Documentaire

Environ 45 films documentaires de 52 minutes sont coproduits chaque année par KTO, qui en diffuse au total 150. Une partie d'entre eux est disponible sur Internet. La chaîne privilégie des documents mettant en valeur une vision chrétienne de l'homme, une lecture des questions de société au regard de la doctrine sociale de l'Église, une (re)découverte du patrimoine culturel chrétien. Les documentaires sont aussi l'occasion de découvrir des grandes figures du christianisme, à travers des portraits ou des récits, et de partir à la rencontre des communautés chrétiennes à travers le monde. Ces films sont régulièrement remarqués dans la presse et sélectionnés dans les festivals.

Documentaire

Noé Niyigena, Dieu décide / Documentaire

"Je suis né au coeur de l'Afrique, au Rwanda. Je suis issu d'une petite famille pauvre de deux enfants. En me créant, le Seigneur a usé d'originalité : en effet, je suis né sans bras. À l'âge de trois ans et demi, j'ai été adopté par une famille belge catholique composée aujourd'hui de six enfants. Cette adoption a pu voir le jour grâce à la prière de mes parents adoptifs, à leur "oui" à la volonté de Dieu. Je me suis laissé imprégner, enseigner par leurs valeurs chrétiennes. Ainsi, très tôt, j'avais soif de faire la volonté de Dieu, soif de son amour." Noé Niyigena UNE COPRODUCTION KTO/MERAPI PRODUCTIONS 2019 - Réalisé par Bruno Aguila

Diffusé le 06/05/2019 / Durée : 52 minutes Nous écrire
Les prochains "Documentaire" sur KTO
  • 23/05/2019 09:30 : Bars catholiques, l'Église hors les murs
  • 23/05/2019 18:30 : Emprise et abus spirituel
  • 25/05/2019 14:08 : Bars catholiques, l'Église hors les murs
Les vidéos de l'émission
  • Lundi 22 avril 2019

    Les Béatitudes de Sant'Egidio

    Les Béatitudes de Sant'Egidio
    En 1968, à l'âge de 18 ans, Andrea Riccardi fondait la communauté de Sant'Egidio. Il considérait que l'Évangile était la vraie réponse à la crise mondiale qui bouleversait tant de pays. Tout de suite lui et ses amis se sont consacrés au service des pauvres, des personnes handicapées, des femmes seules etc... Afin de pouvoir résister face à tant de misères, Andrea Riccardi et ses amis étaient convaincus que la prière était un outil indispensable pour se ressourcer. Et puis, en 1990 le destin de Sant'Egidio a basculé quand Andrea Riccardi a convaincu les protagonistes de la guerre du Mozambique à entamer au siège de la communauté à Rome des négociations de paix. Les accords sont signés en 1992 et depuis Sant´Egidio est devenue un « artisan de paix » reconnue internationalement. Comme dit le pape François, Sant´Egidio se caractérise par les trois « P » : pauvres, prière et paix. Le film en racontant cette aventure sociale, spirituelle et politique raconte également les enjeux fondamentaux de notre époque. UNE COPRODUCTION LES FILMS D'ICI/KTO - réalisé par Jacques Debs.
  • Dimanche 7 avril 2019

