Jean-Louis Veillard-Baron : LE SPIRITUALISME FRANÇAIS / Académie Catholique de France

Qui aujourd´hui « croit aux forces de l´esprit » ? C´est la jolie formule de François Mitterrand sentant la mort venir et consultant Jean Guitton, le philosophe chrétien, Marie de Hennezel, la psychologue accompagnatrice des mourants. Avec un humour métaphysique très spiritualiste, Tocqueville écrit à son ami Kergorlay : « Car, après tout, et dans tous les temps, les hommes aiment qu´on leur parle de leur âme, bien qu´ils ne s´occupent guère que de leurs corps ». Croire aux forces de l´eprit, c´est une attitude assez indéterminée (que sont ces forces ?), et assez précise, car l´esprit est ce qui n´est pas matériel, ni corporel. Sans autre précision, Mitterrand croit que tout ne peut s´expliquer par la matière, que l´esprit est supérieur à la matière, et que quelque chose survit au corps, autrement dit que la mort n´est pas un absolu. Telles sont les aspirations qui déterminent le spiritualisme.

Diffusé le 26/06/2017 / Durée : 8 minutes Nous écrire
Les prochains "Académie Catholique de France" sur KTO
  • 21/02/2018 22:15 : Jacques Bichot : La politique familiale à la lumière de la doctrine sociale de l´église
  • 22/02/2018 13:15 : Jacques Bichot : La politique familiale à la lumière de la doctrine sociale de l´église
  • 22/02/2018 16:59 : Jacques Bichot : La politique familiale à la lumière de la doctrine sociale de l´église
Académie Catholique de France

Lundi à 21h35

En quelques minutes, un membre de cette Académie - fondée en 2009 « pour le rayonnement du savoir et de la foi » - nous parle de son sujet de prédilection, qu'il s'agisse de médecine ou de sciences de la vie et de l'univers, de sciences humaines et sociales ou de philosophie et de théologie, des arts et des lettres ou encore de droit et de sciences économiques.

Académie Catholique de France