Formation

Université de la Vie : Se former en vue de la révision des lois de bioéthique

Dans la perspective de la révision des lois de bioéthique inscrite à l’agenda du gouvernement pour 2019, le Comité consultatif national d’éthique a organisé des « États généraux de la bioéthique » un processus participatif qui vise à légitimer les prochaines réformes sociétales. Mais que signifie « loi bioéthique » lorsque sans exception depuis 1994, les présidents successifs ont tenté de les redéfinir ? La loi n’implique-t-e

Sans Langue de Buis : Les États généraux de la bioéthique

À la suite de la promesse de campagne du Président de la République d’étendre la procréation médicalement assistée aux couples de femmes, le chantier des lois de bioéthique fermé en 2011 est officiellement rouvert. Pour ne pas reproduire l’erreur de son prédécesseur qui a voulu passer en force des réformes sociétales, Emmanuel Macron souhaite une large concertation publique dans un climat apaisé. Dans cet ordre d’idée, le comité consultatif national d’éthique, présidé par le médecin spécialiste du sida Jean François Delfraissy, a été saisi et son avis sera considéré comme obligatoire.

La famille, communion d'amour : réalité ou idéal ?

Depuis le concile Vatican II, l’Église catholique présente le mariage comme une « communion intime de vie et d’amour », reflet de la communion de personnes que Dieu est en lui-même. Dans la réalité concrète des couples, des familles, cette communion est loin d’être réalisée. L’Église propose-t-elle un idéal trop élevé ? Dans son exhortation apostolique Amoris Laetitia, le pape François invite les pasteurs à rejoindre les couples, les familles dans leur vie concrète parfois éloignée de l’i

Quand l'archéologie met la Bible au défi

Cette semaine La Foi prise au mot vous propose une émission sur l´archéologie biblique. Le 3 décembre 1872, George Smith décrypte devant le premier ministre anglais, Galdstone, une tablette du 2e millénaire avant notr

Le Combat

L’islam parle de Dijhad pour désigner ce combat contre les forces du mal. Le christianisme n’est pas en reste qui invite le croyant à s’armer pour le « combat de la Lumière ». Loin de fuir la violence dans une religion anesthésiante le chrétiens est appelé à combattre pied à pied. Sur ce point, mystiques et exégètes se retrouvent. Toutefois, en confessant un Dieu fait chair le christianisme ajoute au combat une dimension radicale.

Qui se cache derrière Abraham ?

Abraham est ce personnage biblique à la frontière entre le mythe et la légende. Né il y a 3800 ans en Mésopotamie, fils de l’Amorite Térah Abraham est le premier à avoir cru à la promesse de Dieu. Loin de l’apologie, l’ancien t

Le désir d'enfant

Avec la banalisation de la contraception, « faire un bébé » est de plus en plus perçu comme un acte volontaire et réfléchi. Désormais, seul le désir d’enfant suffit pour en avoir un. Les techniques de procréation médicalement assistées doivent lever tous les obstacles qui pourraient le contrarier. Sans nier ce désir légitime, l’anthropologie chrétienne adopte un autre point vu. Donner la vie c’est devenir par-là « collaborateur du Créateur » selon les mots du pape Paul VI, tirés de son Encyclique Humanae Vitae (1968). Q

Lustiger 10 ans après

« Je suis né juif. J’ai reçu le nom de mon grand-père paternel Aaron. Devenu chrétien par la foi et par le baptême je suis demeuré juif » L’épitaphe du cardinal-archevêque de Paris Jean-Marie Aaron Lustiger montre que ce qui a fait la fragilité de ce grand réformateur de l’Église a aussi été sa force. Juifs d’origine polonaise les Lustiger se réfugient à Orléans en automne 1939. C’est là, dans la cathédrale Sainte Croix, que Jean-Marie Lustiger demander le baptême. Malgré la mort de sa mère en déportation et l’opposition de son père, il s’inscrira au séminaire en 1946. En mai 1954, il est ordonné prêtre. Il est installé comme archevêque de Paris en 1981. Il fonde Radio Notre Dame, réforme la liturgie, donne un nou

Le Concile de Florence (1439)

La Foi prise au mot, votre émission de formation religieuse, propose un numéro de la série histoire consacré au concile de Florence (1439). Si on connaît les deux conciles du Vatican, ceux de Nicée ou de Constantinople, celui de Florence fait suite à celui de Bâle (1431) de Ferrare (1438) et se termine à Rome. Même si, à l’inverses des premiers, ces conciles ont peu marqué l’histoire ils tiennent une place essentie

La loi est-elle toujours souveraine ?

Pour la Révolution française la loi était parfaite car elle exprimait de façon la plus immédiate l’expression de la souveraineté nationale et c’est d’elle qu’elle tirait sa souveraineté. Mais ce mythe fondateur achoppe sur les aspérités d’une réalité moins manichéenne. La loi est bien plus souvent le fruit de compromis partisans, de réponses à chaud d’une société émotive, la manifestation d’une tendance à tout vouloir règlementer. La loi a perdu de sa superbe. Loin de sa clarté originelle elle est souvent difficile à interpréter pour le juge qu’il soit constitutionnelle ou ordinaire. La loi est aujourd’hui contrôlé sanctionnées parfois annulée