    Saint Jean-Baptiste de la Salle

    Saint Jean-Baptiste de la Salle
    Pourquoi surnommait-on notre saint « Monsieur ailleurs » ? On l'aura compris, parce que, ne tenant point en place, véritable ambassadeur de l'amour de l'homme pour l'homme, saint Jean-Baptiste de la Salle conjugua le verbe aimer aux quatre coins d'une France perturbée où la Régence ne tardera pas à succéder à la mort du roi Louis XIV. Sa devise : « Souris au monde et le monde te sourira ». Convaincu qu'on ne peut chasser la solitude que par la solidarité, il n'a de cesse de prêcher que le monde est à aimer « avec les yeux de la foi ». Stupéfiante personnalité que celle de saint Jean-Baptiste de la Salle, dont la Communauté des Frères des Écoles Chrétiennes est, de nos jours, plus prospère que jamais : présence effective dans 79 pays du monde, 90.000 éducateurs, en partie laïcs, 4.500 frères et un million d'élèves et étudiants de tous âges, un millier d'oeuvres éducatives lasalliennes, enfin, qui prennent leur place du jardin d'enfants aux centres universitaires. « Une communauté qui s'ouvre à de jeunes hommes dont le coeur se laisse pénétrer par des vents de grand large ». Où l'on constate que saint Jean-Baptiste de La Salle ne manqua point de courage. Qui a dit que les saints sont devenus des saints parce qu'ils ont eu le courage de recommencer tous les jours ? Mais, ce courage, mot que d'aucuns traduiront par « volonté de fer », contraste paradoxalement, comme on le verra, avec une sensibilité exacerbée. Jean-Baptiste de La Salle est incontestablement une personnalité hors du commun devant laquelle on se sent tout petit. Mais, rassurons-nous : ce n'est pas péché mortel que de se sentir tout petit. Aucun péché n'est mortel, d'ailleurs. Ce qui est mortel, c'est d'oublier de vivre. UNE COPRODUCTION KTO/CAT PRODUCTION 2019 - Réalisé par Armand Isnard
  • Mercredi 3 avril 2019

    Des vies vendues

    Des vies vendues
    À l´heure actuelle, environ 40 millions de personnes sont exploitées dans le monde. La plupart ont été vendus pour des sommes souvent dérisoires. En Inde, les religieuses catholiques risquent leurs vies pour faire de la prévention, secourir et éduquer les victimes, qui sont souvent des femmes et des enfants. Ce documentaire donne la parole à ces femmes héroïques et discrètes, aux travailleurs sociaux qui les aident, et bien sûr aux femmes et aux enfants qu´elles accompagnent depuis plusieurs années. Un film de Léo Brézin, coproduit par Mérapi Productions et KTO. UNE COPRODUCTION KTO/MERAPI PRODUCTION 2019 - Réalisé par Léo Brézin
  • Mercredi 13 mars 2019

    A la source du pape François

    A la source du pape François
    Six ans de pontificat du pape François. Beaucoup de gestes, de rencontres et beaucoup d´incompréhension aussi. Pour relire le pontificat, Laurence Monroe a choisi de remonter aux sources : d´aller chercher en Argentine, dans la culture de Jorge Mario Bergoglio, dans les lieux qui ont compté, et dans les grands évènements traversés, quelques clés de lecture pour mieux comprendre ce chef spirituel devenu une sorte de pasteur universel.Pour mieux saisir sa spiritualité elle a choisi d´interroger trois sources principales: la piété populaire, très caractéristique de toute l´Amérique latine mais qui en Argentine a fait l´objet d´une attention particulière.La spiritualité de saint Ignace, celle de tous les jésuites, et aussi celle des compagnons de la Communauté Vie Chrétienne, qui la guident dans ses pérégrinations. Il est donc question du rôle des Exercices spirituels dans son parcours qui place le Christ au centre, et de l´attention prioritaire aux pauvres, de l´importance de la mission. Enfin, troisième source, toute l´expérience du p. Bergoglio elle-même. Lui qui relit sans cesse sa vie, et se laisse peu à peu transformer par les évènements et par la prière. L´homme d´autorité, stratège et austère, parfois un peu autoritaire devient progressivement un pasteur confiant qui écoute et délègue. Peu à peu se dessinent alors l´intuition que c´est le travail de la grâce dans sa personne qui peut aujourd´hui être un signe pour l´Eglise. Le pape François ne demande-t-il pas à l´Eglise, d´être peuple de Dieu, c´est-à-dire, comme dans la Bible, de se laisser sans cesse conduire et convertir ? Afin que dans ce changement d´ère que nous vivons, elle soit fidèle à sa mission. Etre signe de vie, signe du salut.UNE COPRODUCTION ESSENTIELLE PRODUCTIONS/KTO 2019- Réalisé par Laurence Monroe
  • Vendredi 8 février 2019

