, se félicite de cette mission au service de l´évangélisation. Alors qu´il avait été père synodal au Synode sur les jeunes, qui s´étaient tenu à Rome en octobre, Mgr Percerou a fait des jeunes une de ses priorités, malgré un exode des jeunes hors du département important. L´évêque de Moulins fait le bilan de son « Bishop tour » qui l´a vu rencontrer pendant deux ans des personnes engagées auprès des jeunes dans l´Allier dans des associations confessionnelles ou non-confessionnelles, culturelles, sportives et professionnelles. Enfin, à l´approche des Journées Mondiales de la jeunesse au Panama, Mgr Percerou exprime sa joie de se rendre au Panama avec les 1300 jeunes français.
  • Lundi 7 janvier 2019

    Mgr Nicolas Souchu - diocèse d´Aire et Dax

    Mgr Nicolas Souchu - diocèse d´Aire et Dax
    Dans les Landes, cela faisait un long moment que l´on n´avait pas vu un rassemblement de jeunes aussi important. Plusieurs centaines de confirmants se sont retrouvés au Berceau de Saint-Vincent de Paul. Nommé en 2017 dans le diocèse d´Aire et Dax, Mgr Nicolas Souchu veut développer l´implication des jeunes dans l´Eglise. Son objectif : « En faire des chrétiens ! » Les Journées Landaises de la Jeunesse, qui auront lieu à Pâques, en sont un autre exemple. Sans séminaristes depuis une dizaine d´années, l´Eglise catholique dans les Landes marche chaque premier samedi du mois jusqu´au sanctuaire marial de Buglose pour les vocations. Mais Mgr Souchu « préfère regarder vers l´horizon plutôt que de rester focalisé sur les manques », qui créent un climat fataliste. Dans La Vie des Diocèses, le curé d´Hossegor et Cap-Breton donne aussi son témoignage. Les kilomètres à parcourir en voiture pour assurer une présence dans tous les villages devient de plus en plus difficile à tenir. Une réflexion est actuellement menée dans le diocèse pour créer des « pôles missionnaires ».