Aumônier militaire, Documentaire, KTOS’ils portent le même uniforme et sont exposés aux mêmes dangers, ces prêtres, sans grade et sans arme, sont présents sur tous les terrains des opérations. Leur église ? Des toiles de tente. Leurs autels ? Des capots de Jeeps. Leur vocation contient un paradoxe. Comment ces hommes de paix peuvent-ils annoncer le Christ au milieu de la guerre ?

« Le but ultime est la conversion personnelle. Les combats se font dans les opérations extérieures (OPEX), sur le territoire national mais d’abord à l’intime de notre cœur » rappelle un aumônier militaire. Face à la tragédie des conflits armés et aux spécificités du monde militaire Jean-Paul II, lui-même fils de militaire, érige, en 1986, le vicariat aux armées en diocèse. L’église Saint-Louis des Invalides en devient la cathédrale. Quel signe plus fort que celui-là ? Loin de signaler la fin de la guerre il indique un autre front : celui du combat spirituel. Là, ces hommes d'église en trellis peuvent désormais s’appuyer sur une hiérarchie propre et redoubler d’effort dans l’annonce du Christ au service de leurs frères d’armes. 

Aumôniers militaires – Prêtres et soldats, documentaire, en co-production avec Cairn Production,  diffusé à 20h40 à revoir ensuite ici