Pèlerinage, étudiants, Chartres, 2018, KTO, avrilKTO propose ce soir à 21h35 un reportage sur le Pèlerinage des étudiants à Chartres.  Quel en est l’origine ? En 1935, voulant mettre ses pas dans ceux de l’écrivain Charles Péguy, un étudiant parcours les 140 km qui séparent Paris de la cathédrale de Chartres. Il lance le « pèlerinage étudiant» qui aura lieu chaque année au printemps rassemblant, à ses débuts, 12000 volontaires venus de toute l’île de France. En mai 1968, le pèlerinage s’essouffle, les efforts du Cardinal Lustiger pour le réhabiliter attirent avec peine 5000 étudiants en 1997 l'année des JMJ de Paris. En 2011, alors que la pratique religieuse dans le monde étudiant ne cesse de s’éroder, les organisateurs décident de l’ouvrir aux jeunes professionnels de 18 à 30 ans. En 2017 le pèlerinage est annulé pour être remplacé par une "nuit blanche" à Montmartre. Déprise consommée de l’Église catholique sur le monde étudiant ? Perte d’influence des aumôneries ? « Ringardisation » achevée du discours chrétien ? Dans la perspective du Synode d’octobre sur les jeunes et les vocations ainsi que les JMJ de janvier 2019 au Panama, les organisateurs ont voulu relancer le pèlerinage sur le thème « Entrez dans la joie » injonction inspirée des paroles de l’Évangile :"Sois sans crainte Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu" (Luc 1,30). Cette fois-ci, les jeunes des huit diocèses emprunteront le même itinéraire, au départ d’Épernon (Eure-et-Loir) à travers la vallée de l’Eure jusqu’au sanctuaire carnute. Espérons que le manteau de la Vierge, dont la cathédrale de Chartres en est le monumental reliquaire, saura rassembler  à nouveau ses enfants.