Chrétiens d'Orient

Eglises du Monde : Liban

Ce soir, sur le plateau d’Eglises du monde, Stéphanie Dupasquier reçoit le Père Fadi Daou, co-fondateur de la Fondation Adyan, qui œuvre concrètement pour l’éducation à la paix et le dialogue entre les croyants. Il livre son regard sur son pays éprouvé et le défi pour les libanais de résister à la violence qui secoue la région.

Des nouvelles des chrétiens de Syrie

A l’occasion de sa visite en France, le père Ziad Hilal, jésuite syrien qui travaille sans relâche pour la paix, auparavant en poste à Homs et désormais vivant son ministère à Alep, vient sur le plateau d’Eglises du Monde. Il vient livrer un témoignage de première main sur le plateau de Stéphanie Dupasquier.

Patrimoine des Chrétiens d'Orient : une richesse à faire connaître

Le patrimoine chrétien en Orient constitue un témoin irremplaçable de la diversité des cultures au Proche et au Moyen-Orient, comme en témoignent les fouilles du monastère de Bazyan au Kurdistan irakien, ou les découvertes archéologiques récentes menées en Terre Sainte. Pour cette troisième édition de Patrimoine des Chrétiens d'Orient : une richesse à faire connaître, à l’heure où Mgr Pascal Gollnisch dénonce un "crime culturel contre l’humanité", de nombreuses initiatives ont lieu pour préserver et entretenir ce patrimoine. Certaines d’entre elles seront présentées lors de cette table ronde à l'Institut du monde arabe du 8 juin 2016, dans le cadre des jeudis de l'Institut du monde arabe.

Les gardiens de la Terre Sainte

Ce Vendredi Saint, les rues étroites de la vieille ville de Jérusalem fourmillent de touristes et de pèlerins. Dans le brouhaha s'élève soudain un battement sourd et régulier. Ce sont les kawas, les gardes traditionnels. Revêtus de la culotte bouffante de leur uniforme ottoman, sabre à la ceinture, ils martèlent le sol de leurs lourdes cannes pour ouvrir le chemin aux Franciscains. La foule s'écarte pour laisser passer le cortège des Frères mineurs qui marque comme chaque vendredi, les stations du chemin de Croix. Cela fait 800 ans que ces religieux –aujourd’hui près de deux cents Polonais, Italiens, Américains ou Français...- se sont mis au service des chrétiens du pays pour veiller et protéger les lieux saints. L’idée de ce film réalisé par Frédéric Jakovlev est né de sa rencontre, il y a quelques années et à l’occasion d’un tournage pour KTO en Terre Sainte, avec un vieux Franciscain qui lui a montré un tableau sur lequel était accroché toutes les clés des monuments de la région...

Pape en Arménie : Divine liturgie et prière au Monastère de Khor Virap

"Je suis venu de Rome en pèlerin pour vous rencontrer et pour vous exprimer un sentiment qui jaillit des profondeurs du coeur : c’est l’affection de votre frère, c’est l’accolade fraternelle de l’Église catholique entière, qui vous aime et qui vous est proche." C'est en ces mots que le pape François s'adressait aux Arméniens ce samedi soir, lors de la rencontre œcuménique et de la prière pour la Paix, Place de la République de Yerevan. A cette occasion, le catholicos des Arméniens et le pape François ont prié pour la paix. Ce dimanche, le Catholicos Karekine II présidera la Divine liturgie en la cathédrale d'Etchmiadzin, à laquelle le Pape sera présent. L’après-midi, ils se rendront à Khor Virap, à quelques mètres de la frontière turque.

Pape en Arménie : hommage aux martyrs et œcuménisme

Décalage horaire oblige (+2 heures par rapport à Paris), KTO diffuse dès 6h45 le premier direct d’Arménie où le pape François poursuit son voyage pontifical. La journée commence donc avec cette étape attendue au Mémorial de Tsitsernakaberd, le fameux site dédié aux victimes du génocide arménien du début du XXe siècle. L’Arménie est située aux frontières de l’Europe dans un pays chrétien où catholiques et protestants sont minoritaires. En effet, si près de 5 millions d’habitants appartiennent majoritairement à l’Eglise apostolique arménienne - orthodoxe et autocéphale- on ne compte pas plus de 300 000 catholiques dans le pays (600 000 au total si on additionne la diaspora).

Arrivée du pape François en Arménie

Le vendredi 24 juin au matin, le pape François sera dans l’avion pour gagner l’Arménie où il effectuera un voyage pontifical de trois jours, jusqu’au 26 juin 2016. Dans un message vidéo transmis au peuple arménien il y a deux jours, le pape s’est présenté comme « messager de paix » pour cette nation meurtrie. Il a aussi exprimé son « admiration » pour la capacité des Arméniens « à toujours (se) relever », et de la « douleur » pour « les tragédies » que leurs pères ont « vécu dans leur chair ». Lors de ce périple, il rendra un hommage particulier aux nombreux martyrs chrétiens du pays, « L’identité chrétienne » sera l’un des fils conducteurs du voyage : le pape se rend en effet auprès de la première nation qui s’est convertie officiellement au christianisme, entre 301 et 313.

L'Arménie éternelle

Comme on le voit dans le documentaire diffusé ce soir, « Arménie l'invaincue », il demeure malgré ce drame une nation arménienne faite d'un peuple dispersé dans le monde et en partie réuni sur un territoire qui a cent fois changé au cours des âges. Une nation qui a survécu et prospéré, avec sa langue propre, mais aussi son alphabet et sa religion indépendante.

En direct : Prière de toutes les Eglises de Terre Sainte pour la réconciliation, l'unité et la paix

« Les chrétiens sont-ils conscients aujourd’hui que la division de l’Eglise, péché d’une terrible gravité contre le Dieu Unique et Trinitaire, lacération du Corps du Christ par la main de l’homme, conditionne profondément le manque plus général de Paix ? » Ainsi débutait l’appel, rédigé en 2007, pour une action de Prière extraordinaire de toutes les Églises de Terre Sainte pour la Réconciliation, l'Unité et la Paix. Un appel toujours aussi criant comme le montre la programmation de cette 13e édition.

Inde : en chemin vers la canonisation de Mère Teresa

Figure mondiale de la charité pour son engagement envers les défavorisés en Inde, Mère Teresa sera élevée au rang de sainte le 4 septembre 2016. Ce soir sur KTO, le magazine Eglises du monde se met déjà à l’heure indienne avec cette édition sur l’Inde qui reçoit Sa Béatitude le cardinal George Alencherry, archevêque majeur de l'Église syro-malabare ; une Eglise fondée au Ier siècle par saint Thomas. A propos de la prochaine canonisation de la fondatrice des missionnaires de la charité, Sa Béatitude raconte comment la religieuse a marqué le pays et comment elle a contribué à son évangélisation.