Formation

La messe expliquée

Que se passe-t-il lors d’une célébration eucharistique ? Pourquoi se déroule-t-elle de cette façon ? Que l’on soit un pratiquant régulier ou occasionnel, cette série de dix épisodes est une belle invitation à comprendre la messe, sa chronologie, ses mots et ses gestes. Loin d’être le pensum que certains redoutent, cette célébration est le sommet de l’action par laquelle Dieu, dans le Christ, sanctifie le monde. Le sommet du culte que les hommes offrent au Père, en l’adorant par la médiation du Christ, fils de Dieu. Toutes les actions sacrées de la vie chrétienne s’y relient, y trouvent leur source ou leur fin, comme cette série tournée avec soin à la paroisse Notre-Dame-du-Travail (Paris) nous le rappelle.

La vieillesse : signe de bénédiction ?

Avec quasiment 20 millions de personnes, les plus de 50 ans représentent aujourd’hui près d’un tiers de la population française. Dans le détail : 12 millions de 50-64 ans ; 5 millions de 65-75 ans ; 5 millions de plus de 75 ans. Une catégorie de la population qui révèle de fortes disparités : certains travaillent encore, d’autres sont à la retraite, d’autres très malades… Et pourtant, pour chacun se posent les mêmes questions : quelle place pour eux dans la vie de famille ? Quel rôle jouent-ils dans la transmission des valeurs et de la foi ? Quelle vie spirituelle dans cet âge de la vie ?

Se former durant le Carême

Conférence de #Carême, série La #Miséricorde vue par... de La Foi prise au Mot : Avec ce dimanche de la quadragésime débute, à 16h30, la première des conférences de Carême, qui vont accompagner les fidèles jusqu’au dimanche de Pâques. Les traditionnelles Conférences de Carême à Notre-Dame de Paris, diffusées sur KTO, s’interrogent cette année sur « Le sens spirituel des cultures ». Un cycle confié au philosophe Rémi Brague, de l’Institut, qui s’inscrit dans un plan plus large de trois années : 2017 s’interrogera sur « La vérité du Christ incarné, une chance pour les cultures », et 2018 sur « La culture, un défi pour l’évangélisation ».

Jeudis Théologie : sommes-nous bénis ?

La première parole que Dieu prononce en s’adressant à l’homme est une bénédiction (Gn 1 27-28). La parole qui bénit est comme une semence de vie, une assurance de paix et un appel à la liberté. Cette bénédiction divine permet aussi de lier deux récits de la Genèse, le premier où le rythme de la création est ordonné, séquencé, méthodique, et le second qui raconte le chaos avant la Création, et l’apparition de l’homme. Voilà la thèse que vient présenter et défendre Gemma Serrano, docteur en théologie, au pupitre du grand amphithéâtre des Bernardins dans le cadre des Jeudis théologie.

L'apport majeur de René Girard

Célébré à travers le monde comme l'un des penseurs les plus importants de ces dernières années, René Girard (1923-2015) est disparu il y a quelques semaines. C’est à lui que l’on doit ces lignes : « Chacun de nous se croit seul en enfer, et c'est cela l'enfer » (Mensonge romantique et vérité romanesque, 1961). Ou encore : « Nous devons nous détruire ou nous aimer, et les hommes - nous le craignons - préfèreront se détruire » (Achever Clausewitz, 2007).

Les frères Bogdanov et Brunor : des chercheurs de sens réunis dans VIP

Les jumeaux les plus célèbres de la télévision française, Igor et Grishka Bogdanov, s’installent pour un peu moins d’une heure dans le canapé de VIP pour parler de leur travail qui mêle sciences, philosophie, science-fiction et quête de Dieu. En seconde partie d'émission, prenant à son tour un autre fauteuil rouge, Brunor vient compléter la conversation avec le talent qu’on lui connaît.

Kierkegaard, dans La Foi prise au Mot

Cette semaine, La Foi prise au Mot vous propose de partir à la découverte de la figure du danois Søren Kierkegaard, dont nous fêtons le 160e anniversaire de la mort. Ecrivain, théologien, philosophe protestant, il a exercé une influence très profonde sur la théologie et la philosophie du 20e siècle, et pas uniquement dans le protestantisme, puisque par exemple le pape Jean-Paul II l'a cité favorablement aux côtés de Blaise Pascal dans l'encyclique Fides et ratio.

La violence et la société

La semaine passée, KTO diffusait la première conférence du cycle Droit, liberté et foi, qui portait en 2015 sur le thème La violence, la société et le droit. Le cycle Droit, Liberté, Foi a été créé par le Cardinal Jean-Marie Lustiger et les Bâtonniers Henri Ader et Georges Flécheux. Il s’agit d’un partenariat original entre l’Archevêché de Paris et le Barreau aux fins de réfléchir sur l’incidence du droit par rapport aux grandes questions morales et sociales de notre société.

La violence, la société et le droit

Le cycle Droit, Liberté, Foi a été créé par le Cardinal Jean-Marie Lustiger et les Bâtonniers Henri Ader et Georges Flécheux. Il s’agit d’un partenariat original entre l’Archevêché de Paris et le Barreau aux fins de réfléchir sur l’incidence du droit par rapport aux grandes questions morales et sociales de notre société. Le cycle 2015 qui se tient les 7, 14 et 21 octobre, a pour thème La violence, la société et le droit, sous la présidence de Pierre-Olivier Sur, bâtonnier du barreau de Paris.

L'Homme peut-il vivre sans vérité ?

L'Observatoire sociopolitique du diocèse de Fréjus-Toulon et les Dominicains de la province de Toulouse ont axé l'Université de la Sainte Baume sur le thème Médias et Vérité : La Vérité vous rendra libres (Jean, VIII, 32).