KTO diffuse ce soir à 20h40 la séance solennelle de rentrée de l’Académie catholique de France au Grand Auditorium du Collège des Bernardins. Fondée en 2008, l’institution vise à faire rayonner la production intellectuelle attachée au christianisme dans un espace public qui tend à l’exclure.

Comment s’inscrit la démarche de l’Académie Catholique de France dans un contexte international périlleux où des attentats se parent de motifs religieux et où le christianisme est tiraillé de toute part ?

Présidée cette année encore par le Père Philippe de la Capelle-Dumont, cette séance inaugurale donne la parole à Mgr Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, qui s'exprime sur le rapport entre l’espace et le temps. Quant à Mgr de Moulin-Beaufort, délégué de la Conférence des Évêques de France auprès de l’Académie, il s’interroge sur l’accueil de la Révélation dans un monde où la théologie a perdu sa place de « reine des sciences ». Après une improvisation au piano du compositeur Thierry Escaich qui nous rappelle que « la beauté sauvera le monde » (Dostoïveski), le philosophe Pierre Manent, l’inventeur du concept de « religion de sortie de la religion », conclut en traçant les perspectives d'évolution du catholicisme en France.

En ce début de XXIe siècle, l’Académie Catholique de France semble être, plus que jamais, le lieu où se dessine la reconfiguration du paysage intellectuel français.

Séance solennelle de rentrée de l'Académie catholique de France, Hors-Série, diffusé à 20h40 et à revoir ensuite ici