Pictura

Chaque samedi à 20h35, KTO propose de découvrir un tableau d’art religieux. Michel-Ange, Raphaël, Bellini…chacun a exprimé sa foi et révélé celle de son époque à travers ses œuvres. Alors, plongez grâce à Régis Burnet au cœur de ces grandes scènes bibliques, pour observer au plus près leurs détails et la théologie qu’elles mettent en couleur.

Émission coproduite avec Le monde de la Bible.

Pictura

Salomé dansant devant Hérode de Gustave Moreau / Pictura

La Salomé de Gustave Moreau, peintre symboliste de la fin du 19e siècle, fut l´oeuvre phare de toute une génération, car elle fut popularisée par le roman À Rebours de Joris-Karl Huysmans qui la décrit ainsi : « elle devenait, en quelque sorte, la déité symbolique de l´indestructible Luxure, la déesse de l´immortelle Hystérie, la Beauté maudite. » Allant au-delà de l´anecdote, Moreau transcrit ce qui est central dans le texte biblique : un drame sacré au coeur du pouvoir politique dont l´enjeu est la tête du Baptiste.

Diffusé le 29/06/2019 / Durée : 5 minutes Nous écrire
Les prochains "Pictura" sur KTO
  • 21/08/2019 22:10 : L'Adoration des bergers d'Andrea Mantegna
  • 22/08/2019 05:05 : L'Adoration des bergers d'Andrea Mantegna
  • 22/08/2019 07:09 : L'Adoration des bergers d'Andrea Mantegna
Les vidéos de l'émission
  • Samedi 22 juin 2019

    La Cène de Andrea del Castagno

    La Cène de Andrea del Castagno
    Conçue pour le réfectoire des bénédictines de Florence, cette fresque imposante de presque 10 m de long est le chef-d´oeuvre d´Andrea de Castagno. Le décor centre la méditation des religieuses sur les réactions des apôtres, aux émotions intenses et aux gestes eucharistiques ; sur le Judas caricatural, manifestement jaloux d´un Jean pleine de confiance...
  • Samedi 15 juin 2019

    La vision après le sermon de Paul Gauguin

    La vision après le sermon de Paul Gauguin
    Fait rare dans l´iconographie, la Vision après le sermon de Paul Gauguin, l´un des précurseurs de l´art moderne, ne représente pas un épisode biblique, mais l´effet qu´il a sur les fidèles. Sur un fond japonisant, des bretonnes en coiffes observent une lutte de Jacob avec l´ange qui évoque la Bible autant que les Pardons... Un Gauguin malicieux nous mène presque au XXe siècle.
  • Samedi 8 juin 2019

    Le Crucifix de Saint-Damien à Assise

    Le Crucifix de Saint-Damien à Assise
    Cette oeuvre d´un artiste anonyme probablement d´origine syrienne, connaît une extrême célébrité, car il fut le support d´un miracle : il parla à Saint François d´Assise. Suivant une coutume héritée de l´art paléochrétien, Jésus est ici présenté bien vivant, les yeux ouverts. Et voici qu´en se rapprochant, d´autres scènes apparaissent, qui prolongent le sens de l´image. Le crucifix n´est pas simplement un Christ en croix : il est une leçon de théologie sur la Croix.
  • Samedi 1 juin 2019

    Le massacre des innocents de Nicolas Poussin

    Le massacre des innocents de Nicolas Poussin
    « Le plus beau cri de toute la peinture » : c´est ainsi que le peintre du 20e siècle Francis Bacon rendait hommage à ce tableau de son devancier. Ce Massacre des Innocents réussit l´impossible : faire entendre un hurlement par de la peinture et rendre ce que l´évangéliste Matthieu dit à la fin de son récit : « Une voix dans Rama s´est fait entendre, des pleurs et une longue plainte : c´est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas être consolée, parce qu´ils ne sont plus ».
  • Samedi 25 mai 2019

    Le Trône de Grâce de Colijn de Coter

    Le Trône de Grâce de Colijn de Coter
    Ce qui fait que ce tableau arrête parfois les visiteurs blasés du Louvre, c´est le bouleversant regard de douleur du Père, qui fixe le spectateur droit dans les yeux. Ce Trône de Grâce, ce corps pâle du Christ soutenu par un Dieu pareil à l´Ancien des jours, apporte une réponse nouvelle à la question du salut : c´est la souffrance du Père consentant à perdre son Fils, jointe à la souffrance du Fils consentant à perdre sa vie, qui met fin à la souffrance du péché, dont le salaire est la mort.
  • Samedi 18 mai 2019

    Triptyque de la Résurrection de Hans Memling

    Triptyque de la Résurrection de Hans Memling
    Malgré l´espace limité de ce panneau destiné à la dévotion privée, Memling, le grand peintre brugeois du XVe siècle, réussit à élaborer un magnifique support à la méditation. Le regard est frappé par la multiplication des détails issus de la narration évangélique. Le Christ, majestueux, sort de la tombe et domine la scène de toute sa hauteur ; il a dans son regard la douceur qui pardonne et rend caduque toute violence.
  • Samedi 11 mai 2019

    La Mort de la Vierge de Caravage

    La Mort de la Vierge de Caravage
    Cette Mort de la Vierge est certainement l´un des plus grands scandales de l´histoire de l´art. Car, ici, la mort paraît triompher. Marie, représentée comme une pauvresse, est figée dans les suprêmes tourments de l´agonie, le corps gonflé. Mais, occupant plus d´un tiers de la composition, voici le magnifique rideau qui est la signature de Caravage ; il va se passer quelque chose : tout ne s´est pas figé dans le trépas. Voici l´espérance.
  • Samedi 4 mai 2019

    Le Christ bénissant de Giovanni Bellini

    Le Christ bénissant de Giovanni Bellini
    Jamais on n´avait montré le Ressuscité aussi brisé et fatigué : il est habituellement triomphant, rayonnant, bouillonnant de vie. Les mains sont émaciées, les os roulent sous la peau, le visage est pâle, les traits sont creusés, et surtout d´effroyables cernes ourlent les yeux. La bouche s´entrouvre, comme si la respiration était douloureuse. Et ce regard, qui n´est pas tourné vers le spectateur et ne lui offre pas la bénédiction... La technique nouvelle de la peinture à l´huile sert ici une théologie de la compassion.
  • Samedi 27 avril 2019

    Le Repas à Emmaus du Caravage

    Le Repas à Emmaus du Caravage
    Repas à Emmaüs. Deux chrétiens qui ont conversé avec un inconnu découvrent qu´il est le Christ, au moment où il leur partage le pain. Par les gestes représentés et par la lumière, Le Caravage nous attire et nous repousse ; par les détails représentés, tapis vaisselle et victuailles, le génie du peintre s´avère moins réaliste que symbolique... Et pourquoi ce Christ ne ressemble-t-il pas au Christ ? Pourquoi est-il si jeune et n´a-t-il pas de barbe ?
  • Samedi 13 avril 2019

    La Flagellation du Christ de Pierro della Francesca

    La Flagellation du Christ de Pierro della Francesca
    Piero della Francesca maîtrise absolument la perspective, alors qu´elle vient à peine d´être inventée. Dallages et plafonds unissent et séparent deux scènes. Au premier plan, trois personnages du XVe siècle semblent indifférents à la flagellation du Christ, qui se joue en arrière-plan ; qui sont-ils ? Et pourquoi Pilate porte-t-il cet étrange couvre-chef ? Et si la leçon d´art était leçon spirituelle ?