Les Mardis des Bernardins

Mardi à 20h40

Débat retransmis depuis le Collège des Bernardins. Des intervenants venus de différents horizons éclaire la question du jour.

Plus d'informations sur le site des Bernardins, en suivant ce lien.

Un an après la chute de Mossoul, quelles perspectives pour la région ? / Les Mardis des Bernardins

Le 10 juin 2014, la ville de Mossoul, deuxième ville d'Irak, tombait aux mains de l'Etat islamique. 500 000 personnes, parmi lesquelles les minorités Yézidis et chrétiennes mais aussi des musulmans chiites ont été contraints à fuir sous la menace. Pendant des mois, la coalition internationale a effectué des bombardements aériens pour stopper l'avancée de Daech. Mais pourquoi ne parvient-elle pas à vaincre les combattants de l' « Etat islamique » ? Et quelles sont les perspectives pour les minorités réfugiées pour la plupart à Erbil ? Débat avec Gérard Chaliand , spécialiste des conflits armés, Jean-Christophe Peaucelle, Conseiller pour les affaires religieuses du Ministère des Affaires étrangères, Père Muhannad Al Tawil, dominicain irakien et curé de la Paroisse Saint-Ephrem des chaldéens de Lyon.

Diffusé le 30/06/2015 / Durée : 52 minutes
Les prochains "Les Mardis des Bernardins" sur KTO
  • 30/08/2015 05:10 : La famille crée-t-elle le droit ou le droit crée-t-il la famille ?
  • 30/08/2015 22:40 : La famille crée-t-elle le droit ou le droit crée-t-il la famille ?
  • 31/08/2015 03:21 : La famille crée-t-elle le droit ou le droit crée-t-il la famille ?
Les vidéos de l'émission

  • Mardi 23 juin 2015

    Les écrans nous abrutissent-ils ?

    Refusant tout à la fois une méfiance abusive et un engouement excessif, comment définir la juste place qu'il convient d'accorder à ces écrans ? Pour cela, il nous semble nécessaire de replacer cette « révolution du numérique » dans un temps long, la comparant avec d'autres bouleversements majeurs dans notre rapport au texte. En outre, il faudrait explorer les conséquences qu'ont ces nouvelles pratiques sur la formation du cerveau. Avec la participation de : Alain Bentolila, professeur de linguistique à l'université Paris-Descartes ; Patrick Boucheron, professeur d'histoire du Moyen Âge , université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (LAMOP) ; Damien Le Guay, philosophe, maître de conférences à HEC, enseignant à l'espace éthique de l'APHP ; Elena Pasquinelli, chargée de mission Fondation La main à la pâte, membre associé Institut Jean Nicod - département d'études cognitives, ENS, Paris.
  • Mardi 16 juin 2015

    Le chercheur face à la maladie

    Quelle position éthique le chercheur doit-il adopter face à son objet d'étude ? Comment traiter cette question lorsque derrière cet objet ce sont des patients, hommes, femmes et enfants, confrontés à la souffrance ? Comment concilier les ambitions scientifiques d'une médecine toujours plus dépendante des technologies et respect de l'Homme ? Derrière ces interrogations, c'est aussi le thème sensible de l'accès pour tous aux soins modernes qui se profile. Pour notre désormais traditionnel rendez-vous avec le Collège de France, trois professeurs de cette institution, quotidiennement confrontés à la maladie, reviennent sur leur expérience. Avec la participation de : Dr. Alain Fischer, professeur d'immunologie pédiatrique et chercheur en biologie, titulaire de la chaire de médecine expérimentale au Collège de France ; Dr. Philippe Sansonetti, professeur au Collège de France, professeur à l'Institut Pasteur ; Hugues de Thé, professeur à l'Université Paris Diderot et titulaire de la chaire d'oncologie cellulaire et moléculaire du Collège de France.
  • Mardi 9 juin 2015

    Au coeur du devoir de vigilance : réconcilier l'éthique, le consommateur et l'entreprise