    De l'âme au corps

    De l'âme au corps
    Avec plus de 1400 lits, 485 000 journées d'hospitalisation par an, et environ 10 000 collaborateurs, le Centre hospitalier de Lausanne (C.H.U.V.) est l'un des plus grands établissements de santé de Suisse. Tous les services depuis l post-natalité jusqu'aux soins palliatifs y sont présents, mais chose rare et unique, il est également intégré en son sein, au même titre que les autres services, une équipe d'aumoniers catholiques et protestants, présente 7 jours sur 7 et 24h sur 24h. Par cette décision, l'établissement reconnait de manière claire l'importance de la spiritualité dans la prise en charge de patients. Mais comment s'est faite cette intégration de l'aumônerie aux équipes de soins ? Comment se déroule cet accompagnement au quotidien ? Et comment cela a modifié le rôle et la place des aumoniers ? UNE COPRODUCTION KTO/GRAND ANGLE PRODUCTION 2018 - Réalisé par Guillaume Terver
  • Lundi 4 février 2019

    Le Sanctuaire retrouvé

    Le Sanctuaire retrouvé
    On le voit, la persécution des chrétiens ne date pas d'hier... Aujourd'hui le monde entier est témoin de l'état dans lequel se trouve aujourd'hui l'Eglise en Orient : PÉRSÉCUTÉE ! Accueillis et éparpillés un peu partout en France, après avoir tout perdu, que deviennent-ils à présent ? En 1635 la Vierge Marie apparait à Bargemon, petit village médiéval du Var. Avec message claire et propre au lieu : La conversion en rendant l´honneur du a Dieu.Cette même année est offerte à la paroisse la statue miraculeuse de Notre Dame de Montaigu. Dès lors les miracles et les grâces octroyés deviennent incommensurables. On parle d´action prodigieuse de Sainte Vierge comme il n´en a jamais eu ailleurs! Les archives relatent de stupéfiants témoignages. On parle de guérisons "spectaculaires" en tout genre et même de résurrections ! C'était à l'époque « LE » Sanctuaire Marial des pèlerins de tout horizons. Avant même Laghet (1652), Le Laus (1664), Rue du Bac (1830), La Salette (1846), Lourdes (1858), Pontmain (1871), L'Île Bouchard (1947) pour ne citer qu'eux. Cette période de grâce s'achèvera à la Révolution. La statuette miraculeuse demeurera alors cachée durant près de 2 siècles. En 2012 le nouveau curé, le Père Philippe-Marie Métais Fontenel, à peine installé, trouvera quelque temps plus tard, la statuette dans le presbytère. Plus tard encore, une paroissienne lui donne aussi à lire le livre du Frère Raphaël (1641) qui raconte les merveilles de la Sainte Vierge qu´Elle opèrera entre 1635 et 1640. Les archives vont jusqu´à la révolution... Date à laquelle tous s´arrêtera, la statuette disparaitra et le Sanctuaire tombera dans l´oubli...Il ré-intronise aussitôt la Vierge Marie, Notre Dame de Bargemon, au coeur du village et de la vie paroissiale. Les miracles se reproduisent à nouveaux : guérisons, conversions, retour des pèlerins en grand nombre, oeuvres de charité...Très attentif aussi à l'appel du pape François, il ose alors se rendre aux périphéries dans le but d'accueillir nos frères persécutés. Depuis par leur simple présence, leur foi ardente qu'ils n'ont jamais reniée malgré les persécutions de l'islam radical, ils participent pleinement à la vie communautaire de l'église et du village et re-dynamisent ainsi la vie ce sanctuaire OUBLIÉ et éteint depuis 1789. Dans le cadre de ce film consacré à ces Irakiens réfugiés, que « rien n'a su arracher à l'amour du Christ » (Romains 8,35), nous découvrirons comment « DES PAUVRES QUI ACCUEILLENT DES PAUVRES » vivent une vie fraternelle grâce à la Sainte Vierge, qui, une fois remise au centre de tout, agit en douceur et avec tendresse. « Le Sanctuaire » est aussi un film qui montre et démontre comment, si l'on cherche le royaume de Dieu et sa Justice, nous recevons le reste de surcroît (Matt 6,33). Et comment si l´on remet la sainte Vierge au Coeur de sa vie, la conversion s´opère, nos vies se transforme et il devient alors possible de vivre « Le Ciel sur la terre. » Janvier 2019
  • Mercredi 23 janvier 2019

