Que deviennent les chrétiens du Kosovo ? Que vit ce petit pays depuis son indépendance auto-proclamée en 2008 dans le sillage des guerres qui ont déchiré les nations de l’ex-Yougoslavie, puis des bombardements par l’Otan de la Serbie de Milosevic ?

La jeune république, peuplée en majorité d’Albanais musulmans, abrite une minorité serbe et orthodoxe, qui y voit le lieu de fondation symbolique de la nation serbe il y a sept siècles. Las, depuis l´an 2000 on dénombre près de 150 lieux de culte chrétien pillés, détruits, incendiés... Pour les Serbes orthodoxes, il s'agit de maintenir la flamme vivace et préserver tout ce qui peut l'être.

Le film présenté ce soir est une sorte d'état des lieux de la situation dans laquelle perdurent la tradition et la présence serbe orthodoxe, comment elle se maintient en vie dans ses monastères et rayonne dans ses villages, chez les fidèles. Une communauté soumise à beaucoup d'épreuves face à la tentation de radicalisation d'un Islam démographiquement majoritaire au Kosovo.

Un documentaire ne peut prétendre éviter tout parti-pris, ni faire état de tous les aspects de la réalité. Mais on peut au moins écouter, pleurer avec ceux qui pleurent, et en particulier ce soir, avec ces chrétiens orthodoxes qui vivent dans la peur.

Documentaire Kosovo, une chrétienté en péril, coproduit par KTO et Vicken Production, réalisé par Eddy Vicken et Yvon Bertorello, diffusé ce lundi 10 avril 2017 à 20h40 et à revoir ensuite sur cette page.