    Le 24 avril 2013, un immeuble qui abritait plusieurs usines textiles s'est effondré au Bangladesh causant la mort de 1 129 personnes. Dans les décombres, les étiquettes de grandes marques de vêtements européennes et françaises. Deux ans après ce drame, le 30 mars dernier, les députés français adoptent un texte instaurant un « devoir de vigilance » pour les entreprises françaises à l'égard de leurs sous-traitants. Adopté, le texte est toujours bien loin de faire l'unanimité chez les acteurs concernés. Pour les uns, il s'agit d'un texte a minima, pour les autres, d'un texte beaucoup trop flou et dangereux pour la compétitivité. Entreprises multinationales, politiques, ONG, consommateur et citoyens, sommes-nous tous responsables ? Face à la concurrence et devant la globalisation de notre économie et des nouveaux enjeux environnementaux et sociétaux, comment agir et réagir ? Avec la participation de : Guy Aurenche, président du CCFD-Terre Solidaire, avocat honoraire, auteur de « La solidarité, j'y crois ! » ; Danielle Auroi, présidente de la commission des Affaires européennes de l'Assemblée nationale, rapporteure de la proposition de loi sur le devoir de vigilance des entreprises ; Sandra Cossart, responsable du programme « Globalisation et Droits Humains », association Sherpa.
  • Mardi 2 juin 2015

    Le souci éthique : pierre angulaire ou fioriture inutile ?

    Ethique médicale, de conviction, environnementale, des affaires, consommation éthique et responsable, bioéthique... Dans tous les cas, l'éthique se veut répondre à la question « Comment agir le mieux possible ? ». Mais au fil des années, l'éthique est devenue un terme à la mode dans notre société, dans le monde politique, dans les milieux du marketing mais aussi dans le monde de la santé. Le recours excessif à cette notion semble l'avoir usée. Est-elle toujours pertinente ? Comment avoir encore foi en elle, et ne pas y voir un ensemble de concepts abstraits, pleins de promesses pas toujours concrétisées ? Les Mardis des Bernardins vous proposent de revenir sur le sens profond de cette notion. Avec la participation de : Corine Pelluchon, professeur de philosophie à l'université de Besançon ; Didier Sicard, professeur de médecine à l'université Paris Descartes.
  • Mardi 26 mai 2015

    Collège : le programme d'histoire en débat

    armi les évolutions souhaitées par le Ministère de l'Education nationale, le nouveau programme d'histoire au collège suscite la polémique et la grogne de nombreux enseignants. Entre enseignements obligatoires et facultatifs, certaines périodes historiques vont-elles être laissées de côté ? Quelle place pour l'histoire de France dans ces programmes ? Peut-on la séparer de l'histoire du reste du monde ? Rendre facultatif un enseignement tel que l'Empire carolingien et la christianisation de l'Occident au Moyen Âge signifie-t-il occulter les racines chrétiennes de la France ? Plus largement, c'est la question de la finalité des cours d'histoire, notamment leur rôle éventuel dans la formation d'une identité française, qui est posée. Avec la participation de : Yves-Marie Bercé, professeur d'histoire émérite à la Sorbonne, membre de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres ; Cristhine Lécureux, inspectrice d'académie, inspectrice pédagogique régionale histoire-géographie, histoire des arts (Orléans-Tours) et membre du Conseil Supérieur des programmes ; Louis Manaranche, professeur à l'Université Paris 4, auteur de Retrouver l'histoire (Cerf) ; Jean Sévillia, journaliste, écrivain, auteur d'Histoire passionnée de la France (Perrin).
  • Mardi 19 mai 2015

    L'économie du partage mérite-t-elle son nom ?

    irbnb.fr, Blablacar.fr, Costockage.fr etc. : la pratique de l'économie du partage - ou économie collaborative - se développe sans cesse. Mutation contemporaine des pratiques de troc, cette économie entre particuliers semble concrétiser le rêve d'un avenir d'échanges moins chers, plus conviviaux, plus solidaires ou encore plus écologiques ; mais quelle réalité pratique et éthique implique-t-elle ? Que traduit-elle de notre société et de l'homme moderne ? S'agit-il d'une alternative au capitalisme ou d'un nouvel avatar ? Après tout, économie et partage sont-ils compatibles ? Et au-delà de la viabilité économique du système, l'homme est-il capable de partage ? Avec la participation de : Jean Caron, philosophe ; Adam Levy-Zauberman, fondateur de Costockage ; Anne-Sophie Novel, économiste et auteur du blog Le Monde « Même pas mal ! ».
  • Mardi 12 mai 2015

    A table !

