Montecassino Fondée en 529,l'abbaye du Mont Cassin dans la région de Frosinone (Italie) est le berceau de l'Ordre Bénédictin

Saint Benoît de Nursie

Benoît naît à Nursie, près de Pérouse, dans une famille aisée en 480. La fin de l’unité romaine laisse l’occident dans un désarroi que seul la foi semble pouvoir surmonter. Envoyé à Rome pour y faire ses études, le jeune homme, peu convaincu des enseignements qu’il reçoit et aspirant à une vie plus sainte, rejoint une communauté monastique dans les Abbruzzes. Quelques années plus tard, il s’installe dans une grotte pensant être appelé à une vocation d’ermite. Bien que cette expérience ne dure que trois ans, il apprend à résister aux habituelles tentations humaines comme l’auto-affirmation de soi, le nombrilisme, la sensualité, la colère et la vengeance et est désormais convaincu que la maîtrise de soi est indispensable pour aider autrui. En 529, Benoît fonde l’ordre monastique qui porte son nom et se transporte à Montecassino site élevé et visible de loin. Son meilleur chroniqueur, Saint Grégoire explique que ce choix signifie que si la vie monastique trouve sa raison d’être dans l’isolement, le monastère a également une fonction publique dans la vie de l’Église comme dans la société.

Benoît, cet homme de prière, profondément spirituel et plein de bon sens dont sa Règle, très équilibrée, en est le reflet fidèle, meurt en 547. Ces conseils sont utiles, encore aujourd’hui, non seulement pour les moines mais aussi pour les laïcs qui veulent marcher sur un chemin de sainteté. Marqué par les horreurs des deux conflits mondiaux, le pape Paul VI fait de Benoît le saint patron de l’Europe en 1964.

A l’approche de la Saint Benoît, fêté le 11 juillet, KTO vous propose une programmation spéciale et un dossier thématique sur cette grande figure de sainteté.

 

L' Ordre Bénédictin

Contemplation et ouverture au monde

 

"Ecoute, mon fils, les préceptes de ton Maître, prête-moi l’oreille de ton cœur : accueille les avis d’un tendre Père afin de les accomplir efficacement et de revenir par le labeur de l’obéissance a Celui dont t’éloignait la lâcheté de la désobéissance." Ce sont les premiers mots du prologue de la Règle rédigée par Saint Benoît. Le saint italien pose les bases d'un mode de vie monachique dont le succès ne sera jamais remis en cause. Saint Benoît veut que l’Abbé gouverne de telle sorte que « les forts désirent faire davantage, et que les faibles ne se découragent pas » . Outre la manière dont s’organise concrètement la vie des moines, la Règle décrit les vertus monastiques que sont l’obéissance, l’humilité et l’esprit de silence. Elle organise la vie du moine de la liturgie à la nécessité du travail...

Documentaire

L'Abbé et ses frères

 

"Tous les hôtes qui se présentent seront reçus comme le Christ en personne, si bien qu’il puisse nous dire un jour : « J’ai demandé l’hospitalité, et vous m’avez accueilli. » (Chapitre 53 de la Règle). Ordre contemplatif, les bénédictins ne sont pas pour autant fermés au monde. Le prouvent  les initiatives oecuméniques du Monastère de Chevetogne...