    San Miguelito, Une paroisse vivante de Panama

    San Miguelito, Une paroisse vivante de Panama
    Portrait d´une paroisse vivante de foi et d´espérance. À San Miguelito, une banlieue de Panamá City, la paroisse de Cristo Redentor est célèbre pour sa statue de Jésus les bras ouverts qui domine la ville. Elle est aussi connue pour le formidable travail social et spirituel qu´elle accomplit depuis 50 ans. Aujourd´hui, le père Eusebio Muñoz, empreint d´une vitalité chaleureuse, dirige la paroisse. Grâce à son centre social, les femmes, les jeunes et les enfants en risque social trouvent activités culturelles et réconfort spirituel. Retraites pour les couples, catéchisme des familles, engagement des laïcs, c´est « l´Église en sortie » prôné par le pape François, que pratique quotidiennement le père Eusebio. Coproduction KTO/La Huit Production. Réalisation Lizette Lemoine et Aubin Hellot.
  • Lundi 14 janvier 2019

    Emmanuel Mounier, refaire la renaissance

    Emmanuel Mounier, refaire la renaissance
    Ce film souhaite présenter de façon accessible mais néanmoins exigeante, les grandes lignes de la vie et de l'oeuvre du philosophe catholique Emmanuel Mounier, la genèse de sa revue Esprit, l'esprit d'Esprit. A travers un portrait de l'homme et une introduction à son oeuvre, c'est l'étonnante humanité, fécondité et universalité de sa pensée que ce film documentaire souhaite mettre en lumière. Il se propose d'expliquer en quoi la pensée d'Emmanuel Mounier fait toujours sens, en quoi elle peut être un horizon de penser, d'être, et d'action pour chacun d'entre nous.
  • Mercredi 9 janvier 2019

    La Règle et la communauté, vivre ensemble longtemps

    La Règle et la communauté, vivre ensemble longtemps
    La motivation de jeunes et de moins jeunes moines est très simple : leur objectif est de chercher Dieu, quaerere Deum. Au milieu de la confusion de ces temps où rien ne semble résister, les moines désirent la chose la plus importante : s´appliquer à trouver ce qui a de la valeur et demeure toujours, trouver la Vie elle-même. Afin de s´initier profondément à leur vocation, ils le font ensemble, et pour bien vivre leur mission : longtemps. Derrière le travail, la lectio, la prière, les obédiences, le chant, ils cherchent le définitif. Et par la Parole, ils se rendent attentifs à la réalité essentielle, à Dieu. Mais aussi - et surtout - attentifs les uns aux autres. Ainsi la parole divine travaillée dans les monastères bénédictins ne conduit pas uniquement sur la voie d´une mystique individuelle, mais elle nous introduit dans la communauté de tous ceux qui cheminent dans la foi. Après le temps et le travail, ce troisième numéro interroge les matériaux de la Règle de saint Benoît qui font sa puissance et sa pérennité, encore aujourd´hui. UNE COPRODUCTION KTO/GRAND ANGLE PRODUCTION 2017 - Réalisé par Thibault Férié
  • Lundi 31 décembre 2018

    Vera Baboun, une voix pour la paix

    Vera Baboun, une voix pour la paix
    Palestinienne, chrétienne, Véra Baboun est la première femme maire de Bethléem, cette ville au coeur du message chrétien depuis deux millénaires, et de la reconnaissance de l´autorité palestinienne aujourd´hui. L´histoire personnelle et le quotidien de cette pionnière sont faits de mille et un combats avec pour unique objectif en tête : RAMENER LA PAIX. Maire de 2012 à 2017 d'une ville symbole, Vera a gagné à ce poste une aura internationale. Ce documentaire raconte l´action de terrain qu´elle développe face aux urgences sociales, économiques, écologiques et bien sûr politiques dans une ville victime d´un conflit enlisé derrière un mur de séparation. UNE COPRODUCTION KTO/ BO TRAVAIL! 2018 - Réalisé par Virginie Berda