    Vagabondage alimentaire versus commensalité, l'avenir du repas partagé. « Manger », quoi de plus banal ? Une banalité à laquelle nous consacrons pourtant chaque jour 2h30 et 15% en moyenne de nos revenus. L'acte de manger n'est sans doute pas si banal.... Il en dit long sur notre culture, notre caractère, notre conception de la vie, nos relations sociales et l'évolution de la société. Le consommateur moderne, mangeur de pizza sur le pouce, homme pressé, stressé, poussé par des grignotages compulsifs renouerait-il avec la figure du mangeur solitaire traditionnellement incarnée par l'ermite, le sauvage ou le fou ? L'apparition de nouveaux modèles d'alimentation peuvent-ils signer la fin du repas partagé ? Vagabondage alimentaire vs. commensalité, mangerons-nous encore ensemble demain ? Avec la participation de : Jean-Marc Albert, historien français spécialiste de l'histoire culinaire et des comportements alimentaires de l'antiquité à nos jours ; Matthieu Jauniau-Dallier, chroniqueur gastronomique au Guide Fooding et animateur de l'émission « Je mange donc je suis » sur Radio Nova ; Thierry Marx, chef Exécutif et Directeur Restauration Mandarin Oriental, Paris.
  • Mardi 5 mai 2015

    La famille crée-t-elle le droit ou le droit crée-t-il la famille ?

    Suppression de la notion de " bon père de famille ", de la faute dans le divorce, adoption plénière accordée aux couples de même sexe...Les évolutions récentes des lois dessinant les contours de la famille ont pu montrer un phénomène essentiel : l'impact performatif du droit sur la réalité sociale. Qu'en est-il du concept de famille aujourd'hui, de son aspect juridique et de son aspect sociologique, nécessairement lié au droit ? Pierre Levy-Soussan Pédopsychiatre psychanalyste, enseignant à l'Université Paris-Diderot P. Jacques de Longeaux Docteur en théologie - Maîtrise de philosophie - Président de la Faculté Notre-Dame Me. Béatrice Weiss-Gout avocate au Barreau de Paris.
  • Mardi 14 avril 2015

    La dignité de la personne : une valeur universelle ?

    Dans Gaudium et Spes, le Concile déclare que « croyants et [...] incroyants sont généralement d'accord sur ce point : tout sur la terre doit être ordonné à l'homme comme à son centre et à son sommet » (GS 12). Or cette affirmation est contestée de plusieurs côtés : la philosophie utilitariste l'accuse de manquer de fondement scientifique, un certain culturalisme y dénonce une conception exclusivement occidentale et ethnocentrique de la dignité humaine, tandis que des courants de défense des animaux déplorent le « spécisme » de cette manière de voir. Quant à l'Eglise, elle a depuis le Concile massivement recouru à cette notion de « dignité » pour fonder son enseignement moral. Le Collège des Bernardins vous propose, dans le cadre de ses Mardis, de revenir sur cette notion de dignité : est-elle spécifiquement chrétienne et occidentale ? Touche-t-elle une vérité universelle, susceptible de fonder certaines règles morales applicables à toutes les sociétés (interdit de la torture et de l'esclavage, droit au mariage libre...) ? Avec la participation de : Laetitia Calmeyn, docteur en théologie, professeur de théologie à l'Ecole Cathédrale ; Fidèle Mabundu, théologien, professeur à l'Université Catholique du Congo.
  • Mardi 7 avril 2015

    La chrétienté, mythes et réalités

    La notion de chrétienté est équivoque. Elle a servi à des interprétations diverses de l'histoire européenne et occidentale. Mais que recouvre exactement un tel vocable ? Entre le Moyen Âge où il est apparu et le XXe siècle où il a été enterré, dans quels contextes a-t-il été forgé et invoqué ? Dans quelle mesure les réalités ont-elles porté ou démenti le mythe ? Avec la participation de : P. Jean-Robert Armogathe, historien et théologien ; Guy Coq, philosophe et secrétaire de l'Académie catholique de France, président de l'association des Amis d'Emmanuel Mounier, spécialiste de la philosophie de l'éducation, auteur de Démocratie, religion, éducation (1993) ; Sylvio Hermann de Franceschi, historien ; Nicole Lemaître, historienne.

Dernières vidéos sur KTO